Comment cultiver la mauve et la lavatère dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

La mauve et la lavatère du jardin

Souvent confondues, les mauves et les lavatères partagent de nombreux points communs, ainsi qu’une technique de culture identique. Elles offrent une floraison généreuse et relativement longue, dans les massifs comme en pot sur le balcon ou la terrasse.

Qu’est-ce que la mauve et la lavatère ?

Généralement de couleur rose, les mauves et lavatères sont des plantes fleuries qui possèdent 5 pétales, souvent étroits au niveau de la base et plus large à l’extrémité, s’ouvrant sur un calice vert en formant un disque. Le cœur de la fleur porte le stigmate et un groupe d’étamines. Semblables à la fleur d’hibiscus, elles sont également parentes de ce dernier.

Il convient de distinguer les mauves (malva) des lavatères (lavatera) en se penchant sur des détails que les jardiniers aguerris connaissent bien. Néanmoins, il est souvent difficile de faire la différence entre les deux genres. La mauve possède des vertus thérapeutiques. À maturité, elle atteint de 30 à 60 cm de hauteur. L’ensemble de ses feuilles sont très découpées et la plante porte une fleur de couleur rose ou blanche. En l’écrasant, celle-ci dégage un parfum musqué. On distingue plusieurs variétés de mauves, comme la mauve alcea (mauve alcée), plus grandes que ses semblables, puisqu’elle peut atteindre jusqu’à 1 m. La mauve sylvestris (mauve sylvestre), quant à elle, possède des fleurs striées de pourpre et ses couleurs varient du rose au mauve. C’est d’ailleurs à elle que la plante doit son nom.

La lavatère vivace est très similaire à la mauve alcée, bien que ses feuilles soient moins découpées. Le feuillage de la lavatère du Cachemire (lavatera cachmeriana), quant à lui, est duveteux.
Les lavatères existent également sous forme de plantes annuelles, présentant des fleurs graphiques, dont le cœur est rond comme celui de l’hibiscus. Cette plante peut atteindre jusqu’à 1,5 m de hauteur, mais il existe des variétés naines aux feuilles arrondies.

Les mauves et lavatères sont très souvent confondues.

les conseils jardin de Willemse

Comment planter la mauve et la lavatère ?

Les mauves et les lavatères ont toutes une appétence particulière pour le soleil. Elles ont besoin d’un sol bien drainé, même pauvre. Ces plantes fleuries se multiplient par semis. C’est pourquoi un seul plant peut tout à fait suffire à fleurir un massif entier !

Selon les variétés choisies, il convient de définir un emplacement adéquat pour vos plantes dans le jardin. En effet, les sujets les plus hauts auront probablement du mal à rester en place s’ils sont exposés aux vents violents et/ou froids.

La plantation des mauves et lavatères s’effectue de préférence au printemps. Si vous souhaitez commencer les semis plus tôt, il est possible de le faire sous abri. Repiquez les plants les plus robustes directement en place lorsque les températures se stabilisent et une fois que les gelées sont passées, au mois de mai. Il convient de prévoir un espacement d’environ 80 cm entre chaque plant.

Ces deux malvacées apprécient les zones ensoleillées.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir la mauve et la lavatère ?

L’humidité du sol conditionne la floraison des mauves et des lavatères. Il est donc astucieux de pailler le sol pour conserver sa fraîcheur et limiter l’évaporation des eaux d’arrosage et de pluie. En outre, le paillage ralentira la propagation des mauvaises herbes.

Le tuteurage des plantes les plus grandes en taille est utile. Celui-ci permettra de faire en sorte que les mauves et les lavatères ne plient pas au passage du vent. Une simple canne de bambou fera l’affaire, en guise de tuteur.

Bien que ces plantes ne soient pas gourmandes en eau, l’arrosage est important au cours de la première année qui suit leur installation en pleine terre.

Ces beaux arbustes d’ornement sont aussi appelés  » mauves arbustives « .

les conseils jardin de Willemse

Dans un jardin anglais, un jardin de cottage ou un jardin naturaliste, les mauves et lavatères ajouteront de la douceur.  Ces plantes fleuries évoquent des souvenirs d’antan et s’invitent très facilement dans les massifs de vivaces et les potées fleuries.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu