Comment cultiver le panicaut dans le jardin ?

panicaut eryngium

Le panicaut est une plante vivace qui sait se faire remarquer dans le jardin. Sa couleur, ses fleurs et son port sont autant de caractéristiques qui contribuent à ses apparences de belle fleur champêtre.

Qu’est-ce que le panicaut ?

Également connu sous le nom de chardon ou Eryngium en latin, le panicaut appartient à la famille des apiacées. Il fait partie d’un genre qui compte plus de 200 espèces que l’on retrouve à travers le monde entier, notamment en Amérique du Sud.

En France métropolitaine, on compte 7 espèces sauvages de panicauts, le plus connu étant le panicaut champêtre que l’on trouve à l’état sauvage dans les prés et les champs à une altitude de plus de 1000 m. Le chardon bleu des Alpes, quant à lui, pousse à des hauteurs supérieures, jusqu’à 3000 m.

Les fleurs du panicaut apparaissent à l’extrémité de tiges ramifiées et sont rassemblées en ombelles. Leur couleur se décline sur tous les tons de bleus plus ou moins nuancés, certaines variétés présentant des reflets métalliques remarquables. À partir de la base de l’ombelle, se développent de longues bractées piquantes. Semi-persistant, le feuillage original de cette plante vivace et piquant.

panicaut dans un jardin de type naturel

Comment planter le panicaut ?

Le panicaut est une plante vivace qui a besoin de beaucoup de soleil et d’un sol bien drainé. Il peut tolérer un sol pauvre et un emplacement au pied d’un mur lui conviendra parfaitement, dans la mesure où le sol restera sec pendant la saison froide.

Il est également conseillé de planter l’eryngium loin du bord d’un chemin ou d’une bordure, en raison de son feuillage piquant. Cette plante s’adapte parfaitement à un jardin minéral, dans la mesure où elle n’a pas besoin d’être régulièrement arrosée.

Le panicaut en godet doit être planté en automne, mais peut tout à fait être installé dans le jardin au printemps. Si cela est votre choix, n’oubliez pas d’arroser régulièrement en été.

Les semis de panicaut, quant à eux, se font en place, c’est-à-dire à l’endroit choisi dans le jardin. Ils peuvent également se faire sous abri, en mai et juin.

panicaut mariage et association avec les autres plantes du jardin

Comment entretenir le panicaut ?

Une fois en place, le panicaut n’a ni besoin d’arrosage ni de fertilisants, à l’exception des espèces de grande taille. À ce titre, ces dernières ont besoin d’être tuteurées, surtout si elles sont installées dans un endroit traversé par des courants d’air.

Les jeunes plants de panicaut peuvent être la cible de certains nuisibles comme les limaces et les escargots. Il existe des solutions efficaces pour les éviter.

La plante est également sujette à l’oïdium lorsque le temps est humide et surtout, si le sol n’est pas suffisamment drainant.

La multiplication des panicauts vous permettra d’en planter çà et là dans le jardin. Elle est très facile, puisqu’il suffit de récolter les graines des plantes et de les ressemer après les avoir installées au réfrigérateur pour leur laisser le temps de germer.

le panicaut bleu

Belle plante d’ornement par excellence, le panicaut entre également dans la composition de bouquets de fleurs fraîches et de bouquets secs. L’eryngium attire également les papillons et les insectes butineurs du jardin, contribuant ainsi à la biodiversité et au plaisir visuel.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !