Le jardin d’ombre est un endroit qui donne peu de place aux rayons du soleil ou qui ne bénéficie d’ensoleillement que très rarement dans la journée, à savoir le matin ou le soir. Comment tirer parti de votre jardin d’ombre ?

Un jardin d’ombre: quelques prérequis

Quelle que soit l’orientation de votre jardin, même si vous disposez d’un jardin d’ombre, il est possible d’en faire un petit coin de paradis. Ainsi, pour réussir votre jardin, il faut d’abord déterminer sa position par rapport au soleil. Il convient également d’en définir l’orientation. Néanmoins, certains endroits (dans les petits jardins comme dans les plus grands) sont contraints par certaines restrictions en termes d’ensoleillement. Bien sûr, ceci n’est pas une raison pour ne pas les mettre en valeur ! Outre les plantes et fleurs connues, le traditionnel chèvrefeuille, les géraniums, les graminées et autres arbres et arbustes classiques qu’il est possible de planter à l’ombre, vous pouvez tout à fait donner à votre jardin d’ombre un style ornemental intéressant. C’est ainsi qu’il sera aussi agréable à la vue qu’un jardin en plein soleil!
Par exemple, créer un aménagement de jardin d’ombre digne des plus grands pépiniéristes devient un jeu d’enfant grâce à l’association de trois espèces de fleurs : les Lamiers argentés, l’Hortensia et le Fuchsia résistant au gel ‘Blue Sarah’.

Les lamiers argentés: des vivaces qui aiment l’ombre

« Les lamiers argentés » sont des vivaces d’ombre pouvant atteindre jusqu’à 20 centimètres de hauteur dans un jardin d’ombre. Il s’agit d’une plante idéale pour composer des bordures, grâce à leur feuillage vert et dense et leur grand pouvoir tapissant. En effet, avec ses feuilles vertes panachées de gris et ses petites fleurs rose vif au printemps, le lamier argenté forme un tapis particulièrement décoratif. Il se plante de février à mai (c’est-à-dire au printemps) et de septembre à décembre (en automne).
Le lamier argenté fait partie des plantes idéales pour la composition de couvre-sols dans les zones les plus ombragées du jardin. A ce titre, il convient autant en massif, qu’en rocaille, ou encore en pot ou en bac. En outre, il est peu exigeant et peut tout à fait être planté à l’ombre, à la mi-ombre tout comme en plein soleil.
En matière d’entretien, les lamiers argentés ne réclament quasiment aucun soin particulier. Plantés dans une bonne terre ou dans une terre de jardin agrémentée de terreau et/ou de terre de bruyère, leur culture est relativement simple, notamment grâce aux conseils de plantation des experts de Willemse.

L’hortensia: une valeur sûre … même à l’ombre!

L’Hortensia présente la particularité de rester en fleurs jusqu’à la fin de l’été. En effet, sa floraison s’étale de mai jusqu’au mois d’octobre. Si vous pensiez que le seul à pouvoir régner en maître dans un jardin d’ombre était le rhododendron, détrompez-vous! Vous découvrirez rapidement que l’hortensia est une plante versatile. En effet, il est en mesure de fleurir tous les recoins du jardin. Par exemple, en massif, associé à d’autres arbustes ou plantes vivaces, en haie fleurie, planté isolément, en sous-bois et même dans de grands pots sur le balcon ou sur la terrasse. L’Hortensia se plante de février à mai ou d’octobre à décembre.

Un dégradé de couleurs dans un jardin d’ombre: pourquoi pas?

Saviez-vous que la couleur des fleurs d’Hortensia varie selon l’acidité du sol dans lequel il est planté ? Une particularité qui rend votre Hortensia unique et qui personnalise sa floraison en fonction de son emplacement. A ce titre, pourquoi ne pas tenter l’expérience de créer un dégradé de couleurs ? Du pourpre au bleu foncé en passant par le rose pâle, l’Hortensia ne manquera pas de faire valoir son côté hautement esthétique et de rayonner dans votre jardin d’ombre. Il marquera un coin coloré dans un endroit où les rayons du soleil se font rares. Une fois installé, l’Hortensia à grandes fleurs se contente d’un paillage et d’une taille en fin d’hiver en vue de retirer les branches mortes et celles qui se trouvent en excès au centre de l’arbuste.

Les fuchsias résistants au gel ‘Blue Sarah’: parfaits pour les débutants

Les fuchsias résistants au gel ‘Blue Sarah’ sont non seulement des plantes esthétiquement valorisantes, mais également capables de résister au gel, jusqu’à – 15 °C. La croissance du Fuchsia résistant au gel ‘Blue Sarah’ est très rapide. Par ailleurs, il n’a pas besoin d’entretien spécifique : de quoi combler les jardiniers débutants… et impatients ! Cette plante renaîtra chaque printemps de sa propre souche pour vous offrir chaque année une floraison plus prolifique.
En suivant nos conseils de jardinage et grâce à cette composition de lamiers argentés, d’hortensias et de fuchsias résistants au gel ‘Blue Sarah’, votre jardin d’ombre resplendira au gré des volumes et des couleurs pour créer un ensemble harmonieux … à l’ombre !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !