Comment cultiver le mûrier dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

Tout savoir sur le mûrier et comment le cultiver

Le mûrier du jardin : un petit fruitier simple à cultiver qui propose de belles récoltes ! Le mûrier est un petit arbuste qui se rapproche du framboisier. Sa culture n’est pas compliquée et il permet d’obtenir les beaux « fruits rouges » (bien que noirs) que sont les mûres. Ces dernières sont très appréciées pour les pâtisseries ou les salades de fruits ; elles sont également délicieuses lorsqu’elles sont consommées nature.

Qu’est-ce que le mûrier ?

Les origines du mûrier ?

Le mûrier est un petit arbuste épineux qui a pour nom latin Rubus Fruticosus. Cette ronce fruitière fait partie de la famille des Rosacées qui comprend aussi les rosiers, les fraisiers et les sorbiers.

Ce petit arbre fruitier mesure de 1 m à 3 m de hauteur. Le saviez-vous ? Cette plante est appréciée de nombreux petits insectes qui peuvent manger ses feuilles ou se servir de la plante comme logis. De nombreuses espèces de chenilles y logent avant de terminer leur transformation en papillon.

Où est cultivé principalement le mûrier ?

Cette ronce fruitière peut être cultivée partout en France. Elle préfère tout de même les espaces ensoleillés et les régions tempérées.

Le mûrier est une ronce fruitière.

les conseils jardin de Willemse

Le mûrier du jardin au fil des saisons: de la floraison jusqu’à la récolte des mûres

Quand fleurit le mûrier ?

Cet arbuste fleurit à la fin du printemps aux mois d’avril ou de mai dans la plupart des régions.

Ce petit arbuste fruitier, proche du framboisier se plaît dans tous les jardins. Au printemps, l’arbuste se réveille pour donner des petites fleurs blanches qui forment par la suite les mûres.

Quand fructifie le mûrier ?

Les fruits apparaissent à l’été et poursuivent leur mûrissement pour accumuler le sucre et prendre une couleur bien sombre avant la récolte.

Les mûres se récoltent souvent à l’été aux environs du mois d’août lorsque les fruits sont gorgés de sucre et qu’ils ont une couleur noir foncé.

Après la floraison, les premières mûres se forment.

les conseils jardin de Willemse

Comment planter le mûrier ?

Dans quel type de sol et où planter le mûrier ?

Cette plante n’a pas de grandes exigences en termes de sol. Un sol normal lui conviendra parfaitement. Les sols argileux ne sont pas non plus un problème pour ce petit arbre fruitier. Privilégiez néanmoins un sol frais et qui conserve légèrement l’humidité.

Comme pour tous les arbres fruitiers, choisissez un emplacement adéquat assez ensoleillé.

  1. Faites tremper la motte de votre arbuste puis creusez un trou suffisamment profond pour pouvoir la planter.
  2. Griffez légèrement la motte pour permettre aux racines de se libérer de celle-ci.
  3. Pour combler, utilisez de la terre de jardin mélangée avec du sable. Il est aussi possible de conserver son arbuste en pot dans la mesure où celui-ci est assez grand pour la plante.
  4. Assurez-vous que le sol reste bien drainé pour éviter le pourrissement des racines.
  5. Enfin, si vous souhaitez mettre plusieurs plants, il est important de respecter une distance d’au moins 1 m entre chacun des plants.

Le mûrier n’est pas exigeant quant à son sol de plantation. Comme la plupart des fruitiers, une exposition ensoleillée est conseillée.

les conseils jardin de Willemse

Quand planter le mûrier ?

Le mûrier peut être planté toute l’année, mais il faut privilégier les mois d’automne ou de printemps en prenant garde aux gelées.

Comment entretenir le mûrier du jardin ?

Peu d’entretien est nécessaire. Une taille annuelle à la fin de l’hiver peut être réalisée pour favoriser la fructification de l’arbuste au printemps suivant. L’apport de compost peut aussi aider à la croissance de la plante.

Comment fertiliser le sol du mûrier & quels sont les apports nutritifs ?

Le compost fait parfaitement l’affaire pour enrichir le sol de votre arbuste. Ajouter un peu de compost au pied de votre arbuste une fois par an pour apporter les nutriments dont la plante a besoin. Des engrais du commerce riches en azote et en phosphore peuvent être une solution si vous n’avez pas de compost.

Quand & comment tailler le mûrier ?

Pour la taille du mûrier, procéder à la fin de l’hiver. Couper les branches ayant déjà donné des fruits sans rabaisser la plante à moins de 1,5 m du sol. Conserver une bonne structure afin qu’elle puisse donner au printemps suivant de nouveaux rameaux fruitiers.

L’apport de compost est judicieux pour améliorer la fructification.

les conseils jardin de Willemse

Comment éviter les maladies et soigner le mûrier ?

Au jardin, vous pouvez associer cet arbuste fruitier avec d’autres plantes comme le framboisier ou le groseillier en prenant soin de ne pas mettre les plants trop près pour qu’il puisse se développer parfaitement sans être gêné.

Pour éviter les maladies sur vos mûriers ou autres arbustes fruitiers à épine, évitez l’exposition nord qui favorise le développement de moisissures grises. Vous pouvez aussi prévenir les maladies en coupant les branches qui touchent le sol. Enfin, vous pouvez ajouter de la paille au pied de vos arbustes pour maintenir l’humidité aux pieds de ceux-ci et leur assurer une bonne vitalité.

Les mûres et les framboises se marient aussi bien pour la dégustation que dans le jardin : le framboisier est bénéfique au mûrier.

les conseils jardin de Willemse

Il existe de nombreuses variétés de mûriers : Asterina, Reuben, Obsidian, Dirksen, Triple Crown et bien d’autres encore…

Le mûrier Dirksen

Cette variété de mûrier donne des fruits de belle taille et permet aussi une belle production. Point important, cette variété résiste très bien aux températures très faibles jusqu’à -20°C ou même -30°C. Enfin, cet arbuste ne possède pas d’épines ; de ce fait, il est apprécié des jardiniers qui ont de jeunes enfants.

Le mûrier aux fruits géants Triple Crown

Cette variété ne possède pas d’épines non plus. Comme son nom l’indique elle produit de très gros fruits et est très productive. Elle résiste cependant moins aux températures faibles, mais supporte tout de même les températures allant jusqu’à -10 °C.

Le mûrier Triple Crown dispose de tous les avantages : des gros fruits et pas d’épines !

les conseils jardin de Willemse

Le mûrier est donc un petit buisson fruitier très simple à cultiver. Peu d’entretien est nécessaire. Son fruit acidulé, la mûre, est particulièrement apprécié par les jardiniers pour les confitures et les pâtisseries acidulés qu’il permet de confectionner.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !