Comment et pourquoi éviter la prolifération des bambous ?

Planter des bambous sans être envahi, c’est possible ! Il serait dommage de se passer de leur feuillage fin et de leurs cannes graphiques. Découvrez comment éviter la prolifération des bambous pour profiter de ces belles plantes sans encombre.

Le bambou : une graminée qui a la cote

Leurs longues cannes et leur feuillage fin font des bambous de véritables stars du jardin. Ils donnent une touche zen à l’extérieur et apportent de la modernité. Grâce à leurs feuilles persistantes, les bambous forment un bel écran pour se cacher des regards indiscrets. Des variétés naines pour former des bordures, des bambous géants pour une ombre rafraîchissante ou encore des cannes noires pour une touche d’originalité… Il existe de multiples variétés pour créer un véritable écrin de verdure. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, le bambou n’est pas un arbre, mais une graminée !

gros-plan-feuillage-bambou

La propagation du bambou par les rhizomes

Les rhizomes sont des tiges souterraines qui se développent à l’horizontale. Chaque année, elles produisent des racines et des tiges aériennes appelées turions. Il existe de multiples plantes ayant des rhizomes comme le géranium, la gypsophile ou encore l’hellébore. Ce système plutôt malin permet aux végétaux de proliférer facilement.

rhizomes-bambou

Bambous traçants et non-traçants

Les bambous traçants développent des rhizomes très loin, si bien que des turions peuvent apparaître à l’autre bout de votre jardin. Cela devient d’autant plus embêtant s’ils apparaissent chez vos voisins. Certaines variétés au contraire sont qualifiées de non traçantes. Il s’agit de sujets dont les turions se développent uniquement autour du pied mère.

haie-de-bambous-foret

3 Variétés de bambous non-traçants

haie-de-bambous-dans-le-jardin-large

Si vous n’avez pas encore planté de bambous dans votre jardin, autant choisir des variétés non traçantes (ou cespiteuses), voici 3 variétés pour cultiver le bambou sans être envahi.

Fargesia rufa : un écrin verdoyant

Vigoureux, le Fargesia rufa offre un feuillage dense idéal pour occulter un espace. Il est possible de cultiver cette variété aussi bien en pot qu’en pleine terre. Sa hauteur dépendra des conditions de culture, elle peut atteindre 2,5-3 m à maturité. Rustique, le Fargesia rufa tolère des températures descendant jusqu’à -25 °C. Ses grandes cannes vertes légèrement arquées et son feuillage vert moyen forment un écrin de verdure apaisant.

Fargesia scabrida ‘Asian Wonder’ : un bambou à cannes rouges

Originaire de Chine centrale, cette variété de bambou ne passe pas inaperçue ! Couleur complémentaire du vert, ses tiges pourpres mettent en exergue le nuage de feuilles vert tendre. Un beau contraste qui apporte une touche d’originalité au jardin. Cette variété non traçante tolère des températures allant jusqu’à -15 °C. Sa taille adulte est d’environ 3m, il peut donc former une haie haute, un fond de massif coloré ou être planté en isolé. Le Fargesia scabrida ‘Asian Wonder’ peut également être cultivé dans un grand bac, il aura alors un développement plus faible.

Fargesia murielae : une haie de bambous

On n’y pense pas souvent, mais le bambou est une bonne plante de haie, à condition de choisir la bonne espèce. Le Fargesia murielae profite d’un port compact et d’un feuillage dense. Ces deux qualités permettent de créer facilement une haie occultante et décorative. Ses cannes souples et son feuillage d’un joli vert donnent cette touche exotique que l’on apprécie tant. Atteignant 3-4m de haut, ce bambou préfère une exposition partiellement ombragée.

La barrière anti-rhizome

Barriere-anti-rhizomes-bambou-delimitation

Vous avez craqué pour une variété de bambou traçant ? Pas de panique, vous pouvez vous permettre sa culture, à condition d’installer une barrière anti-rhizome au moment de la plantation.

Qu’est-ce qu’une barrière anti-rhizome ?

Une barrière anti-rhizome est un écran composé d’un matériau dur que l’on place de manière à former un périmètre tout autour de la motte. La barrière ne peut pas être transpercée, ce qui empêche les rhizomes de se développer à l’horizontale.

Matériaux d’une barrière anti-rhizome

En général, ce type de barrière est composé d’un plastique épais vendu sous forme de rouleau. Imputrescible, la barrière anti-rhizome est soit, composée de PEHD (polyéthylène haute densité) soit, de polypropylène.

Comment installer une barrière anti-rhizome ?

Il est conseillé de laisser un espace d’au moins deux mètres entre la motte et la barrière. Commencez par délimiter le périmètre, puis creusez une tranchée d’environ 60 cm de profondeur. Gardez en tête que la barrière doit dépasser de quelques centimètres, afin d’éviter aux rhizomes les plus fougueux de passer par-dessus. Placez ensuite votre barrière dans le trou, de sorte à l’incliner légèrement vers l’extérieur. Cette technique permettra aux tiges d’être plus facilement redirigées vers le haut. Vous éviterez ainsi aux rhizomes de se diriger vers le bas et de passer par-dessous. Une fois la barrière en place, rebouchez les trous avec la terre de jardin et tassez. N’hésitez pas à recouvrir l’ensemble d’un paillage pour cacher la barrière anti-rhizome. Toutefois, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil de temps à autre, afin de vérifier que les rhizomes ne passent pas par-dessus.

Mon jardin est envahi par les bambous, que faire ?

Si vous n’avez pas mis en place de barrière anti-rhizome lors de la plantation, il est toujours possible de le faire par la suite. En creusant votre tranchée, vous devrez probablement sectionner des rhizomes déjà développés. Munissez-vous d’une bonne bêche pour en venir à bout. Arrachez ensuite inlassablement les turions qui se sont déjà développés dans le jardin. Avec la barrière fraîchement posée, les turions du bambou mère ne pourront pas dépasser du périmètre. En revanche, il faudra peut-être un peu de temps avant de vous débarrasser des turions préalablement développés.

haie-de-bambous-dans-le-jardin

Autres techniques pour éviter la prolifération des bambous

Si vous ne voulez pas acheter de barrière anti-rhizome, une autre technique consiste à creuser simplement une tranchée. Ainsi, dès que vous voyez un rhizome émerger dans la tranchée, vous pouvez le couper à l’aide d’une bêche. Certains jardiniers préfèrent tondre très régulièrement, ce qui a pour effet de couper les turions dès leur apparition.

Aménager une bordure de gazon dans le jardin
Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !