Comment cultiver le roseau dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

Le roseau du jardin

Le roseau est une plante qu’on retrouve principalement aux abords des fossés humides et dans les marais. Elle donne de la hauteur et une fière allure aux espaces qu’elle colonise.

Qu’est-ce que le roseau ?

Le roseau est une plante aquatique herbacée, une graminée qui appartient à la famille des poacées. C’est un végétal robuste qu’on reconnaît très facilement à sa tige droite, ses feuilles étroites et élancées, et ses fleurs organisées en panicules.

Connu sous l’appellation de « canne à balai », le roseau se décline en plusieurs espèces. Ses deux variétés principales sont : le roseau commun et le roseau à quenouille. Toutes sont cependant des hélophytes, c’est-à-dire des plantes hygrophiles qui doivent avoir leurs racines dans l’eau.

Le roseau est une plante ornementale qui dynamise l’ambiance dans votre espace vert. Pendant les mois d’août, septembre et octobre où il fleurit, il vous gratifie de très beaux plumeaux à rameaux.

Le roseau est aussi une vivace qui joue à la perfection le rôle de brise-vent. Il peut donc servir à protéger certaines de vos plantes contre les vents violents. Il est aussi utilisé pour purifier l’eau et dépolluer le sol. Par ailleurs, on lui prête plusieurs vertus thérapeutiques (antitussif, antiasthmatique, hémostatique…).

D’août à octobre, le roseau offre de beaux plumeaux à rameaux.

les conseils jardin de Willemse

Comment planter le roseau ?

Puisque le roseau est une plante aquatique, c’est donc dans un environnement humide qu’il faut le planter. Il faut noter qu’on peut aussi le cultiver sur l’argile, le sable et la tourbe, à condition que la terre soit gorgée d’eau. Il s’épanouit très bien dans les environnements exposés au soleil. Évitez donc de cultiver les graines à l’ombre pour ne pas réduire leur taux de germination.

Il n’y a pas de préparation particulière à réaliser avant de planter le roseau. Vous pouvez le mettre en terre de mars à juillet.

C’est dans un trou profond de 30 à 50 cm qu’il faut l’introduire. Sur chaque mètre carré, installez entre 6 et 10 pieds. Au cas où vous souhaiteriez avoir une touffe bien dense, vous pouvez cultiver 20 plants sur chaque mètre carré.

Le roseau est une plante de grande taille qui doit en permanence vivre dans un milieu humide. Il n’est donc pas conseillé de le cultiver dans un pot.

Appréciant les emplacements humides, le roseau ne se plaît pas en pot.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir le roseau ?

Une fois qu’il est mis en terre, le roseau n’a quasiment plus besoin d’entretien. Il se développe rapidement et résiste même à des températures avoisinant -20 °C. La seule chose que vous avez à faire est de le contenir. Si vous disposez d’une petite colonie de roseaux, n’oubliez donc pas d’y extraire manuellement des rhizomes. Vous pouvez aussi installer une barrière anti-rhizomes. La meilleure période pour bien le contrôler afin qu’il ne soit pas envahissant s’étend de mai à octobre. Pensez aussi à couper de quelques centimètres les stolons souterrains qui ne sont pas bien ancrés dans le sol.

Très rustique, le roseau résiste au température avoisinant les -20°C.

les conseils jardin de Willemse

Le roseau est une vivace rustique que vous pouvez utiliser pour décorer votre jardin et protéger vos autres végétaux contre les coups de vent. C’est une plante de grand gabarit (plus de 2,50 m) qui peut devenir envahissante si son développement n’est pas contrôlé. Vous pouvez l’associer avec la laîche des rives et le scirpe notamment.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu