Les plantes vivaces : de la plantation à la fertilisation du sol

On appelle « plantes vivaces » toutes les plantes qui vivent plusieurs années. Contrairement aux « ligneux », elles disparaissent complètement en hiver de la surface du sol. Elles passent la mauvaise saison à l’état de racines formant un chevelu, ou une partie épaissie appelée bulbe, rhizome, caïeu etc… Les vivaces offrent de gros avantages pour les jardins : on les met en place une fois pour toutes et ce sont généralement des plantes superbes ! Il y a certains soins à apporter à vos plantes pour qu’elles s’épanouissent : plantation, engrais, qualité du sol… De nombreux points que nous aborderons dans cet article.

La plantation des plantes vivaces

Dans la mesure du possible évitez de détruire la motte que forment les racines avec la terre. Coupez les racines longues qui sont souvent endommagées. En prenant quelques précautions, la reprise des vivaces ne présente aucune difficulté. Celles qui sont vendues en conteneurs ont une motte qui se tient bien lorsque vous la sortez du récipient. Dans ce cas vous pouvez les planter à n’importe quelle saison, même en fleurs.

Au moment de la mise en place, veillez à ce que le niveau d’où partent les tiges (appelé le collet de la plante) soit bien celui du sol environnant. Ne plantez pas trop « profond ». Faites un trou de plantation ou une tranchée à l’aide d’une bêche, assez grand pour que la motte y soit à l’aise avec un peu d’espace autour. Glissez dans cet espace un peu de terre de jardin et de terreau (idéalement moitié-moitié) et tassez fermement mais avec précaution afin de ne pas briser les racines.

Pour une plate-bande un peu large, utilisez une planche afin de ne pas piétiner le sol. Vous pourrez ensuite vous en servir pour biner à l’aide d’une binette (outil indispensable pour le jardinier tant amateur que professionnel) autour des plantes et ôter les fleurs fanées.

Après la plantation arrosez abondamment, d’abord au goulot, pour mettre la terre en place et ensuite à la pomme (de votre arrosoir) pour nettoyer la terre restant sur les feuilles.

Attention !  En aucun cas ne laissez une motte se dessécher. Avant la plantation humidifiez la motte si elle en a besoin en prenant garde de ne pas la briser. Vous pouvez la laisser à tremper dans un seau par exemple (technique du pralinage). Ne laissez jamais sur le terrain, attendant d’être plantées, les mottes sans protection contre le dessèchement.

Comment planter les plantes vivaces ?

L’époque de plantation des plantes vivaces

Les plantes vivaces se plantent toute l’année, sauf en périodes de gel et durant les mois chauds: juin, juillet et août. Toutefois avec les conteneurs on peut dépasser largement ces limites et planter presque toute l’année.

Les distances de plantation entre les plantes vivaces

Elles doivent être calculées en fonction du développement que prendra la plante une fois adulte et du temps où elle sera laissée en place. On les plante rarement isolées mais plutôt par petits groupes de 3 à 5. Prévoyez des distances suffisantes pour que les plantes les plus frêles ne soient pas étouffées.

Engrais, fumure et entretien de vos plantes vivaces

Sol et engrais pour les plantes vivaces

Préparez le sol par un bon bêchage en retirant complètement ‘es racines des herbes indésirables: liseron, prêle, chiendent, carotte sauvage . . . Si elles envahissent la touffe une fois la plante installée, elles sont très difficiles à éliminer.

Allégez le sol en incorporant de la tourbe, surtout pour les plantes qui aiment un sol légèrement acide. Dans l’ensemble elles végètent très bien dans une bonne terre de jardin.

Avant la plantation incorporez au sol une fumure de fond: fumier bien décomposé (jamais frais) ou du fumier déshydraté et un engrais complet, de 50 à 100  gr selon la richesse de votre sol en éléments principaux, azote, acide phosphorique et potasse.

Attention, ne mettez ni trop d’engrais, ni trop de fumier ! Un excès de fumure augmente la sensibilité de la plante au froid et au vent en un développement excessif de la végétation au printemps. Après la plantation recouvrez le sol entre les plantes avec un doigt de tourbe pour qu’il se maintienne humide et pour freiner la germination des mauvaises herbes.

Pour en savoir plus sur l’utilisation des engrais, n »hésitez pas à consulter notre article complet:  » Un bon sol pour les plantes : engrais, compost, humidité : tout savoir « .

Situation, exposition et utilisation de vos plantes vivaces

La plupart des plantes vivaces s’adaptent bien à leur emplacement, car elles sont dans l’ensemble accommodantes. Évitez cependant de planter vos plantes aimant l’ombre, en plein soleil, et inversement des plantes de soleil à l’ombre. Certaines enfin se plaisent dans un endroit clair mais abrité du soleil direct.

Les plantes de rocaille supportent une exposition très ensoleillée car leurs racines vont puiser leur nourriture dans la terre riche et fraiche qui se trouve sous les pierres. Beaucoup de petites plantes qui demandent peu d’entretien conviennent pour les rocailles ou les jardins alpins (on parle alors de plantes rustiques qui résistent au froid), les bordures de chemin, les plates-bandes de vivaces, les jardins de style naturel et enfin les plantations en sous-bois.

Les variétés des espèces les plus décoratives seront plantées isolées ou par petits groupes aux endroits les plus visibles pour constituer des massifs de plantes vivaces. Pensez aussi à planter plusieurs espèces convenant particulièrement pour la confection des bouquets (certaines plantes vivaces pour bouquet seront appropriées tant pour votre intérieur que votre extérieur). Une brassée de fleurs multicolores avec quelques graminées est un plaisir des yeux dont on ne se lasse pas. Les fougères poussent mieux dans un emplacement un peu ombragé. Elles sont particulièrement décoratives avec leurs frondes découpées.

Soin et entretien des plantes vivaces

Éliminez soigneusement les mauvaises herbes dès qu’elles apparaissent. Coupez les fleurs fanées si vous ne désirez pas récolter les graines. Beaucoup de plantes fleurissent une deuxième fois si l’on coupe les premières fleurs.

Chez les graminées, les épis ne seront enlevés qu’au printemps. Coupés à l’automne ils risquent en effet de permettre à l’eau de s’infiltrer dans la souche, favorisant ainsi la pourriture.

Les binages répétés ameublissent le sol éliminent les mauvaises herbes et maintiennent la fraicheur. Certaines vivaces à grand développement doivent être tuteurées, particulièrement les années très humides. Si la floraison devient moins belle après quelques années, arrachez la souche et remplacez-la par une nouvelle plante. Retirez toujours le plastique avant la mise en terre.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !