Comment planter son rosier?

comment planter un rosier ?

Vous venez d’acquérir un magnifique rosier que vous souhaiteriez planter pour embellir votre jardin. On vous a suggéré cette plante car elle est très peu exigeante. Un peu novice dans la matière, vous aimeriez savoir comment la planter. Pas de souci, nos experts sont là pour vous guider.

Comment planter un rosier dans le jardin ?

La plantation se fait toujours en 5 temps :

les rosiers de jardin

Le pralinage des racines du rosier

Le pralinage est une opération conseillée lorsque l’on plante un rosier, car elle facilite la mise en route de la végétation. Les racines sont en effet enrobées avant la plantation dans un mélange de boue liquide, composé de terre et de fumier en poudre ou de pralin vendu dans le commerce pour cet usage. Placées ainsi enrobées dans la terre et après l’arrosage qui complète leur installation, elles commencent immédiatement à ravitailler la plante en eau et en éléments nutritifs et la reprise en est facilitée.

Creusez un trou de taille adapté pour votre rosier

Le trou de plantation doit être suffisamment large et profond pour que le système racinaire soit bien à son aise. Plus les racines auront de place mieux la plante se développera.Une fois le trou creusé, disposez convenablement les racines dans ce dernier.

Ajoutez de la terre meuble dans le trou de plantation

Ajoutez la terre meuble jusqu’à ce que la greffe soit recouverte de 5 cm. Le point de greffe qualifie la partie où le greffon a été fixé sur le porte-greffe. On le reconnaît au bourrelet qu’il forme sur la tige

Réalisez une cuvette d’arrosage pour la bonne irrigation du pied du rosier

Tassez avec délicatesse mais fermement en ménageant une cuvette d arrosage. Lorsqu’il s’agit de rosiers tiges ou de rosiers grimpants, placer les tuteurs ou les supports soit avant, soit au moment de la plantation, mais ne jamais glisser un tuteur dans la terre ou se trouvent déjà les racines… Vous risqueriez de les abimer !

rosier et jasmin

Arrosez copieusement votre rosier après la plantation

Il faut savoir que le tassement et l’arrosage ont tendance à faire baisser le niveau de la pante et de la terre dans le trou de plantation. Il faut donc s’arranger pour que la plantation une fois terminée le rosier se trouve entouré d’une petite cuvette, avec sa greffe légèrement au dessus du niveau du sol. Dans les jours qui suivent la plantation et jusqu’à la reprise, il faut éviter que l’évaporation soit plus importante que l’absorption de l’eau par les racines, ce qui entraînerait le dessèchement de la plante. Les arrosages dépendent du temps, de la température, de la pluie éventuelle, du vent etc.

Particularité : Si vos rosiers sont secs (écorce brunie, plissée, ridée). Cet incident peut arriver en cas de réchauffement brusque de la température ou après une trop longue attente avant la plantation, le remède est simple : creusez une tranchée profonde de 2 fers de bêche dans laquelle vous enterrez verticalement et complètement vos rosiers et arrosez copieusement. Après une semaine de ce bain de boue, vos plantes auront retrouvé leur vigueur.

La protection du froid : Selon le climat local et la date de plantation, il est parfois nécessaire de protéger les rosiers contre les fortes gelées. Pour cela on ramène après la plantation, la terre en forme de butte recouvrant la plante. Dès le départ de la végétation, il faut bien entendu retirer cette terre. Pour les rosiers tiges, on empaille la tête, qu’on entoure en outre d’un plastique.

Pour résumer la plantation des rosiers :

plantation des rosiers en pots

A quelles distance planter les rosiers ?

La distance de plantation des rosiers buissons

Lorsqu’il s’agit de rosiers buissons on compte de 7 à 9 plantes au m2. Cela dépend de la vigueur des sujets et de l’effet souhaité.

La distance de plantation des rosiers à massif

Pour un massif bien coloré de rosiers polyanthas, on considère qu’il faut planter 9 pieds au m2. Les rosiers Queen Elizabeth plantés en haies ou en massif, très vigoureux (1,50m de hauteur) doivent être plantés avec un espacement de 50 cm de tout côté. N’hésitez pas à consulter le guide de jardinage Willemse qui vous donnera toutes les indications.

Un conseil : on a toujours intérêt à planter de jeunes sujets. La transplantation des plantes âgées aux fortes racines dépourvues de chevelu (ensemble des petites racines appelées également radicelles ou racines secondaires) est souvent aléatoire.

Dernière astuce : penser à planter des pieds de lavandes à la base de vos rosiers. Outre le fait que les couleurs de leurs fleurs se marient parfaitement, les lavandes repoussent les pucerons (qui aiment se loger dans les roses).

rosiers et lavandes

Avec tous ses conseils, vous allez devenir un professionnel de la plantation de rosiers. N’hésitez à consulter nos autres articles sur le même sujet pour obtenir des informations complémentaires.

Nous vous invitons également à consulter nos articles :
Tout savoir sur le rosier
Tout savoir sur les rosiers buissons
Comment entretenir les rosiers ?
Comment bien tailler et entretenir les rosiers grimpants ?
Les astuces pour bien planter les rosiers grimpants
Comment en finir avec les maladies de rosiers ?

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !