Fourmi sur les rosiers : que faire ?

Les fourmis sur les rosiers sont l’arbre qui cache la forêt ! Leur présence en surnombre est souvent le symptôme d’une attaque de pucerons. Découvrez comment lutter naturellement contre ces deux nuisibles du rosier.

Fourmis et pucerons : un partenariat bien ficelé

Votre rosier est recouvert de fourmis ? C’est probablement en raison d’une invasion de pucerons. En effet, les fourmis élèvent les pucerons pour consommer le miellat qu’ils sécrètent. C’est donnant-donnant ! Les fourmis aident les pucerons à se déplacer de tiges en tiges, en échange du précieux miellat. Si vous remarquez quelques fourmis, pas de panique, elles ne sont pas néfastes en présence modérée. Les fourmis dévorent les larves et autres vers nuisibles, elles aèrent le sol en creusant des galeries. Elles véhiculent des graines et sont aussi une source de nourriture pour d’autres insectes et oiseaux. Il n’est donc pas question de supprimer totalement les fourmis ! Uniquement de lutter contre si elles font un élevage de pucerons qui va nuire à votre rosier.

Les fourmis s'occupent des pucerons

Le puceron du rosier : un insecte piqueur suceur

Le puceron du rosier, Macrosuphum rosae de son nom latin, se caractérise par une couleur vert pâle ou rosée, presque translucide. La larve du puceron se métamorphose en un petit insecte de 3mm de long, avec ou sans ailes transparentes. Cet insecte piqueur suceur est doté d’une petite trompe, avec laquelle il prélève la sève des plantes et notamment du rosier. Il s’attaque d’abord aux jeunes tiges, feuilles et boutons floraux, car ils sont plus tendres.

Symptômes d’une attaque de pucerons

Vous remarquerez probablement une croissance ralentie de votre rosier, qui produira alors moins de fleurs qu’à l’accoutumée. En y regardant de plus près, vous observerez des traces de petites piqûres sur les tiges et les feuilles de votre plante. Le rosier sera alors un peu poisseux, car recouvert du miellat sécrété par les pucerons. Enfin, vous verrez des fourmis se promener sur les tiges, se délectant de ce liquide sucré. Vous pourrez même constater la présence de nids de fourmis. Apparaît ensuite la fumagine, une maladie causée par la présence du miellat. Elle induit des taches noires, les feuilles finissent par se recroqueviller et jaunir.

Pucerons sur un bouton de rose

Prévention contre les fourmis et les pucerons du rosier

Mieux vaut prévenir que guérir, voici quelques astuces pour éviter l’apparition de ces insectes nuisibles du rosier.

Éviter les engrais coup de fouet

Dans un souci d’offrir une belle croissance à leur rosier, certains jardiniers se tournent vers des engrais très riches en azote. L’inconvénient de ce type d’engrais, est qu’il développe des jeunes pousses particulièrement sucrées, appréciées des pucerons.

Bannir les traitements chimiques

Dans la nature, tout est une question d’équilibre. Chaque être vivant a son lot de prédateurs et de victimes. En utilisant des produits chimiques au jardin, vous éloignez certains prédateurs naturels comme les oiseaux, les coccinelles ou les perce-oreilles.

Les associations de cultures

Les associations de plantes ne s’utilisent pas qu’au potager ! Au jardin d’ornement, les végétaux aussi se rendent des services. Certaines plantes sont connues pour repousser les pucerons. C’est le cas de la lavande, du basilic, du romarin, de la tanaisie, ou de l’œillet d’inde. De quoi fleurir joliment le pied de votre rosier ou ses alentours.

Installer des plantes martyres

Autre solution, planter des végétaux qui vont attirer les pucerons et donc les éloigner de votre rosier. Bien souvent, ce sont les capucines qui sont privilégiées. Mais vous pouvez aussi miser sur les fèves ou les eryngiums.

Capucines multicolores

Comment éloigner les fourmis ?

Il existe plusieurs traitements naturels pour chasser les fourmis. Le marc de café est réputé pour éloigner les fourmis en raison de sa forte odeur. Il convient alors de le placer au pied de la plante, afin que les fourmis ne l’atteignent pas. Le vinaigre blanc dilué dans de l’eau a aussi l’avantage de repousser les fourmis. Vous pouvez aussi opter pour les huiles essentielles comme la menthe poivrée ou l’amande douce. Une solution à base d’eau et de 2-3 gouttes de chaque huile devrait aider à chasser ces petites bêtes. Toutefois, vous ne règlerez pas entièrement le problème si vous n’éradiquez pas les pucerons de votre rosier.

Traitements naturels contre les pucerons du rosier

L’infusion de rhubarbe

L’infusion de rhubarbe est une technique efficace et naturelle pour repousser les pucerons. Son acidité déplaît à ces petites bêtes qui prennent la poudre d’escampette. Pour réaliser cette infusion, mettez 100g de rhubarbe dans 1L d’eau. Laissez macérer pendant 4 jours et filtrez. Vous n’avez plus qu’à pulvériser cette solution sur votre rosier.

Le savon noir

Ingrédient couramment utilisé dans la lutte contre les nuisibles, le savon noir s’avère particulièrement efficace. Mélangez 90% d’eau à 10% de savon noir et ajoutez-y un peu d’huile végétale. Cette eau savonneuse et fluide va obstruer les voies respiratoires des pucerons. Pensez à en appliquer sur l’ensemble de la plante, y compris le revers des feuilles.

Décoction d’ail

À l’image du vinaigre blanc ou des huiles essentielles, la décoction d’ail repousse les pucerons grâce à sa forte odeur. Pour ce faire, faites tremper 100g d’ail haché dans 1L d’eau pendant une journée. Au bout de 24h, portez à ébullition à couvert. Coupez le feu, puis laissez infuser pendant 30 minutes en conservant le couvercle. Et voilà ! Votre décoction est prête à être pulvérisée sur votre rosier.

Bon à savoir : vous pouvez aussi planter de l’ail au pied de votre rosier, il limitera l’apparition des pucerons.

User des auxiliaires

L’un des prédateurs bien connus des pucerons est la coccinelle. Une larve de coccinelle dévorerait une centaine de pucerons par jour. Pour les attirer naturellement, gardez des espaces de prairie sauvage. Les coccinelles aiment les orties, les capucines, les bourraches… Vous pouvez aussi acheter des larves de coccinelles en jardinerie. N’hésitez pas à cultiver des plantes mellifères à proximité de votre rosier. Elles attirent les perce-oreilles, les syrphes et les abeilles.

Coccinelle mangeuse de pucerons, grande amie des cultures, lutte contre divers parasites.
Comment se débarrasser des pucerons sur les arbres fruitiers ?
Comment protéger les bulbes à fleurs des rongeurs du jardin ?
Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !