Comment cultiver le pêcher dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

Tout savoir sur le pêcher et comment le cultiver

Découvrez comment planter le pêcher comme il se doit et lui apporter les bons soins pour favoriser son développement. Arbre fruitier réputé pour ses fruits juteux, suaves et parfumés, un pêcher planté dans son jardin présente de nombreux avantages. Toutefois, il nécessite quelques soins pour garantir une production de fruits durable et de belles récoltes de pêches chaque été.

Qu’est-ce que le pêcher ?

Il s’agit d’un arbre fruitier qui appartient à la famille des Rosacées (comme les cerisiers et les abricotiers), à l’écorce lisse, et dont la hauteur est généralement comprise entre 2 et 5 m. Il produit des fruits comestibles, appelées pêches, dont la période de consommation se situe entre juin et septembre. L’espèce la plus connue est le pêcher commun (Prunus persica), mais il existe plusieurs centaines de variétés de cet arbre fruitier à travers le monde.

Les origines du pêcher ?

La culture du pêcher remonte à l’Antiquité. Bien que ses fruits soient connus à cette époque sous le nom de « pommes de Perse », c’est en Chine qu’il trouve son origine. Il est peu à peu introduit en Asie Mineure, puis en Grèce, sous l’impulsion d’Alexandre le Grand. Les Romains se mettent à le cultiver sous le règne d’Auguste. Des noyaux de pêches datant de l’époque gallo-romaine ont été retrouvés à Saintes, en Charente-Maritime, à l’occasion de fouilles archéologiques. Des siècles plus tard, le roi de France Louis XIV apprécia beaucoup les fruits de cet arbre, au point que son jardin à Versailles comptait quelque quarante variétés de pêchers. Il est présent sur le continent américain depuis le XVe siècle, où il fut introduit par les Espagnols.

Les pêches étaient autrefois appelées « pommes de Perse ».

les conseils jardin de Willemse

Où est cultivé principalement le pêcher ?

Bien qu’il soit considéré comme un arbre rustique (donc résistant au gel), le pêcher exige un ensoleillement généreux pour produire des récoltes satisfaisantes. De nos jours, il est surtout cultivé dans les zones tempérées et subtropicales de la planète, davantage propices à sa croissance et à son épanouissement. En Europe, sa culture est très répandue autour du bassin méditerranéen.

Le pêcher au fil des saisons: de la floraison jusqu’à la récolte des pêches

Quand fleurit le pêcher ?

Dès la fin du mois de mars, cet arbre produit des fleurs caractéristiques, de couleur rose ou blanche selon les variétés. La durée de floraison est assez courte, mais représente un spectacle de toute beauté pour le jardinier.

Quand fructifie le pêcher ?

Le pêcher ne donne pas de fruits avant l’âge de deux ans. Une attente qui n’est pas vaine, puisque par la suite, cet arbre peut, à condition d’être soigneusement entretenu, fructifier jusqu’à vingt ans.

Les pêches peuvent être consommées à partir du mois de juin pour les variétés les plus précoces. D’autres espèces atteignent leur maturité à la fin de l’été, comme la pêche de vigne, qui ne devient mûre qu’à partir du mois de septembre. Il est important de consommer ces fruits dans un délai de deux semaines au maximum, pour qu’ils ne s’abîment pas.

La floraison du pêcher est majestueuse.

les conseils jardin de Willemse

Comment planter le pêcher ?

Cet arbre fruitier a besoin de soleil pour permettre sa croissance et sa fructification. Pour cela, privilégiez un endroit du jardin suffisamment exposé, tout en restant à l’abri des vents forts et des gelées.

Dans quel type de sol et où planter le pêcher ?

Le pêcher n’est pas très exigeant quant à la nature du sol, pour autant que la terre ne soit pas trop humide. Il affectionne tout particulièrement les sols sableux ou caillouteux, mais ne peut s’épanouir sur un sol calcaire. Fait intéressant pour le jardinier : le pêcher est un fruitier autofertile, qui ne nécessite pas la présence d’autres variétés à ses côtés, même si un arbre planté tout proche lui donne une chance supplémentaire d’optimiser sa productivité. Précision utile : un pêcher doit être planté dans la semaine qui suit son acquisition. Autrement, il doit être placé en jauge dans un espace ombragé du jardin.

Le pêcher demande une exposition ensoleillé et se plaît dans tout type de sol.

les conseils jardin de Willemse

Quand planter le pêcher ?

Le printemps et l’automne sont les saisons les plus propices pour installer un pêcher dans son jardin. Il est toutefois vivement recommandé de ne pas le planter à l’approche des premières gelées.

Comment entretenir le pêcher ?

Une fois le pêcher planté dans un trou de 50 à 60 cm de profondeur et 80 à 100 cm de large, il est recommandé d’utiliser un tuteur pour que l’arbre pousse droit. Mais d’autres soins doivent être apportés.

Comment fertiliser le sol du pêcher & quels sont les apports nutritifs ?

Le trou doit être rebouché avec la terre extraite lors de la plantation. Celle-ci peut être complétée par du fumier composté ou du terreau. L’ajout d’un engrais spécial tel qu’un stimulant racinaire, concentré en phosphate, permet de favoriser le développement de l’arbre.

Pour que le pêcher pousse droit, nous vos conseillons de le tuteurer dès le plus jeune âge.

les conseils jardin de Willemse

Quand & comment tailler le pêcher ?

Comme pour la majorité des arbres fruitiers, il convient d’opérer quelques tailles.  Ces dernières seront différentes selon l’âge du fruitier et adaptées à son cycle de vie.

La taille lors de la plantation du pêcher

Lors de la plantation, il convient de couper le bout des racines de l’arbre fruitier. Un an après, la croissance doit se faire naturellement pour que les branches principales se ramifient.

La taille durant la croissance du pêcher

Les années suivantes, juste avant la floraison, taillez régulièrement l’arbre afin de que les rameaux fructifères se renouvellent. Appliquer un produit cicatrisant sur les endroits de coupe est conseillé.

La taille est une opération importante pour favoriser la fructification.

les conseils jardin de Willemse

Comment éviter les maladies et soigner le pêcher ?

Comment éviter la cloque du pêcher ?

La cloque du pêcher est le mal le plus redouté pour son fruitier. Causée par un champignon, elle est caractérisée par l’apparition de feuilles rougeâtres et couvertes de protubérances. S’il n’existe pour l’heure aucun traitement curatif, un remède préventif peut être toutefois appliqué. Il suffit de pulvériser au début du printemps de la bouillie bordelaise (solution fongicide biologique), à base d’eau, de sulfate de cuivre et de chaux.

Si vous voyez que le feuillage est cloqué, retirez rapidement les feuilles abîmées et détruisez-les. De nouvelles feuilles apparaîtront ensuite et seront moins touchées par le champignon: en avançant dans la saison, l’humidité sera moindre et le champignon sera moins ravageur.

Certains jardiniers accrochent des coquilles d’œufs fraîches à la ramure du pêcher. Elles ont pour vocation de repousser le champignon. Scientifiquement, il n’y a pas de réelle explication, mais dans les faits cela fonctionne.

cloque du pêcher

Comment minimiser l’attaque des pucerons sur le pêcher ?

Par ailleurs, le pêcher est parfois sujet aux attaques de parasites contre lesquels des traitements, comme les anti-pucerons, sont recommandés. À noter toutefois que certaines variétés sont plus résistantes que d’autres aux maladies.
De manière générale il est délicat de se débarrasser des pucerons. Il est plus judicieux de les contenir à quelques plantes. Ainsi, vous pourrez planter un pied de lavande à proximité de votre pêcher (naturellement répulsif) et des capucines non loin (qui les attirent). Les coccinelles arriveront plus tardivement sur les capucines et s’en régaleront.

coquilles d'oeuf sur pêcher

Il existe des dizaines d’espèces de pêchers différentes. Présentation de deux variétés idéales pour son jardin.

Le pêcher Amsden

Autofertile, résistante aux maladies et présentant une fructification précoce, la variété Amsden (Prunus persica) présente des atouts de taille. Elle produit de beaux fruits ronds, à la chair blanche juteuse et sucrée, et assure une récolte saisonnière entre juin et début juillet. Les pêches Amsden sont réputées pour la préparation de gâteaux, l’accompagnement des plats et la confection de confitures.

Le mini-pêcher Suncrest

L’habit ne fait pas le moine. Cette variété (Prunus persica Suncrest) produit des fruits plus gros que sa petite taille laisse supposer (80 à 100 centimètres). Résistant à la cloque du pêcher et aux parasites, le Suncrest est connu pour supporter des températures hivernales allant jusqu’à -15°C. Il doit être cependant protégé contre les vents dominants. Ses fruits lisses, à la peau rouge tachetée d’orange, fait le régal des gourmands de juin à août.

Le pêcher Amsden résiste extrêmement bien aux maladies.

les conseils jardin de Willemse

Planter un pêcher dans son jardin est un bon moyen de profiter de récoltes généreuses, à condition de lui prodiguer les soins énoncés précédemment. Etudier le sol de son jardin, définir un emplacement suffisamment ensoleillé et prévenir les maladies propres à ce type d’arbre fruitier sont les secrets pour savourer des fruits mûrs et juteux tout l’été.

Que pensez-vous de cet article ?
, , , , , ,
Quelles sont les 5 variétés de pêcher à cultiver au jardin ou dans le verger ?
Comment planter le noisetier et bien le cultiver dans le jardin ?
Menu