Pourquoi mes bambous jaunissent ?

Vous avez craqué pour des bambous en brise-vue au jardin ou en bac sur votre balcon, mais leur jaunissement ne vous dit rien qui vaille ? Voici les raisons pour lesquelles votre cher bambou jaunit, si c’est un problème ou non, et surtout quelles sont les solutions anti-jaunissement !

Qu’est-ce qu’un bambou ?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le bambou n’est pas un arbuste, mais une graminée. Ses tiges, les chaumes, forment des longues cannes qui supportent un feuillage persistant, en touffe et très léger. Le bambou, originaire de l’Asie, sera plus ou moins rustique selon les espèces.

Dans le sol, la base du bambou est constituée d’un rhizome qui créé des turions. Ces futures nouvelles cannes partent à la verticale du rhizome pour créer un peu plus loin de nouveaux bambous.

Pour bien entretenir les bambous, suivez nos conseils spécial culture du bambou 

Branche-de-bambou-dans-une-forêt-de-bambous-et-bel-arrière-plan-naturel-de-bambou

Les différentes sortes de bambous

Arrière-plan de plusieurs troncs de bambou avec des feuilles vertes

Arundinaria, Fargesia, Pleioblastus… Ces noms ne vous disent rien ? Ce sont des espèces de bambous. Il existe environ 1400 espèces de cette graminée, mais pour plus de facilité, ils peuvent être séparés en deux groupes : ceux à rhizome traçant et les non traçants.

  • Les bambous à rhizome traçants, dont font partie les Phyllostachys, peuvent aisément envahir un jardin et soulever les sols des terrasses. A contrario, ils sont très prolifiques et poussent rapidement. L’idéal est donc de les contenir dans un coin de votre jardin avec différentes solutions, comme la barrière anti-rhizome (voir d’autres solutions efficaces dans notre article)
  • Les bambous à rhizomes non traçants, comme les Fargesia, peuvent se contenter d’un coin de terrain ou d’une potée.

Des bambous qui jaunissent : les raisons naturelles

Evidemment, nous ne parlons ici que de bambous à feuillage brutalement jauni et non ceux dont les cannes sont naturellement jaunes comme le Phyllostachys Aureosulcata ou ceux dont le feuillage est panaché de doré comme le Sasa masamueana Albostriata.

Bambou en pot avec des feuilles virant au jaune

La mue de printemps du bambou

Quand le printemps arrive, le bambou, comme toute graminée, se renouvelle : les chaumes se débarrassent alors de leur ancien feuillage, qui passe au jaune et tombe, et de nouvelles pousses vert tendre peuvent alors s’inviter. Bonne nouvelle : le paillage naturel des feuilles tombées au sol protège les cannes de la chaleur estivale ou des premiers froids.

Le jaunissement d’adaptation

Attention au jaunissement des feuilles du bambou si vous venez juste de le planter. Il peut en effet souffrir d’un stress dû à cette plantation : un manque d’eau post-plantation, de terreau ou de compost… Offrez-lui un engrais azoté coup de fouet pour qu’il reprenne du poil de la bête. Attendez ensuite quelques semaines et tout devrait revenir à la normale.

Il en est de même si votre bambou a été planté en pot. S’il se trouve bien dans un premier temps, il peut au bout de quelques mois s’y sentir un peu à l’étroit. C’est particulièrement le cas pour les bambous traçants, qui ont un besoin plus fort d’espace. Si vous constatez que le feuillage jaunit et que la croissance patine, vérifiez donc les racines de votre plante et rempotez-la rapidement dans une terre fertile. Si votre bambou est placé dans un grand bac, privilégiez un surfaçage.

Enfin, certaines espèces sont sensibles à leur emplacement et n’apprécient pas être déplacées : choisissez une fois pour toute où vous les placez et n’y dérogez plus, sous peine de vous retrouver avec un feuillage jauni…

Jaunissement du bambou : quand la météo ne lui convient pas

Il peut cependant arriver qu’en dehors du printemps et du cœur de l’hiver, Phyllostachys et Pleioblastus voient leur feuillage jaunir. Outre l’aspect esthétique discutable, des feuilles jaunes annoncent souvent une chute, et la mort du bambou par défoliation. Il peut donc être urgent de déterminer l’origine du problème et le traiter au plus vite.

Feuilles de bambou jaunissent

Un coup de chaud

Qu’il soit en pot ou en pleine terre, le bambou peut aussi tout simplement manquer d’eau. De manière très traditionnelle, il traduit sa soif par des feuilles sèches ou jaunies : elles vont alors ressembler à de la paille. Pour régler le problème, pas de mystère : un arrosage copieux, surtout pendant les grosses chaleurs estivales.

Un coup de froid ou de vent

Contrairement aux feuillus, les bambous ne s’ornent pas de teintes automnales dès que les températures chutent. Au contraire, leur feuillage persistant ne varie pas ou peu. Cependant, le gel peut sécher les feuilles et les jaunir. Si votre Sasa prend une couleur jaune après un épisode de froid intense, ne vous inquiétez pas : tout devrait revenir à la normale lorsque les températures grimperont.

De même, des vents froids peuvent être à l’origine d’un feuillage jauni tant sur un bambou en pot qu’en pleine terre. Protégez vos sujets des rafales en leur offrant un voile d’hivernage ou toute autre protection hivernale.

Bambou au feuillage jaune : des facteurs de risque

Une nature de sol peu adaptée

Les bambous apprécient un sol neutre à acide : une terre trop calcaire n’est donc pas propice à une croissance sereine. Il est possible de modifier la nature du sol avec des produits à base de sulfate d’ammonium (ou d’ammoniaque) qui vont acidifier. Certaines espèces de bambous sont également plus à l’aise en sol calcaire et à privilégier. Enfin, vous pouvez partir sur une plantation sur butte ou en potée pour contrôler le substrat.

Les bambous sont également des plantes gourmandes.

Lésions de rouille du bambou causées par Kweilingia divina sur la face supérieure d'une feuille de Bambusa vulgaris

Avoir les pieds dans l’eau

Ce que n’aiment pas les bambous ? Des sols gorgés d’eau. C’est le cas pour les sols mal drainés ou trop argileux. La conséquence directe est le jaunissement du feuillage. Deux solutions s’offrent à vous dans ce cas, soit opter pour une espèce qui se plaît dans un sol argileux, soit essayer d’alléger au maximum votre terre pour qu’elle convienne. Ainsi :

  • Ajout de drains dans le sol
  • Apport de matériaux drainants comme le sable de rivière/perlite dans la potée

 

Pour information, l’excès d’humidité est, lui aussi, préjudiciable pour le bambou : ne noyez pas votre sujet sous des litres d’eau, il risque aussi d’en souffrir. Attendez que la terre soit sèche avant de sortir de nouveau le tuyau d’arrosage.

Une attaque de parasites

Les tétranyques tisserands (des acariens appelés aussi araignées rouges) peuvent être à l’origine d’un jaunissement du feuillage. Leur présence se trahit par de minuscules toiles à l’aisselle des feuilles. Ce ravageur peut être éliminé avec un produit anti-acariens adapté.

Trop chaud, trop froid, pas assez de nourriture… On pourrait croire le bambou très capricieux à la lecture de cet article. Heureusement, il n’en est rien : il suffit uniquement d’éliminer les facteurs de risque, et d’apporter l’engrais, le traitement ou l’arrosage qui convient. Et en un rien de temps, vous pourrez de nouveau profiter des silhouettes élancées de vos bambous !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !