Comment cultiver la canne de Provence dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

La canne de Provence du jardin

Grande graminée majestueuse et visuellement très attractive, la canne de Provence attire l’attention dans les jardins. Sa taille, ses inflorescences en forme de plumeaux, son beau feuillage, tout contribue à rendre cette plante vivace très intéressante dans les haies et utilisée comme brise-vent dans le jardin.

Qu’est-ce que la canne de Provence ?

De la famille des poacées, la canne de Provence (Arundo donax) est une plante vivace dont le cultivar panaché est plébiscité par les amateurs de belles plantes et les jardiniers. Également appelée « cannevelle », « grand roseau », « quenouille », « roseau à quenouilles », « roseau canne » ou encore « roseau de Fréjus » et « jonc ordinaire », cette plante peut pousser, pour certaines variétés, jusqu’à 6 m de hauteur. Néanmoins, la plupart des variétés de cannes de Provence se limitent à deux ou 3 m de hauteur. Elles se reproduisent principalement de manière végétative, par rhizomes souterrains. À ce titre, il est préférable de les cultiver en pot ou de choisir des variétés de petite taille, en fonction de l’espace disponible dans le jardin.

La canne de Provence prend des airs qui la font ressembler à du maïs. Les tiges de la plante vivace sont épaisses, dressées verticalement, partiellement recouvertes par de longues feuilles lancéolées alternées. La floraison de la canne de Provence apparaît en été dans les régions au climat méditerranéen, formant des épis fins rassemblés en plumeaux.

Une fois l’été arrivé, la canne de Provence fleurit.

les conseils jardin de Willemse

Comment planter la canne de Provence ?

Avant tout, la canne de Provence doit bénéficier d’un bon ensoleillement pour s’épanouir. Installez-la dans un sol frais et bien drainé, sans humidité hivernale excessive. En effet, cette plante ne supporte pas les eaux stagnantes, surtout dans les régions caractérisées par des hivers rigoureux. Travaillez le sol à une profondeur correspondant à celle d’une bêche.

Installez la canne de Provence dans le sol sans enterrer la base des tiges. Tassez bien autour des racines. Arrosez abondamment pour favoriser l’enracinement. Au cours du premier mois, arrosez doucement les semis. Pour les jeunes plantes, arrosez sans mouiller le feuillage pour limiter la propagation de maladies. Ensuite, surtout si la sécheresse se prolonge, arrosez régulièrement.

Le semis en surface de la canne de Provence s’effectue de février à avril. Placez les pots dans environ 3 cm d’eau pour maintenir le sol humide jusqu’à ce que la graine germe. Généralement, la germination dure d’un à trois mois. Lorsque les plans sont suffisamment robustes pour être manipulés, repiquez-les dans des pots individuels et faites-les pousser sous abri ou dans une serre au cours de leur premier hiver. Une fois qu’ils ont atteint 20 cm au moins, installez-les en place dans le jardin à la fin du printemps ou au début de l’été.

Afin d’éviter les maladies, arrosez votre canne de Provence sans mouiller son feuillage.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir la canne de Provence ?

Coupez les chaumes (ou tiges) morts à la fin de l’hiver, pour permettre à la lumière d’atteindre les nouvelles feuilles.

Si vous ressentez le besoin de multiplier vos cannes de Provence, le plus simple est d’en diviser la souche au printemps.  À l’aide d’une pelle, séparez la jeune tige sélectionnée de la plante mère et replantez-la immédiatement dans le jardin, à l’endroit souhaité.

Au cours des premières années qui suivent la plantation de la canne de Provence dans le jardin, un paillage permettra de limiter l’évaporation et donc de conserver un sol frais. Une fois installée, la canne de Provence n’a plus besoin d’aide. Un paillis de copeaux de bois, d’écorce, de chaume séché ou un paillis minéral convient parfaitement. Prévoyez une épaisseur minimale de 3 cm.

Une fois en terre et le paillage réalisé, votre Canne de Provence ne vous sollicitera plus.

les conseils jardin de Willemse

Si la canne de Provence est visuellement remarquable, elle est également appréciée par les jardiniers pour sa capacité à stabiliser les sols. Dans un jardin exotique, urbain ou naturaliste, elle sera absolument magnifique aux côtés d’astilbes, de carex et autres gunneras.

Que pensez-vous de cet article ?
, , , , , , ,
Le narcisse (Narcissus) : la fleur annonciatrice du printemps au jardin
Comment planter et entretenir un rosier Floribunda dans le jardin ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !