Comment entretenir une orchidée ?

comment entetenir une orchidée ?

Si la beauté de ses fleurs en fait une plante unique et convoitée, l’orchidée est une diva qu’il faut savoir apprivoiser ! Globalement délicates, les orchidées apprécient qu’on les bichonne. Les soins à apporter aux orchidées peuvent être légèrement différents d’une variété à une autre. En outre, même s’il ne s’agit de rien de trop compliqué, voici quelques éléments à garder à l’esprit pour le bien-être de vos orchidées. Comment entretenir une orchidée ?

l'arrosage des orchidées d'intérieur

Prendre soin des orchidées : les variations de température de la maison

Gardez un œil sur la température de la pièce dans laquelle se trouve l’orchidée.

Il est connu que les orchidées sont à tenir éloignées du froid et encore plus des courants d’air ! Une forte variation de températures pourrait être fatal. La plupart des orchidées n’apprécient pas les températures qui chutent. En revanche, les variétés Brassia, Cymbidium, Dendrobium et Oncidium font parties des orchidées les plus rustiques  puisqu’elles tolèrent des températures basses (jusqu’à 10°C) et leurs fleurs se font rares si la température monte trop haut. Pour les Cattley, les Odontoglossum et les Paphiopedilum, il faudra veillez à ce que la température ne passe pas sous la barre des 15°C. Les orchidées plus exotiques comme la Pahiopedilum au feuillage tacheté exige un minimum de 18°C. Autant dire qu’elles devront rester à l’intérieur toute l’année.

orchidees : phalaenopsis

Le rôle de l’ensoleillement pour le bien être des orchidées

Si elles apprécient les températures clémentes, les orchidées ne souhaitent pas pour autant avoir une place au soleil. Pour que leurs bourgeons fleurissent, elles ont besoin de beaucoup de luminosité sans toutefois être exposées aux rayons directs du soleil. Ainsi l’emplacement idéal pour les orchidées est derrière une fenêtre pour qu’elles puissent capter un maximum de lumière. Attention cependant, il est important de les protéger du soleil qui pourrait littéralement bruler leurs feuilles. Optez pour un rideau en voile par exemple, qui agira comme un filtre.

orchidées : l'importance de la lumière

L’arrosage des orchidées : le bassinage

Un arrosage par bassinage est ce qu’il y a de plus simple et de plus efficace pour les orchidées. Il convient néanmoins de faire attention à ne jamais arroser le centre de la plante, qui pourrait de ce fait pourrir.  Il faut également bien égoutter le pot après 15-20 minutes passées dans l’eau. Comme pour toutes les plantes d’intérieur, l’orchidée préfère l’utilisation d’une eau à température ambiante – pour éviter tout choc thermique – et aérée (cela concerne seulement l’eau du robinet qui devra être préparée à l’avance pour lui laisser le temps de se décharger de chlore ; l’eau de pluie restant la meilleure solution).

Une petite astuce pour les eaux calcaires, que les orchidées n’aiment guère, est d’ajouter quelques gouttes de jus de citron à l’eau. Ce geste inhibera les effets du calcaire et acidifiera la terre en même temps. Vos orchidées vous le rendront bien !

Les orchidées et le taux d’humidité dans nos intérieurs

Le taux d’humidité est un facteur déterminant pour l’orchidée, en matière d’entretien. En effet, il est le garant de son bon développement. Si, dans son pays d’origine, l’orchidée se développe avec un taux d’humidité avoisinant les 85%, ce taux est inatteignable dans nos régions. Heureusement l’orchidée se contentera de moins (environ 45%) notamment si l’on fait usage de subterfuges tels que l’évaporation de l’eau contenue dans une soucoupe sous le pot de l’orchidée, la vaporisation de ses feuilles ou encore un brumisateur à proximité.

 

Si l’eau de pluie est plus riche en nutriments que l’eau du robinet, tout en sachant que l’orchidée est très bien équipée pour assimiler tous les éléments nutritifs qui lui sont présentés ; il n’est pas forcément nécessaire d’apporter de l’engrais à la plante. Le risque est notamment le surdosage ; partant d’un bon sentiment, cette erreur peut détruire votre plante.

L’orchidée a une croissance lente et des racines très sensibles ; un apport dosé en engrais sera donc un simple coup de pouce à son bon développement.

orchidées et humidité

S’il ne fait pas partie de l’entretien quotidien de l’orchidée, un rempotage tous les deux ans environ, lorsque le pot est rempli de racines, peut redonner un coup de fouet à votre orchidée. Le nouveau pot ne devra être que légèrement plus grand et le substrat utilisé devra également être de qualité.

En réunissant toutes ces conditions, vous aurez certainement la chance de voir naître une nouvelle hampe florale !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !