Tout savoir sur les plantes vivaces

tout savoir sur les plantes vivaces

On appelle « plante vivace », une plante herbacée qui vit plusieurs années, parfois très longtemps et dont les parties aériennes sont généralement trop fragiles pour supporter le gel. En revanche, ses racines subsistent pendant la mauvaise saison. Les vivaces se distinguent des plantes annuelles qui germent, croissent, produisent des graines et meurent au printemps. Elles sont également différentes des bisannuelles dont le cycle de vie s’étale sur deux ans, incluant un hiver.

Pour choisir les plantes qui conviennent à votre jardin, il est important de savoir ce qu’est une plante vivace. Suivez le guide !

Définition : qu’est-ce qu’une plante vivace ?

La définition d’une plante vivace est loin d’être simple, aucune distinction entre les végétaux n’existant dans la nature. Certaines vivaces durent trois ou quatre ans, voire moins si le temps est trop sec par exemple. On a donc du mal à les distinguer des bisannuelles. D’autres vivaces encore sont caractérisées par des parties ligneuses, c’est-à-dire soit des racines, soit une souche, voire encore la base des tiges. Très proches des sous-arbrisseaux, ces vivaces se distinguent difficilement de ces derniers. Par ailleurs, il n’est pas rare de voir, dans les jardineries et chez les pépiniéristes, des plantes vendues en tant que vivaces alors qu’elles sont, en réalité, des sous-arbrisseaux !

L’une des caractéristiques principales des plantes vivaces concerne leurs parties aériennes en hiver. Certaines d’entre elles les conservent ; on les appelle des vivaces « persistantes ». À noter également que certaines espèces sont tantôt caduques, tantôt persistantes, selon la région dans laquelle elles sont cultivées.

D’une manière générale, les plantes vivaces sont faciles à cultiver. Elles peuvent être installées dans le jardin en association avec les annuelles. On peut planter les vivaces en groupe, dans les plates-bandes mais également dans les bordures, le long des allées et au milieu de la pelouse. Les vivaces ont également leur place sur les terrasses et les balcons, car bon nombre d’entre elles peuvent être cultivées en pot.

A chaque plante vivace son utilisation au jardin

Planter les vivaces en isolé

Certaines vivaces sont suffisamment ornementales pour être plantées en isolé. Par exemple, au milieu d’une pelouse, elles seront du plus bel effet. Bien entendu, il est également possible de les planter sur une zone recouverte de graviers, devant une façade ou à la jonction entre deux allées.

Réaliser une mixed-border

La culture des vivaces dans une mixed-border est possible, à condition de prendre soin d’associer les bonnes plantes entre elles. Si vous souhaitez inclure des plantes vivaces dans votre mixed-border, prenez le temps de les étudier dans la phase de conception. Leur taille, leur évolution saisonnière, leurs besoins… tout doit être pris en compte pour une plantation réussie.

Agrémenter le jardin avec un couvre-sol

Sous les arbres et les arbustes, sur les talus, à travers les vastes surfaces dans le jardin, dans toutes les zones qui méritent d’être couvertes par un manteau végétal, dans les plates-bandes et les bordures, les plantes vivaces couvre-sol constituent une parfaite solution. Robustes et tapissantes, elles s’étalent largement, recouvrant parfois des zones ingrates ou difficilement accessibles.

Orner un pot ou une jardinière

La quasi-totalité des plantes vivaces peuvent être cultivées en pot et en jardinière, mais également en suspension. C’est une véritable aubaine pour fleurir les balcons, les terrasses et les patios.

Composer un ensemble d’aromatiques vivaces

Les vivaces ne se contentent pas d’être belles… elles sont également bonnes dans les plats et… pour notre santé ! Il existe un large nombre de plantes vivaces. Alors que certaines possèdent un feuillage persistant (thym, sarriette, laurier sauce…), d’autres ont un feuillage caduc. C’est notamment le cas de la ciboulette, de la menthe et du raifort.

Selon la zone à couvrir, vous découvrirez des conseils de plantes vivaces pour différentes utilisations en cliquant ici.

A chaque plante vivace son utilisation au jardin

La plantation de vivaces ne se limite pas à sortir les plants de leur godet et de les installer en terre dans le jardin ou dans un pot sur la terrasse. Les jeunes pousses étant fragiles, elles ne sont pas à l’abri d’un coup de sécheresse ou de froid, et encore moins d’un sol qui ne leur convient pas. À ce titre, il est important d’étudier les plantes vivaces avant de les acheter, notamment en termes de taille à l’âge adulte, de besoins en matière de sol, d’engrais et d’entretien.

Les jardiniers aguerris savent que, pour planter et réussir la culture des plantes vivaces, il faut les installer en terre au début du printemps (de la mi-mars à début mai) ou en automne (en septembre – octobre). C’est généralement au printemps que le choix de plantes est le plus important ; c’est également la meilleure période pour installer les espèces sensibles au froid dans le jardin. En effet, ces dernières auront le temps de s’établir avant l’arrivée de l’hiver.

Si vous souhaitez planter vos vivaces en automne, privilégiez les variétés rustiques et celles qui fleurissent tôt. Elles s’installent avant et pendant l’hiver et offrent une magnifique floraison dès le premier hiver.

Selon la qualité et le type de sol dont vous bénéficiez dans le jardin, selon la surface à couvrir, il est important de respecter quelques règles simples :

  • Si votre sol est lourd et argileux, les eaux de pluie y pénètrent difficilement. Améliorez le sol avec du terreau mélangé à de la poudre de roches siliceuses. Si besoin, ajoutez un peu de tourbe. N’ajoutez surtout pas de sable pur, au risque de transformer le mélange en un bloc dur, tel du béton !
  • Si votre sol est sableux ou pierreux, ou encore très calcaire, il suffit de l’amender avec du compost et un peu de tourbe.
  • Si le sol du jardin est bien drainé, il n’est pas nécessaire d’ajouter du terreau, surtout pour les plantes vivaces de rocaille, peu exigeantes, qui se contentent des terrains maigres et caillouteux.

En termes d’entretien, les plantes vivaces demandent beaucoup moins de travail que les annuelles et les bisannuelles. Néanmoins, il ne faut pas négliger quelques soins réguliers et demeurer attentif à d’éventuelles maladies. En outre, pour éviter qu’elles ne prennent un aspect lâche peu esthétique, il est important de rabattre, parfois très sévèrement, les plantes vivaces. Cette opération les fait repartir plus vigoureusement encore la saison suivante.

La culture des plantes vivaces passe également par la multiplication qui permet de peupler d’autres zones du jardin, mais également d’assurer la santé des plantes. D’une manière générale, la multiplication des vivaces s’effectue par division et par semis.

Généralement faciles à vivre et facile à cultiver, les plantes vivaces cachent bien leur jeu. En effet, comment pourrait-on imaginer que ces plantes, en hiver, parviennent à affronter le froid malgré le gel et le givre du petit matin ? Les plantes vivaces se fient des saisons qui passent et, année après année, comme par miracle, réapparaissent plus belles, plus vigoureuses encore, pour le plus grand plaisir des jardiniers et amoureux de la nature !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !