Comment cultiver l’Asiminier trilobé ( Pawpaw ) dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

Tout savoir sur l’asiminier trilobé et comment cultiver ce fruitier que l’on nomme Paw Paw

Ce bel arbre fruiter de forme pyramidale, est aussi appelé arbre à bananes ou « Pawpaw ». Il est très intéressant à cultiver en raison des propriétés de son fruit. L’asimine, au goût acidulé et réputé pour son parfum, ne supporte pas le transport et se conserve très peu de temps à l’état frais. Il n’est donc possible de le goûter en France qu’en prenant la peine de cultiver dans son jardin l’arbre qui le porte ! Et cela en vaut la peine, car outre le fait qu’elle soit délicieuse, l’asimine est gorgée de vitamines, d’oligo-éléments et d’acides aminés.

Qu’est-ce que l’asiminier trilobé ?

Les origines de l’asiminier trilobé ?

Il est encore mal connu en Europe, car il nous vient d’Amérique du Nord. Rien d’étonnant donc, à ce qu’il porte ce surnom amusant de « Paw Paw » par lequel le désignaient les Amérindiens. Ces derniers appréciaient hautement le goût de ses fruits et l’utilisaient aussi pour ses vertus médicinales. Aujourd’hui, il existe toujours certaines montagnes ou rivières d’Amérique du Nord qui portent le nom de « Paw Paw ». Les Amérindiens, en répandant la consommation de ce fruit dans le nord du pays et jusqu’au Canada, sont devenus aussi les sélectionneurs de ses meilleures variétés.

Où est cultivé principalement l’asiminier trilobé ?

Cet arbre fruiter est moyennement rustique, c’est-à-dire qu’il résiste à des températures très froides, mais pas en-dessous de -25°C. Sa préférence va aux climats continentaux, bien qu’on puisse le cultiver partout en France, à l’exception des régions montagnardes, où la saison de végétation est trop courte.

Aussi appelé  » Pawpaw « , l’asiminier trilobé était cultivé par les Amérindiens.

les conseils jardin de Willemse

L’asiminier trilobé au fil des saisons: de la floraison jusqu’à la récolte des asimines

Cet arbuste aux belles feuilles pendantes, qui lui donnent un air exotique, fleurit au printemps pour donner ses fruits à l’automne.

Quand fleurit l’asiminier trilobé ?

La floraison a lieu entre mars et début mai et s’étale environ sur 20 jours. Elle produit des fleurs d’un beau rouge lie-de-vin veinées en grappes tombantes. Ces fleurs ravissantes portent un cœur d’étamines jaune tirant vers le beige. Leur beauté contraste diamétralement avec leur odeur, puisque la fleur est classée dans les « malodorantes. La pollinisation se fait grâce coléoptères et aux mouches.

Quand fructifie l’asiminier trilobé ?

Selon les variétés, les fruits verts, blancs ou orangés sont cueillis dès la mi-août et jusqu’au mois d’octobre. Ils mesurent en moyenne une bonne dizaine de centimètres et leur forme allongée rappelle celle de la mangue. Ils peuvent peser jusqu’à 400 grammes selon la variété, avec différentes teneurs en graines.

Bien que les fleurs de l’asiminier trilobé soit sublime, elles sont classées dans les  » malodorantes « .

les conseils jardin de Willemse

On les récolte alors qu’ils sont sur le point de tomber d’août à octobre. Selon les variétés, il existe un décalage allant jusqu’à 6 semaines pour récolter des fruits mûrs. Ceux issus d’une même fleur germent en groupe qui peuvent compter jusqu’à 6 fruits, avec une structure rappelant celle des régimes de bananes. Ils sont mûrs lorsqu’ils se détachent facilement de l’arbre.

Comment planter l’asiminier trilobé ?

En creusant un trou de 50 cm x 50 cm x 50 cm, où l’on dispose un mélange de compost et de terreau. Puis on place la motte dans le fond du trou non sans faire très attention à la racine pivot. On paille ensuite et on arrose finement. Il faut veiller à ne pas casser la longue racine pivot de l’arbre.

Dans quel type de sol et où planter l’asiminier trilobé ?

Cet arbuste aime les sols ordinaires à tendance acide, limoneuse, qui conservent toujours un peu d’humidité. Après la plantation, il apprécie un certain ombrage durant les 2 premières années. Une exposition plein soleil est ensuite idéale.

Quand planter l’asiminier trilobé ?

On peut le planter au début du printemps, en mars, ou à l’automne, en octobre.

Quand il est encore jeune, le Pawpaw apprécie les zones ombragées.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir l’asiminier trilobé ?

En faisant très attention aux racines : il ne faut donc pas biner la terre. Le pied doit simplement être paillé pour la fraîcheur en été.

Comment fertiliser le sol de l’asiminier trilobé & quels sont les apports nutritifs ?

On y procède en mars, en retirant le paillage autour de l’asiminier et en plaçant 2 à 3 cm d’un mélange composé de compost et de fumier. La terre doit être grattée en prenant garde aux racines, puis on remet le paillage en place.

Quand & comment tailler l’asiminier trilobé ?

On le taille en hiver avec un sécateur en supprimant les branches qui rentrent vers l’intérieur.

La taille du Pawpaw tree s’effectue en hiver.

les conseils jardin de Willemse

Comment éviter les maladies et soigner l’asiminier trilobé ?

C’est un arbre peu sensible aux parasites en raison des propriétés bactéricides de ses feuilles. Il est déconseillé d’utiliser des traitements.

L’asiminier trilobé est parfait pour qui souhaite un arbre fruitier esthétique dans son jardin et qui exige peu d’entretien. La saveur de son fruit à mi-chemin entre la mangue et la banane en fera l’un des chouchous de votre verger. Veillez à bien choisir la variété pour obtenir une saveur à votre goût.

Que pensez-vous de cet article ?
, , , , , , , , , , , , ,
Comment tailler le châtaignier & bien récolter les châtaignes ?
Comment tailler le Paw Paw ou asiminier trilobé & obtenir une belle récolte d’asimines ?
Menu