Le narcisse (Narcissus) : la fleur annonciatrice du printemps au jardin

La couleur jaune est LA couleur du début du printemps ! Entre les forsythias qui fleurissent, les crocus jaunes qui s’effacent… Les narcisses chatoient. Ces plantes bulbeuses rayonnent dans les jardins, le bordure des routes ou dans les jardinières dès le mois de mars. Quand planter les narcisses ? À quelle profondeur doit-on les planter ? Comment les entretenir ? Quelles variétés s’associent entre-elles ? Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir !

De jolis narcisses pour les premières lueurs du printemps

les narcisses annoncent le printemps

Originaire d’Europe occidentale, les narcisses sont des fleurs appartenant à la famille des Amaryllidacées. Cette espèce appelée Narcissus vient du grec Narké signifiant « qui endort ». On l’appelle ainsi, car le parfum de ces fleurs est hypnotique, c’est d’ailleurs ce qui en fait son succès.
Les autres raisons de son succès sont la jolie forme de ces fleurs en trompette tâchées de sublimes couleurs dégradées de jaune et blanc pur. Le reste de la tige se compose de longues feuilles vertes. Sa taille varie entre 10 et 60 centimètres selon la variété choisie. Faite attention, c’est une plante toxique. Les narcisses sont des bulbes à fleurs rustiques (qui résistent au froid). C’est d’ailleurs le réchauffement de la terre qui déclenche leur pousse et leur floraison.

Revenons un peu sur la signification du mot Narcisse. Il fait référence au terme narcissisme. Selon la légende grecque, le beau jeune homme Narcisse a été condamné à s’aimer lui-même, car il a rejeté violemment l’amour qu’une nymphe voulait lui offrir. Il aimait tellement sa propre personne qu’il contemplait tous les jours son reflet dans la fontaine et un jour en souhaitant embrasser son reflet il se noya et finit par se transformer en fleur de Narcisse.

Dans le langage des fleurs, elle symbolise donc l’amour et le désir. Elles seront alors parfaites pour déclarer vos sentiments à votre bien aimé.

Une soixantaine de variétés aux teintes chaudes et lumineuses fleurissent à l’approche du printemps pour illuminer nos journées. Selon leur aspect, ces variétés sont catégorisées dans 13 groupes distincts. On retrouve les espèces sauvages : les narcisses botaniques qui n’ont pas subi de modifications par l’homme et les narcisses horticoles qui sont moins originaux et fleuris que les botaniques.

Comment et quand planter les narcisses ?

bulbes de narcisses

L’automne : l’unique saison pour planter les narcisses

Et oui, c’est à l’automne qu’il faut planter ces narcisses, c’est-à-dire début septembre jusqu’à maximum décembre. Cette plante ne se plante pas au printemps… Il faut donc prévoir son implantation en terre bien en amont de la floraison (au début du printemps).
L’idéal est de les planter en groupes de 5 à 10 bulbes et le plus tôt possible pour obtenir une floraison de qualité et créer un superbe paysage dans son jardin. Un endroit ensoleillé ou mi-ombré et un sol argileux, frais, bien drainé où l’eau ne risque pas de stagner au niveau du bulbe est conseillé. Maintenant, vous avez le choix ! Cette fleur peut être plantée en pleine terre, dans des jardinières, en pots, en massifs, en sous-bois ou en rocailles.

le sol se réchauffe et les narcisses apparaissent

Les étapes pour planter les narcisses en pleine terre de jardin

  • Creusez un trou d’environ 10 à 20 cm de profondeur soit 2 à 3 fois la taille du bulbe
  • Placez de petits cailloux au fond pour drainer le sol ou du sable si la terre est compacte (facultatif)
  • Plantez le bulbe la pointe vers le haut

Astuce : variez les expositions au soleil pour avoir différentes périodes de floraison.

narcisses en pot

Les étapes pour planter les narcisses en pot

  • Versez 3 cm de terreau dans un pot
  • Mettre dedans 2 ou 3 bulbes collés entre eux
  • Recouvrir le tout de terreau
  • Quelques jours après, quand les feuilles sortent, placez-les à la lumière à une température d’environ 15°

Astuce : dès leurs plantations en pot, rangez-les dans un endroit frais, obscur et humide. Cela va forcer leur floraison.

L’entretien des narcisses

narcisses fleurs

En ce qui concerne l’entretien, il ressemble fortement à celui des tulipes.
Lorsque le narcisse fane, il faut couper la tige tout en conservant le feuillage à son pied. En conservant le feuillage, le bulbe emmagasinera de l’énergie. Il la stockera pour refleurir le printemps suivant : eh oui, les narcisses refleurissent chaque année. Dès que les feuilles jaunissent, vous pourrez alors les couper… Il n’y aura plus trace du narcisse durant les 9 prochains mois. Il sera sous terre et se préparera pour le printemps suivant.
Vous pouvez l’arroser et même lui apporter de l’engrais pour aider les fleurs à fleurir. Évitez de les sortir de terre pour qu’elles fleurissent à nouveau… Les narcisses ne se déterrent pas (à l’inverse des dahlias ou des glaïeuls qu’il faut protéger en hiver).

Astuce : les fleurs coupées dans un vase ne s’associent pas avec les narcisses, car elles perdent une substance qui se mélange à l’eau et fane les autres fleurs. Vous le verrez lorsque vous les couperez, elles suintent d’un liquide collant.

L’association des narcisses avec d’autres plantes

massifs de narcisses et tulipes

Pour vous créer une agréable scène de jardin, vous pouvez associer vos narcisses à des tulipes hâtives, des crocus, des primevères.
Comme nous l’expliquions auparavant, les narcisses fleurissent au même moment que les forsythias. Le jaune sera LA couleur du début du printemps en les associant. Toutefois, vous pourrez planter vos narcisses au pied d’un forsythia blanc ou rose (une originalité proposée par Willemse) : un ensemble de couleurs éclatantes qui réveillent le jardin !

Alliez le jaune et le bleu en plantant des muscaris ou des jacinthes et des narcisses à proximité. Vous pourrez également planter vos narcisses au pied d’un rhododendron précoces : le jaune et le mauve seront flamboyant dans votre extérieur.

Évitez les maladies des narcisses

Le narcisse résiste assez bien aux maladies.
Cependant, de petites limaces peuvent venir manger les pétales. Pour leur dire : « Bye ! Bye ! », la sciure de bois, le marc de café ou les coquilles d’œufs sont radicales. De plus, l’odeur du thym et de la sauge est très efficace pour les ralentir. La pourriture peut aussi faire des dégâts en favorisant le ramollissement du bulbe et griser les feuilles.

Quoi qu’il advienne ! En parterre ou en jardinières, elles sauront toujours vous plaire. Alors prête à faire des merveilles ?

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !