Comment cultiver la sidalcée dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

La sidalcée du jardin

Membre de la famille des malvacées, la sidalcée s’impose comme plante très rustique dont la floraison estivale ajoute au charme du jardin. En mixed-border, en compagnie de plantes qui ont les mêmes besoins qu’elle, elle sera du plus bel effet chez vous !

Qu’est-ce que la sidalcée ?

La sidalcée, également appelée mauve de prairie, est originaire de l’ouest des États-Unis. Tandis que les plantes indigènes produisent des fleurs rose pourpre pâle, les variétés hybrides de sidalcées donnent des fleurs dans différentes nuances de blanc, rose, rouge et violet. À maturité, la plante peut atteindre de 60 cm à 1,20 m, selon les variétés.

Comparable à une rose trémière miniature, la sidalcée est naturellement présente dans les hautes plaines et se contente d’un bon ensoleillement dans un sol bien drainé pour s’épanouir. Elle fleurit de juillet à août, ajoutant du charme aux jardins anglais et aux jardins de cottage. La sidalcée est également très élégante en vase et peut être cultivée en pot.

La sidalcée est aussi appelée  » Mauve de la prairie « .

les conseils jardin de Willemse

Comment planter la sidalcée ?

Préparez le sol dans un emplacement ensoleillé du jardin, en creusant un trou de plantation de 20 à 30 cm de profondeur. Retirez les éventuelles roches et débris végétaux afin que l’endroit soit propre et bien dégagé. Étalez ensuite une couche de matière organique, sur une dizaine de centimètres de hauteur. Du compost bien décomposé conviendra tout à fait pour permettre à votre plante de se nourrir et de prendre ses aises. En outre, cette première couche optimise l’aération et le drainage du sol, ces éléments faisant partie des conditions de culture essentielles de la sidalcée.

Installez votre plante vivace dans le trou de plantation, remplissez ce dernier avec la terre initialement retirée et arrosez généreusement après avoir tassé le sol.

Selon les variétés de sidalcées choisies, espacez les plants de 40 à 60 cm les uns des autres afin de leur offrir suffisamment d’espace pour s’épanouir et grandir tranquillement. En effet, une plantation trop rapprochée peut entraîner des problèmes de circulation d’air et favoriser l’apparition de maladies.

Si vos sidalcées sont cultivées à proximité d’une clôture ou d’un mur, n’auront pas besoin de tuteurage. En revanche, les plantes cultivées en isolé dans le jardin devront pouvoir reposer sur un support.

Bien que plus petite, la sidalcée est comparée à la rose trémière.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir la sidalcée ?

L’arrosage de la sidalcée s’effectue à raison de une ou deux fois par semaine, en fonction de la météo. En règle générale, il suffit d’observer et de toucher le sol pour vérifier si la plante a besoin d’être arrosée ou non. Bien que la mauve des prairies soit tolérante à la sécheresse, elle a besoin d’être régulièrement arrosée.

Pour prolonger la floraison de la plante, retirez les fleurs fanées et celles qui ont mauvaise mine. Cette opération force la plante à produire de nouvelles fleurs afin de fixer les graines.

Un peu d’engrais, de type 5-10-10 au niveau du sol, au pied de la sidalcée, lui fera le plus grand bien au printemps. Répétez l’opération à 6 semaines d’intervalle pendant la période de croissance. Cette plante pousse relativement lentement et, par conséquent, ne nécessite pas plus de trois ou quatre applications d’engrais par an.

La sidalcée candida offre de très belles fleurs blanches.

les conseils jardin de Willemse

Pour créer un jardin à l’anglaise, romantique et bucolique à souhait, installez, aux côtés de votre sidalcée, des vergerettes, des fuchsias résistant au gel, de la pivoine sorbet ou encore un magnifique cerisier à fleurs.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu