Comment créer un potager à hauteur lorsqu’on habite dans la moitié nord de la France?

Un potager à hauteurs permet de faire pousser ses propres fruits et légumes sur une simple terrasse ou sur un balcon, même en plein centre-ville. Cependant, cette culture hors-sol expose les racines des plantes à de forts écarts de température contrairement à la culture en pleine terre. Lorsque l’on habite dans la moitié nord de la France, les végétaux sont soumis à des conditions climatiques rigoureuses et un manque de luminosité qui peuvent impacter sur les récoltes. Quelles sont les astuces pour créer un potager à hauteurs dans la moitié nord de la France ?

Quels légumes peut-on faire pousser dans un potager à hauteurs ?

Si le potager à hauteurs présente l’avantage de pouvoir produire des fruits et des légumes sur une terrasse ou un balcon, il demande un minimum de connaissances quant aux espèces qui peuvent s’y épanouir favorablement. Un potager hors sol réussi, est un potager diversifié mais non surchargé. Il est important de laisser à chaque plant la place de se développer et de profiter des rayons du soleil, surtout dans les régions peu lumineuses.

Le carré potager à hauteurs est composé de plusieurs étages pouvant accueillir chacun diverses espèces de légumes. La partie la plus basse et la partie du milieu seront consacrées aux légumes de petite et moyenne dimension tels que les salades, les radis, les betteraves, les ails et les oignons. Les petits pois et les haricots pourront également y prendre place, aux côtés de certaines plantes aromatiques comme le thym, le basilic ou encore le persil. Dans la partie haute, l’on pourra planter en petite quantité les sujets plus imposants tels que les tomates, les poivrons et les aubergines. Les plants de courgettes doivent être plantés en bordure de potager afin de retomber vers l’extérieur et ne pas concurrencer ses voisins.

Quels sont les précautions à prendre dans les régions du nord de la France ?

Dans les régions au nord de la Loire, il est important de réfléchir aux contraintes liées à l’espace, mais également à celles liées aux basses températures qui peuvent endommager le système racinaire des végétaux cultivés hors sol. Le manque de luminosité peut également représenter une difficulté pour la réussite d’un potager dans le nord de la France. Si certains légumes tels que la betterave, la carotte, le cèleri et la rhubarbe ne craignent pas les gelées et se contentent d’une faible luminosité, d’autres nécessitent des protections contre le froid jusqu’à l’arrivée des beaux jours, ainsi qu’un ensoleillement optimal.

Les tomates, les poivrons et la majorité des légumes d’été présentent une très mauvaise rusticité. Il est donc nécessaire de les protéger à l’aide d’un voile d’hivernage et d’un épais paillis en cas de gelées tardives au printemps ou hâtives en automne. Cette opération permettra à la chaleur conservée de se substituer à un ensoleillement insuffisant. Il est également préconisé de mettre les salades sous cloches pour ne pas voir leurs feuilles brunir puis se dessécher à cause du froid. D’une manière générale, le potager doit être placé à l’endroit le plus ensoleillé et le plus abrité des vents de la terrasse ou du balcon. Ceci permet d’obtenir de meilleures récoltes tout en réduisant le risque de dommages liés au gel.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !