Comment fabriquer une mini-serre à semis dans une bouteille en plastique ?

Au lieu de les jeter, utilisez vos bouteilles en plastique pour former des mini-serres pour vos semis ! Une bonne idée récup pour faire germer vos graines à l’étouffée. Willemse vous explique comment faire étape par étape.

Pourquoi faire pousser les semis sous mini-serre ?

Semer des graines dans une mini-serre permet aux plantules de se développer « à l’étouffée ». Pour germer, les semences ont besoin d’un substrat constamment humide et d’un environnement plutôt chaud. C’est pourquoi, les semis sont souvent réalisés sous abri, ou à partir de la mi-mai s’ils sont faits en pleine terre.

De plus, la serre miniature induit un air assez humide et protège du froid. Vos semis ne sont pas gênés par les intempéries, les vents froids ou un air trop sec. Pas de risque d’attaques de limaces ou autres nuisibles, vos semis sont bien protégés.

plante-dans-une-bouteille-en-plastique-sur-une-table

Quel matériel utiliser ?

Des bouteilles en plastique recyclées pour des pots de fleurs
  • Une bouteille en plastique
  • Des godets ou des coquilles d’œuf
  • Du terreau spécial semis, ou un mélange de terre de jardin et de sable

Comment faire des semis dans une mini serre avec une bouteille en plastique ?

  • Humidifiez votre terreau en le vaporisant d’eau
  • Versez ce terreau humide dans vos godets. Vous pouvez remplacer ces derniers par des coquilles d’œufs. Ces petits contenants naturels ont l’avantage d’enrichir le sol en calcium, vous pouvez donc les planter directement en terre sans le séparer de la motte.
  • Faites un trou peu profond en utilisant un et déposez-y 3 graines.
  • Rebouchez avec du substrat (terreau pour semis ou mélange 50% terre, 50% sable) sans tasser.
  • Arrosez avec un vaporisateur pour ne pas tasser la terre sur la graine. Cette dernière a besoin d’un substrat meuble pour germer au mieux.
  • Pour vous souvenir de la date et de la plante, n’hésitez pas à placer une étiquette avec ces informations.
  • Coupez votre bouteille en deux environ au milieu.
  • Posez l’une des deux parties au niveau de l’endroit où vous avez semé vos trois graines, tout en gardant le bouchon vissé.
  • Privilégiez un emplacement lumineux mais sans soleil direct. Une température entre 19°C et 25°C est idéale.
  • Vous garderez la bouteille en place jusqu’à la levée. Une fois que les plantules sont apparues, retirez-la.
  • Il ne vous restera plus qu’à conserver une seule des trois pousses. Choisissez la plus vigoureuse et retirez les deux autres.
Bouteilles en plastique vides utilisées comme récipient pour faire pousser des plantes

Quel entretien pour les semis en mini-serre ?

Tous les 2-3 jours, pensez à soulever la bouteille pour vérifier que le substrat reste humide. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez arroser légèrement. Laissez aérer quelques minutes, puis replacez la bouteille. Une fois que les graines ont germé, pensez à garder un substrat bien frais mais pas détrempé.

Jardinage en bouteille plastique recyclée Vue de dessus d'une bouteille en plastique remplie de terre, pour planter des plantes ou des légumes à l'intérieur

Quand repiquer en pleine terre ?

Vous pouvez repiquer vos jeunes plants dès qu’ils comptent 4-5 feuilles. La plantation a lieu dès que le risque de gelées est écarté, en général aux alentours de la mi-mai. Il est important d’habituer progressivement vos jeunes plants à leurs conditions en pleine terre pour assurer une bonne reprise. Une fois que les plantules ont quelques centimètres, placez-les dehors en journée. Allez-y progressivement avec l’exposition au soleil et aux courants d’air.

plantation-de-pomme-de-terre-en-pleine-terre

Quand semer en mini-serre ?

Cela dépend des légumes que vous souhaitez cultiver. En général on sème dès la fin de l’hiver et durant tout le printemps pour déguster les légumes au printemps et en été. En été, sont semés les légumes à récolter en fin d’été, en automne jusqu’au début de l’hiver.

Dès janvier, on sème les brocolis, les choux-fleurs et les salades scaroles. Entre les mois de février et mars, c’est au tour des tomates des aubergines, de la laitue, des poivrons ou encore des carottes. En avril-mai, on sème les melons, les radis, les concombres, les courgettes, les épinards

Jeunes plants à la maison sur le rebord de la fenêtre dans des bouteilles en plastique coupées. Semis de plantes vertes et jardinage domestique

D’autres alternatives pour le semis sous abri

Tout le monde n’a pas la possibilité de construire une serre. Pas de panique, il existe des alternatives pour semer ses légumes à l’abri des intempéries.

Le châssis

Le châssis est un coffre surmonté par une paroi soit en verre, soit en plexiglas. Le châssis est posé à même le sol, sur une épaisse couche de fumier de cheval, recouverte par une fine couche de terre. La fermentation du fumier chauffe l’ensemble et crée un environnement favorable à la germination des graines. Certains châssis sont équipés d’un câble chauffant. Le châssis est ouvert lorsqu’il fait chaud et refermé pendant les nuits fraîches.

La cloche

En alternative à la bouteille en plastique, vous pouvez utiliser des cloches. Qu’il s’agisse d’un semis en godet ou en pleine terre, la cloche aura le même effet bénéfique de culture à l’étouffée.

L’intérieur

Il est tout à fait possible de cultiver ses semis en intérieur. Les graines demandant une température entre 19°C et 25°C pour germer, l’intérieur d’une habitation est envisageable. Il est important que la température ne varie pas durant la période de germination. Votre principale menace sera la sécheresse. Il faudra penser à vaporiser très régulièrement le substrat, afin qu’il reste humide jusqu’à la levée. Ensuite, des arrosages réguliers le maintiendront frais.

Châssis et cloche - Préparation du potager au printemps

Pourquoi réaliser ses propres semis

Un avantage financier

Semer ses graines présente de nombreux avantages. Tout d’abord, cela vous coûte moins cher que d’acheter des plants déjà développés. De plus, vous pouvez choisir des variétés reproductibles, pour récupérer les graines d’une année sur l’autre ? Votre potager devient donc gratuit !

C’est moi qui l’ai fait !

Vous pouvez vous vanter d’avoir entièrement fait pousser vos plantes potagères. Vous aurez la satisfaction d’avoir accompagné vos plantes de A à Z, et ça ça n’a pas de prix.

Diversité végétale

En optant pour des semis, vous trouverez plus facilement de nombreuses variétés. C’est notamment le cas des variétés anciennes, souvent vendues en graines.

Avancer les récoltes

Vous pouvez semer sous abri plus tôt qu’en pleine terre, vous gagnez alors quelques semaines en repiquant directement un plant déjà développé grâce à votre mini-serre. Plus tôt vous semez, plus tôt vous récoltez !

Main d'un agriculteur semant une graine sur le sol d'un jardin potager domestique
Arbustes persistants : lesquels choisir pour composer une haie ?
Top 5 des arbres fruitiers à croissance rapide
Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !