Tout savoir sur la pollinisation des arbres fruitiers

les conseils jardin de Willemse

Tout savoir sur la pollinisation des arbres fruitiers

Ne pouvant se déplacer comme les autres êtres vivants, les plantes enracinées au sol ont une solution pour se reproduire : la pollinisation. Cette stratégie naturelle passe par le transport du pollen d’une fleur mâle à une fleur femelle… La pollinisation des arbres fruitiers prend diverses formes : elle se fait via des insectes (appelés insectes pollinisateurs), des animaux ou encore le vent… Quelle que soit la forme de pollinisation, le résultat obtenu est identique : la fécondation des fleurs et la naissance de fruits.

Comment un arbre fruitier est-il pollinisé ?

Pour comprendre comment un arbre est pollinisé, il convient de connaître certaines notions essentielles :

Les arbres fruitiers monoïques & dioïques

D’un côté, on trouve les arbres fruitiers monoïques (espèces bisexuées), qui portent des organes mâles et des organes femelles. On distingue les monoïques stricts, dont les organes se situent sur des fleurs différentes. On trouve, sur ces sujets, des fleurs mâles et des fleurs femelles. Souvent, ces fleurs évoluent à des vitesses et des périodes différentes.
Les arbres fruitiers dioïques (espèces monosexuées) possèdent tantôt, par pied, des fleurs mâles, tantôt des fleurs femelles. L’un des plus connus est le kiwi. Cet arbre, comme les arbres fruitiers dioïques, nécessite impérativement une pollinisation pour se reproduire.

Le kiwi ou actinidia fait partie des fruitiers dioïques.

les conseils jardin de Willemse

Les arbres fruitiers à fleurs hermaphrodites

Les arbres fruitiers hermaphrodites, quant à eux, possèdent des fleurs pourvues d’organes mâles et femelles. Il en existe de très nombreuses espèces, à l’image du pommier, pour n’en citer qu’un.
L’arbre possède des fleurs hermaphrodites, mais il porte également des fleurs strictement mâles et des fleurs strictement femelles. On utilise alors la dénomination d’« arbre polygame ». Dans ce cas, l’arbre s’autoféconde très simplement.

Les pommiers font partie des fruitiers hermaphrodites.

les conseils jardin de Willemse

Les variétés autostériles

Les fruitiers dits « autostériles » ont besoin, pour que leurs fleurs soient fécondées, du pollen d’autres arbres. Les insectes pollinisateurs jouent, pour ces fruitiers, un rôle essentiel. Parmi les exemples de fruitiers autostériles, on peut citer :

     Le pommier
     Le poirier
     Le prunier
    Certaines variétés de cerisiers

Le poirier est un fruitier autostérile qui a besoin d’autres poirier à proximité pour fructifier.

les conseils jardin de Willemse

Les variétés autofertiles

Une variété dite « autofertile », à l’inverse d’un fruitier autostérile, possède des fleurs qui se fécondent par leur propre pollen. En d’autres termes, un seul plant sera fécondé et produira des fruits. Quelques exemples d’arbres fruitiers autofertiles :

       Le pêcher
       L’abricotier
       Le figuier

La pollinisation croisée

On parle de pollinisation croisée lorsqu’il y a croisement entre les gènes. Cette forme de pollinisation donne de meilleurs résultats, alors que l’autofécondation a tendance à faire apparaître un appauvrissement des gènes. Les fruits obtenus par le biais de fécondation croisée sont généralement plus gros, plus savoureux et meilleurs en termes de conservation.

L’abricotier est un fruitier autofertile.

les conseils jardin de Willemse

Quel est le rôle des insectes dans la pollinisation des arbres fruitiers ?

Les insectes jouent un rôle prépondérant dans la pollinisation des fruitiers. 35% de ce que nous consommons dépend de la pollinisation par les insectes ! Pour bien comprendre ce phénomène, il est important de comprendre le travail effectué par ces petits animaux qui, en plus d’assurer des fonctions essentielles, ajoutent au cadre bucolique dans le jardin.

Les abeilles, notamment, jouent un rôle essentiel dans la pollinisation. Une abeille qui récolte du nectar et du pollen sur la fleur d’une plante – en l’occurrence sur un arbre fruitier – une partie de l’organe reproducteur de la fleur colle aux poils du corps de l’insecte. En se déposant sur une autre fleur, une partie du pollen se dépose alors sur le stigmate ou le bout du pistil, l’organe reproducteur femelle de la fleur. C’est alors qu’a lieu la fécondation et que la formation d’un fruit à graines est possible. 

En butinant les fleurs de pommier, les abeilles fécondent les fleurs qui deviendront des pommes.

les conseils jardin de Willemse

Quels rôles ont les insectes dans la pollinisation ?

À la recherche de nourriture, les insectes se dirigent vers les fleurs chargées de pollen ou de nectar pour le prélever. Ils volent ainsi de fleur en fleur et, de manière tout à fait involontaire, transportent le pollen d’une fleur à l’autre. C’est ainsi qu’a lieu la pollinisation de bon nombre de végétaux. 

Le grain de pollen, lorsqu’il est déposé sur le pistil d’une fleur de la même espèce, entraîne la fécondation d’un ovule, suivie par la formation d’un fruit. Cerises, pommes, poires… autant de délicieux fruits qui nous sont offerts… par le travail des insectes.

Les abeilles sont les insectes les plus importants pour obtenir de beaux fruits.

les conseils jardin de Willemse

Pour encourager la biodiversité, donc pour attirer les insectes dans le jardin, il existe une grande variété de méthodes. Des hôtels à insectes aux fleurs mellifères et au compost, il est très facile d’encourager la biodiversité dans le jardin.

Installer des plantes indigènes est un très bon moyen de favoriser la présence d’insectes pollinisateurs au jardin. Il existe des dizaines d’arbres fruitiers mellifères parmi lesquels choisir, dont le noisetier, le clémentinier, le griottier, le châtaignier, le framboisier, le cognassier du Japon …

Les plantes mellifères plantées à proximité attirent également les abeilles.

les conseils jardin de Willemse

Comprendre la pollinisation des arbres fruitiers, c’est encourager la biodiversité dans le jardin et s’assurer de belles récoltes de fruits bien savoureux. C’est également mettre toutes les chances de son côté pour maximiser les chances de produire des fruits sans effort… en laissant faire mère Nature.

Que pensez-vous de cet article ?
, , , , , , , , , ,
Tout savoir sur le rendement des arbres fruitiers nains
Comment cultiver le grenadier dans le jardin ?
Menu