Jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum)

Il existe peu de plantes grimpantes capables de fleurir en hiver tout en étant rustiques. Le jasmin d’hiver s’impose comme une variété tout à fait intéressante, qui produit de délicates fleurs jaunes, même sur un mur exposé au nord. Un arbuste fleuri qui se moque de la saison morne pour éclater de ses tons jaune vif et donner de la vie au jardin ou sur la terrasse.

Le jasmin d’hiver : un arbuste qui se moque de la morne saison

Le jasmin d’hiver est originaire de Chine. Lorsque le temps devient gris et froid et que l’hiver enveloppe les jardins, cette plante continue de fleurir sur des rameaux encore nus, rayonnant, par ses belles fleurs de couleur jaune vif.

Pouvant atteindre 4 mètres de hauteur et de largeur, le jasmin d’hiver croît moyennement sur une période de 10 ans.

Peu exigeant, le jasmin d’hiver s’adapte à tous les sols

Le jasmin d’hiver se plaît dans un endroit abrité, car il craint les vents trop violents. Idéalement, il aime pousser dans un endroit ensoleillé mais résiste également très bien à une exposition nord, c’est-à-dire à la mi-ombre. Rustique, il s’adapte à tous les sols. Comme beaucoup d’autres plantes, le jasmin d’hiver apprécie un peu de terre amendée en matière organique pour s’épanouir et fleurir de plus belle.

Si vous souhaitez planter plusieurs jasmins d’hiver, respectez une distance d’environ 1,50 à 2 mètres entre les plants.

La floraison du jasmin d’hiver : décorative et versatile

Les fleurs du jasmin d’hiver apparaissent dès le mois de décembre et continuent de fleurir jusqu’à l’arrivée du printemps, au mois de mars. Inodores, elles mesurent jusqu’à 3 centimètres environ, se développant sur les rameaux nus de la plante. C’est d’ailleurs cette particularité qui vaut, au jasmin d’hiver, son nom originel Jasminum nudiflorum. Les feuilles du jasmin d’hiver, quant à elles, apparaissent au printemps et sont formées de trois folioles.

Naturellement élégant et gaiment coloré, le jasmin d’hiver offre une solution idéale pour décorer un mur extérieur ou une construction comme une pergola, une tonnelle ou même un escalier. Les branches du jasmin d’hiver ne s’enroulant pas d’elles-mêmes en raison de leur rigidité, il faut le palisser sur un support pour lui donner la forme souhaitée.

S’adaptant aisément à tous les styles, le jasmin d’hiver peut également prendre la forme d’une cascade fleurie sur un balcon, car il peut tout à fait être planté en bac.

L’entretien du Jasminum nudiflorum : aussi facile que la plante

Le jasmin d’hiver est, comme la bougainvillée, une plante sarmenteuse qui produit de longs rameaux courbes qu’il convient d’attacher sur un treillage. Pour un effet plus naturel, pourquoi ne pas laisser votre jasmin d’hiver s’étaler sur un muret ou un talus, ou encore former un couvre-sol ?

En termes de maladies, le jasmin d’hiver n’en connaît que très peu. Sensible aux étés chauds et aux températures caniculaires, il peut dessécher au niveau de l’extrémité des jeunes rameaux. Si cela se produit, il suffit de les couper pour redonner vie à la plante.

Alors que le jasmin d’hiver se plaît dans tout type de sol, il est souhaitable de lui apporter de l’engrais liquide pour rosiers dès le début du printemps, jusqu’au mois de juin, puis à la fin de l’été, en septembre.

Pour que le jasmin d’hiver garde un port agréable et aéré, il convient de le tailler de temps à autre en coupant les pousses qui fleurissent moins. Les rameaux qui ont porté des fleurs, quant à eux, doivent également être coupés à une quinzaine de centimètres du sol afin d’accentuer la floraison d’une année à l’autre. Une taille franche est également à prévoir tous les 3 ans environ.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !