Comment planter le myrtillier et le cultiver dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

Tout savoir sur le myrtillier : comment le planter et bien le cultiver !

Le myrtillier est l’un des arbres fruitiers les plus prisés, tant pour la délicieuse saveur de ses fruits que pour ses vertus. On le retrouve dans les zones montagneuses mais il est possible d’en cultiver dans son jardin, son verger ou sur son balcon. Pour obtenir un bon rendement, il faut qu’il soit cultivé dans certaines conditions. En fonction des variétés, la couleur, la texture et la grosseur de ses fruits change.

Qu’est-ce que le myrtillier ?

Aussi bien ornemental que comestible, le myrtillier est un arbre fruitier de la famille des Éricacées, dont la hauteur varie de 80 cm à 1,5 m. Son nom scientifique est « vaccinium » et il se pollinise lui-même. Il existe deux différentes espèces : le myrtillier d’Europe, sauvage au feuillage touffu et persistant ; et le myrtillier de l’Amérique du Nord, cultivable aux feuilles qui tombent en automne. Il produit des fruits appelés myrtilles qui sont des baies bleu-noir très goûteuses.

Les origines du myrtillier ?

Il provient essentiellement de l’Amérique du nord et de la zone Europe-Asie. Saviez-vous que ses fruits étaient consommés depuis la préhistoire et que depuis le dixième siècle les européens lui octroyaient de nombreuses vertus sur le plan médicinal ? Utilisé pour lutter contre la dysenterie et la diarrhée, le myrtillier aurait d’autres propriétés comme son action sur les fonctions cognitives, sa teneur élevée en vitamines A (bénéfique pour les yeux), C et K, ses propriétés diurétiques, antidiabétiques et antitussives, ainsi que son action antioxydante.

Saviez-vous aussi que durant la seconde guerre mondiale, les soldats auraient même consommé des myrtilles pour améliorer leur vue ? De plus, elle était très appréciée dans le domaine de la distillerie, pour colorer les vins.

Depuis des siècles, les myrtilles sont consommés pour leurs bienfaits.

les conseils jardin de Willemse

Où est cultivé principalement le myrtillier ?

Le myrtillier est cultivé surtout au Maroc plus précisément dans le Loukkos. Ses fruits sont en grande partie exportés vers l’Europe et l’Amérique du Nord. On en retrouve également en Scandinavie et en Sibérie. En France, il a commencé à être cultivé en Auvergne, Béarn, Limousin, Vosges puis s’est répandu jusqu’au Val de Loire, dans les Landes et en Sologne.

Le myrtillier au fil des saisons: de la floraison jusqu’à la récolte des myrtilles

Pour obtenir de belles récoltes de myrtilles il est important de comprendre le cycle de vie du myrtillier. De la plantation, à la floraison puis à la fructification, découvrons les étapes clefs du cycle végétal de ce petit arbuste fruitier.

Quand fleurit le myrtillier ?

De façon générale, le myrtillier fleurit à partir du mois de mai, une floraison de couleur blanche, rose ou verte. Mais certaines variétés sont légèrement précoces tel que le Patriot.

Quand fructifie le myrtillier ?

La plupart des variétés de myrtillier produit des fruits en été, bien qu’il existe certaines qui arrive à maturité précocement et d’autres de façon tardive.

Arrivés à maturité, les myrtilles prennent la couleur bleue et la cicatrice au niveau de la tige change de couleur ; il est alors temps de les récolter. La cueillette doit se faire en matinée dans les 3 ou 5 jours après la coloration en bleue, il faut les refroidir aussitôt après.

Le myrtillier fleurit au printemps : de petites fleurs blanches en forme de clochettes.

les conseils jardin de Willemse

Comment planter le myrtillier ?

Dans quel type de sol et où planter le myrtillier ?

Un sol très acide au pH avoisinant 4,8, un sol humifère, exposé au soleil ou à mi- ombre est le terrain privilégié pour planter cet arbuste gourmand.

Quand planter le myrtillier ?

Il faut le planter pendant une saison humide en l’occurrence d’octobre à mars afin que l’enracinement soit aisée.

La plantation du myrtillier doit se faire en zone ensoleillée ou mi-ombragée.

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir le myrtillier ?

Cette plante n’a pas vraiment besoin de soins particuliers de la part du jardinier. Il faut juste l’arroser épisodiquement, respecter les périodes de taille et enrichir le sol qui l’abrite.

Comment fertiliser le sol du myrtillier & quels sont les apports nutritifs ?

Au printemps, enrichissez le sol en apportant de l’engrais et maintenez l’humidité du sol grâce à un paillage.

Quand & comment tailler le myrtillier ?

Il est conseillé d’effectuer une taille du myrtillier tous les 3 ou 4 ans. Coupez les vieilles branches de plus de trois ans qui ne sont plus productives, les branches fragiles et le bois mort.

Le myrtillier ne demande pas énormément de soins.

les conseils jardin de Willemse

Comment éviter les maladies et soigner le myrtillier ?

Pour aider le myrtillier à mieux se défendre contre les parasites, il faut vaporiser du purin d’ortie ou d’absinthe sur les feuilles, mettre sur les branchages des pièges de glu… Et contre les maladies, optez pour des plantes résistantes, épandez de la bouillie bordelaise et du souffre au printemps et du purin de prêle fréquemment. Arrosez-le aussi d’une décoction de prêle de façon hebdomadaire.

Le myrtillier Giant Patriot

C’est un arbuste robuste et touffu qui résiste bien au froid et aux maladies. Auto fertile, il fleurit rapidement et produit de grosses baies bleu foncé en grappes. Ses fruits très parfumés sont fermes et ont un goût assez prononcé mais sucré. Peu calorique mais rempli de vitamines, ils sont aussi bons consommés crus que dans des tartes et pâtisseries ou encore transformés en confitures.

Le myrtillier Vitaminos Extra

Avec sa magnifique floraison, il parfume agréablement votre jardin. Il a une mise en fruits rapide et abondante. Récoltés en juillet-Août, les myrtilles Vitaminos Extra, de couleur allant bleu au noir, sont très goûteux et excellents en dessert ou dans la réalisation des gelées.

Quelque soit la variété de myrtillier que vous choisissez de planter, le fruitier vous offrira de belles baies à déguster.

les conseils jardin de Willemse

Quelle que soit la variété de myrtillier que vous choisissez de plantez chez vous, elle vous offrira, à coup sûr, de délicieux fruits, juste avec un minimum d’entretien. Bien que le myrtillier soit auto-fertile, il est plus judicieux de cultiver deux variétés différentes ou d’associer d’autres fruitiers pour une production optimale.

Que pensez-vous de cet article ?
, , , , , , , , , , ,
Comment cultiver le fraisier dans le jardin ?
Quelles sont les 5 variétés de myrtillier à cultiver au jardin ou dans le verger ?
Menu