Comment cultiver le lamier dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

Le lamier du jardin

Le lamier est parfois comparé à une mauvaise herbe. Mais cette plante qui est principalement utilisée comme couvre-sol dans les zones ombragées du jardin a de nombreux atouts. Elle apporte de belles couleurs au jardin avec ses feuilles et sa floraison estivale.

Qu’est-ce que le lamier ?

Le lamier est une plante à tige quadrangulaire qui ressemble beaucoup à l’ortie en dehors des périodes de floraison. Il fait partie de la famille des lamiacées, ou labiées. Comme les autres plantes de cette famille, les lamiers sont des plantes aromatiques, elles ont donc une teneur plus importante en huiles essentielles. En hiver ou pendant les pluies, le lamier fait une bonne couverture pour le sol.

Le lamier est présent en Europe, en Afrique du Nord et dans les pays tropicaux asiatiques. On en compte plus de 40 espèces (des semi-annuelles, des vivaces et des annuelles). Parmi les espèces les plus connues, on retrouve le lamier doré (Lamiastrum galeobdolon florentinum), le lamier pourpre (Lamium purpureum), le lamier tacheté (Lamium maculatum), et le lamier blanc (Lamium album).

Le plus grand atout des lamiers est la diversité des couleurs de leur feuillage. Les teintes qui leur sont connues sont le blanc, le pourpre et le jaune. Certains feuillages sont argentés ou tachetés. Les feuilles du lamier ont un goût de champignon et peuvent servir dans les recettes de potages, de salades, de beignets et d’omelettes. Avec des extrémités dentelées, elles sont en forme de cœur et mesurent 7 cm de longueur. Les fleurs de lamier sont blanches, jaunes ou roses.

Le lamier, bien qu’il y ressemble, n’est pas une ortie.

les conseils jardin de Willemse

Comment planter le lamier ?

Le lamier est une plante que l’on cultive dans les endroits ombragés du jardin. Lorsqu’il est excessivement exposé au soleil, sa croissance ralentit et il finit par périr. Il est donc recommandé de le planter aux pieds des arbres du jardin dont les branches sont assez larges. La plante se plaît bien sur un sol argileux, calcaire ou sableux qui est bien drainé et humide. Elle peut être utilisée pour réaliser de jolis murs végétaux colorés.

La période favorable pour faire la plantation du lamier est l’automne ou le printemps. Il faut cependant une bonne préparation de la terre. Prenez du compost et mélangez-le avec un peu de sable dans le trou destiné à accueillir le lamier. Mettez le plant dans le trou et recouvrez-le.

Il convient de respecter une distance de 40 cm au moins entre les plants de lamier. Cela permettra à chacun d’eux d’avoir de l’espace pour bien se développer, surtout en été où le lamier se multiplie par bouturage. Il peut également être cultivé en pot.

Vous aurez le choix entre le bouturage en été et la division des racines en septembre ou en mars. On peut planter les lamiers ensemble avec d’autres espèces comme le chèvrefeuille nain, les campanules lactiflora, les anémones du Japon, les heuchères ou les géraniums vivaces.

Le lamier se plaira à l’ombre sous un arbre.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir le lamier ?

Pour l’entretien des lamiers, il n’y a pas de grands efforts à fournir. Une fois mise en terre, cette plante très rustique se développe d’elle-même. Assurez-vous tout simplement de l’installer à l’ombre. La fraîcheur du sous-sol est largement suffisante pour lui permettre de croître. Toutefois, en cas de sécheresse extrême du sol, vous pouvez arroser un peu pour humidifier son milieu.

Au printemps, il faut suivre le développement du lamier pour réajuster son expansion. S’il déborde de l’espace qui lui est alloué, il suffira de le rabattre soigneusement. De plus, pendant la première année, il faut entretenir le sol en déracinant les mauvaises herbes, le temps que le lamier pousse correctement et commence à couvrir l’espace.

Le lamier est une plante très rustique.

les conseils jardin de Willemse

Si vous recherchez une plante herbacée qui couvre parfaitement le sol à mi-ombre, le lamier sera un excellent choix. Il se développe sous un sol frais, est très rustique et n’a pas besoin d’un arrosage régulier.

Que pensez-vous de cet article ?
, , , , ,
Comment cultiver le freesia dans le jardin ?
Comment cultiver la pervenche dans le jardin ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !