Comment cultiver l’oyat dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

L’oyat ou roseau des sables du jardin

Plante vivace de la famille des poacées, l’oyat est également connu sous les noms de « chiendent » ou encore « roseau des sables ». Il s’enracine facilement dans les jardins de bord de mer, dont le sol est sablonneux, en y apportant de la souplesse et de la légèreté.

Qu’est-ce que l’oyat ?

L’oyat ( ammophila arenaria ), est une plante vivace qui pousse à l’état naturel au bord des littoraux. Il possède de longues tiges souples et des feuilles constituées de plis rappelant ceux d’un accordéon. Cette particularité lui permet de capter l’humidité de l’air ambiant, pour former des gouttelettes de rosée qui coulent le long de sa tige jusqu’au sol afin d’abreuver ses racines. Par ce procédé cette plante vivace a développé une résistance incroyable face aux épisodes de sécheresse. A ce titre, l’oyat est tout reconnu pour sa capacité à s’enraciner dans le sable, contribuant à la stabilité des dunes.

Il existe plusieurs variétés d’oyat. L’ammophila arenaria mesure entre 60 cm et 1,5m. Il présente de jolis épis jaunes et pousse naturellement en Europe et en Afrique.

L’ammophila breviligulata, quant à lui, se distingue par de longs épis de couleur bleutée, d’une longueur de 20 cm environ.

L’oyat se trouve facilement sur le littoral… Mais il est possible de le cultiver dans son jardin

les conseils jardin de Willemse

Comment planter l’oyat ?

L’oyat se cultive facilement et se trouve parfaitement à son aise dans un sol sablonneux. Cette plante vivace graminée est tout à fait adaptée aux jardins secs et ne nécessite pas d’arrosage régulier, du fait de son incroyable capacité à être autonome en termes d’humidité. Il faudra toutefois l’arroser au moment de la plantation et au cours des semaines qui suivent son installation en pleine terre dans le jardin, afin de l’aider à bien démarrer. Notez que l’ammophila arenaria ne nécessite aucun paillage ni aucun apport en engrais.

Pour la mise en terre de vos jeunes plants d’oyat, privilégiez la période allant d’octobre à avril afin d’éviter les gelées et de laisser, aux plantes vivaces, le temps de développer un système racinaire suffisant avant l’arrivée des beaux jours et de la chaleur. Lorsque le moment viendra, il faudra simplement repiquer les plants en terre. Les jardiniers les plus chanceux auront le privilège de voir l’oyat développer de nouvelles pousses, par le biais de tiges souterraines.

Cette graminée est simple à cultiver, surtout dans un sol sableux

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir l’oyat ?

L’oyat nécessite peu d’entretien. Cependant, comme toutes les plantes, il est recommandé de lui apporter un minimum de soins à raison d’une fois par an. Un binage au niveau du pied de la plante, pratiqué de manière superficielle, permettra d’aérer le sol dans lequel l’oyat est installé.

Le roseau des sables étant une plante qui possède des tiges relativement longues, une taille annuelle devra être envisagée. En procédant à cette taille, vous ferez ressortir ses magnifiques nuances de couleur vert pâle de la plante.

D’une manière générale, l’oyat n’est pas sujet aux maladies ni aux nuisibles dans le jardin. Il faut cependant se prémunir contre les limaces lorsque l’oyat est encore jeune…

Puisqu’il s’agit d’une plante qui pousse à l’état sauvage, l’entretien de l’oyat est très simple

les conseils jardin de Willemse

L’oyat se marie très bien avec d’autres plantes grasses dans le jardin, permettant de jouer sur les formes et les couleurs. Vous pouvez également le cueillir et en faire un bouquet de fleurs séchées afin de parfaire votre décoration intérieure et ajouter une petite touche de bord de mer très appréciable.

Que pensez-vous de cet article ?
, , , ,
Comment cultiver l’ophiopogon dans le jardin ?
Comment cultiver le millet dans le jardin ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !