Comment cultiver le silène dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

Le silène du jardin

Apparenté à l’œillet avec lequel il partage des caractéristiques communes, le silène ne craint pas le froid et se présente comme une jolie fleur rose ou blanche qui apporte de la vie dans les jardins, ainsi qu’en bac sur les balcons et les terrasses.

Qu’est-ce que le silène ?

La famille des caryophyllacées, le silène est une plante vivace ou annuelle résistante au froid qui s’adapte à de nombreux types de sols. À maturité, dans des conditions de culture optimales, il atteint jusqu’à 45 cm de haut sur une envergure de 30 cm. Il en existe quelque 300 espèces à l’état sauvage en France, la plupart du temps dans des sols rocailleux ou calcaires. C’est cette caractéristique, notamment, qui est considérée comme l’un des atouts majeurs de cette jolie plante. Ainsi, elle est utilisée pour recouvrir les rocailles, les interstices des murets et autres dalles au sol.

Selon les variétés, le silène fleurit tantôt au printemps, tantôt en été ou encore en automne. L’inflorescence de la plante forme un calice tubulaire ; souvent, les fleurs de silène sont regroupées en grappe. Cette plante produite également des fruits sous forme de capsules de différentes tailles. Son feuillage, quant à lui, est de couleur gris vert, formé de feuilles lancéolées, opposées, glabres et duveteuses. Les espèces vivaces de silènes sont caractérisées par un feuillage semi persistant.

Le feuillage des silènes est semi persistant

les conseils jardin de Willemse

Comment planter le silène ?

Le silène est une plante de soleil : à ce titre, il convient de l’installer dans un emplacement ensoleillé dans le jardin, ou de placer le pot dans lequel il est cultivé, au soleil sur le balcon ou la terrasse. Une condition essentielle à la réussite de la culture du silène est un sol bien drainé. À ce titre, c’est dans les rocailles que la plante se plaît le plus. Pour la planter en pleine terre, de préférence en automne, il suffit de creuser autant de trous de plantation que de mottes de silène et d’installer les jeunes plants à l’endroit prévu. Peu gourmande, cette plante ne nécessite aucun apport de fertilisants. En revanche, l’arrosage doit être régulier le printemps qui suit la plantation du silène, ainsi que le premier été.

Il est tout à fait possible d’ajouter des silènes à d’autres plantes vivaces dans une belle jardinière estivale. Il faudra simplement vous assurer que le substrat soit bien drainant en ajoutant, par exemple, des billes d’argile ou du gravier au fond du contenant.

Le silène apprécie fortement le soleil.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir le silène ?

L’arrosage des jeunes plants de silène est essentiel, notamment au printemps. En été, vos plantes ne se formalisent pas si elles sont amenées à rester quelques jours sans arrosage.
Un autre atout du silène et qu’il n’a besoin d’aucun apport d’engrais. Une raison de plus pour l’adopter dans le jardin, surtout lorsque l’on n’a pas la main verte !
La durée de vie des espèces vivaces de silènes est relativement courte. En revanche, cette plante se ressème par elle-même et produit des graines qui peuvent être récupérées puis ressemées.
À la fin de l’automne, taillez les hampes florales de silène en laissant une rosette de feuillage au niveau du sol.

Adopter le silène embellira votre jardin sans trop devoir entretenir la plante.

les conseils jardin de Willemse

Si vous êtes à la recherche de plantes faciles à cultiver demandant peu d’entretien, les silènes sont un must dans le jardin comme sur le balcon ou la terrasse. Ils ne manqueront pas d’apporter de la vie à votre paysage extérieur !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !