Quelle est la différence entre le géranium et le pélargonium ?

Chaque printemps les géraniums des balcons fleurissent les rebords de fenêtre… Mais s’agit-il véritablement de géranium ou de pélargonium ? Voici les différences majeures entre les espèces Geranium et Pelargonium, en termes de forme de fleurs, de mode de plantation, d’utilisation et d’entretien.

Géranium et pélargonium, ne confondez plus !

Oui, les deux genres, Pelargonium et Geranium appartiennent à la famille des Géraniacées, mais chacune possède son caractère propre. Si vous avez un exemplaire de chaque sous les yeux, voici comment faire le distinguo botanique (et passer pour un expert du jardin).

  1. La forme des fleurs : examinez bien la fleur à 5 pétales de géranium. Si vous pouvez tracer une ligne de symétrie verticale au centre de votre fleur, c’est qu’il s’agit d’un pélargonium. La partie gauche et la partie droite sont identiques. Tandis que dans le géranium, tous les pétales sont similaires.
  2. Le centre des fleurs : comptez le nombre d’anthères (les petites poches au bout des filaments, ceux qui entourent le stigmate en partie centrale). Il y en a 7 pour le géranium et 10 pour le pélargonium.
  3. Les fruits : l’étymologie rentre ici dans la danse. Le géranium arbore un fruit en forme de bec de grue (Geranos en grec) tandis que le Pelargonium possède un fruit en forme de bec de cigogne (Pelargos en grec).
  4. Le port des plantes : le géranium vivace formera une touffe tapissante, tandis que les pélargoniums sont soit érigés, soit retombants.

On vous l’accorde, les différences botaniques ne sont pas toujours simples à appliquer. Nous vous avons d’ailleurs épargné les différences au niveau du feuillage. Mais heureusement, d’autres critères, plus simples, peuvent vous aider.

Géranium et pélargonium : quelles différences au jardin ?

Terrasse décorée de géraniums en pot

La principale différence provient de la zone géographique d’origine des deux genres, qui influe sur leur rusticité.

  • Le géranium nous vient de l’hémisphère nord. Cette vivace résiste donc aisément aux températures plus fraîches (même si son feuillage est caduc) : il sera donc privilégié dans les massifs en couvre-sol par exemple.
  • Originaire d’Afrique du Sud, le pélargonium est bien plus frileux que son cousin Geranium. Il devra donc être cultivé dans un contenant (jardinière ou potée) et hiverné lorsque la température descend.

Retenez donc qu’en général, un géranium planté en balconnière sera un Pelargonium, tandis qu’une vivace fleurie sous le couvert d’un arbre correspondra plus à un géranium vivace.

Comment planter et entretenir les pélargoniums de balcon ?

Les différents types de Pelargonium

  • Pelargonium lierre : il s’agit du type le plus commun pour les pélargoniums de balcons. Son port retombant et ses tiges grêles en font un incontournable des rebords de fenêtres.
  • Les Pelargonium zonale (ou Geranium à massifs) : plus érigé que le Lierre, le P. zonale s’impose dans les potées, mais peut aussi s’inviter dans les massifs avec d’autres annuelles. Ce sera surtout avec ce type que vous risquez de confondre avec le géranium vivace.
  • Pelargonium à feuillage odorant. Citons ainsi le pelargonium Lizzy, qui possède la particularité de repousser les moustiques qui nous ennuient surtout durant l’été.
Fleurs roses pelargonium lierre

Comment planter les pelargoniums étape par étape ?

  1. Faites l’acquisition d’une jardinière équipée de petits trous d’évacuation. Si la jardinière dont vous disposez n’en possède pas, veillez à percer le fond ;
  2. Au fond du bac, pour favoriser le drainage, n’hésitez pas à disposer des billes d’argile ;
  3. Versez un mélange de sable et de terreau adapté pour les géraniums dans le contenant. La terre sera meuble et légère. Si vous ne disposez pas de sable, le terreau seul peut suffire ;
  4. Plantez vos pélargoniums dans la terre en les espaçant de 20 cm. Ils prendront très rapidement de l’ampleur.

Arrosez seulement si le temps est sec et que vous sentez que votre pélargonium manque d’eau.

Comment entretenir les pelargoniums ?

Les pélargoniums sont extrêmement simples à entretenir. Ils s’épanouissent dès la fin du printemps, tout l’été et durant une grande partie de l’automne.

Pour obtenir de jolies floraisons, préférez un arrosage au pied de vos plantes, en début de matinée ou en soirée. Si vos balconnières sont en plein soleil, l’arrosage en milieu de journée serait inutile voire abîmerait vos plantes.

Veillez à retirer les fleurs fanées au fil des floraisons : l’aspect sera plus esthétique et la floraison plus abondante.

L’hiver venu, hivernez vos pélargoniums. En les protégeant du froid de l’hiver, vous pourrez les ressortir dès le printemps pour fleurir à nouveau vos jardinières.

Comment planter et entretenir les géraniums vivaces ?

Où planter les géraniums vivaces au jardin ?

Le géranium vivace peut se planter en pot. Toutefois, il se rencontre plus généralement en massif ou en bordure de jardin.

femme mettant en pot des fleurs de géranium

La plantation des géraniums étape par étape

Plantez au début de l’automne ou au printemps dans un sol riche, à la mi-ombre.

  1. Avant de planter vos géraniums vivaces, plongez les godets dans de l’eau pour humidifier les racines. Elles se gorgent d’eau, ce qui accélérera la reprise ;
  2. Durant l’humidification des racines, réalisez un trou de plantation. En règle générale, on plante plusieurs plants à proximité pour obtenir par la suite un véritable tapis de fleurs. Plantez 4 à 9 plants par mètre carré dans un sol humifère et très drainant. Respectez une distance de 30 cm entre chaque plante ;
  3. Dans les trous de plantation, ajoutez du terreau et mélangez-le à la terre du jardin. Disposez vos plants de géranium en veillant à ce que le collet de la plante (jonction entre les racines et les premières feuilles) soit à la surface du sol ;
  4. Comblez les trous de plantation en tassant légèrement le pourtour des plantes. L’objectif est que les racines des plantes soient bien au contact de la terre ;
  5. Arrosez abondamment même si la pluie l’a déjà fait. L’arrosage permettra de créer un bon contact entre les racines et la terre de culture.

L’entretien des géraniums vivaces

L’entretien des géraniums vivaces est simple :

  1. Retirez les fleurs fanées de manière régulière pour favoriser les nouvelles floraisons ;
  2. Vers la fin de l’automne, lorsque les feuilles flétrissent et jaunissent, rabattez les feuilles caduques au ras du sol ;
  3. Lorsque les premières gelées arrivent, vous pourrez pailler le sol avec les feuilles mortes des arbustes environnants. Ce procédé permettra de couvrir les plantes et de les protéger du froid. Au fil de l’hiver, les feuilles se désagrégeront et enrichiront à leur tour la terre ;

Le géranium n’apprécie pas les sols humides et lourds un apport d’engrais au printemps leur donnera un coup de fouet et stimulera la floraison.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !