Myrtille et myrtillier (Vaccinium myrtillus) : Plantation, culture, récolte

Décoratif par son feuillage vert vif, sa généreuse floraison en clochettes, ses baies bleutées et ses vives couleurs automnales, le myrtillier régale aussi bien les yeux que les papilles. Installé dans une terre acide, il gratifie le jardinier de délicieuses myrtilles sucrées aux multiples bienfaits pour la santé. Au jardin, dans un massif, ou en pot sur une terrasse, ses nombreuses variétés offrent une diversité d’utilisations remarquables.

Le Myrtillier : un petit fruitier gourmand et décoratif

Le myrtillier appartient au genre Vaccinium qui compte quelques centaines d’espèces de la famille des Éricacées, majoritairement des arbustes persistants (qui ne perdent pas leurs feuilles en automne) ou caducs (qui perdent leurs feuilles en saison froide). Leurs représentants sont surtout recherchés pour leurs délicieuses baies, tantôt sucrées, tantôt acidulées, telles que les airelles, les myrtilles ou les canneberges. Mais ils forment également de ravissants arbustes ornementaux grâce à leur feuillage vert intense, leur floraison printanière en clochettes blanches, roses, rouges ou violettes, et leur fructification décorative.

feuillage décoratif du myrtillier (Vaccinium myrtillus) à l'automne

La myrtille : un fruit rouge délicat

La myrtille est issue des espèces corymbosum et myrtillus. La première est originaire d’Amérique et forme un arbuste caduc, buissonnant et bien fourni, d’environ 2 mètres de haut et d’envergure. Ses baies sont bleu foncé tandis que sa floraison prend des teintes rosées. À l’automne, ce myrtillier dévoile de magnifiques couleurs incandescentes. L’espèce myrtillus est originaire d’Europe et d’Asie. Elle est plus petite puisqu’elle ne dépasse guère les 45 cm de haut. Ses petites feuilles, semi-persistantes, s’habillent de fleurs rouge pâle au printemps, avant l’apparition de baies noir-bleuté en été. Ce cocktail de couleurs procure aux myrtilliers un attrait ornemental certain, accentué par une production de baies aussi savoureuses que bénéfiques à la santé. En effet, les myrtilles sont riches en anthocyanes, un pigment naturel aux propriétés antioxydantes et neuroprotectrices. Les récoltes de myrtilles peuvent être très abondantes : un mets fin issu de votre propre jardin !

myrtille (Vaccinium myrtillus) : fruit gourmand du jardin

Quelle variété de myrtillier choisir ?

Au jardin, on privilégie les variétés de myrtillier vigoureuses qui forment de beaux arbustes au sein d’une haie ou d’un massif. Le myrtillier Vitaminos est un petit arbre fruitier caduc d’environ 1,50 m. En automne, ses feuilles virent au rouge vif dans une scène chatoyante. La variété de myrtillier Giant Patriot est également très intéressante avec ses myrtilles remarquablement charnues. C’est une variété tardive puisque ses fruits n’arrivent à maturité qu’à la fin de l’été. Elle est donc tout indiquée pour les régions au nord de la Loire qui subissent des gelées printanières susceptibles d’endommager les fructifications hâtives.

Les citadins souhaitant profiter d’un miniverger sur leur terrasse ou balcon, se tourneront vers des variétés à petit développement telles que le myrtillier Top Hat. Ce petit myrtillier nain est autofertile et ne nécessite aucun pollinisateur pour offrir de belles récoltes. Son port très compact, ne dépassant pas 50 cm, convient à merveille pour décorer une vasque ou une jardinière.

Dans les régions méditerranéennes, il est conseillé d’opter pour les variétés peu exigeantes en froid pour profiter de belles récoltes. « Sharblue » ne se fera pas prier pour exhiber de nombreuses baies très parfumées en climat chaud. Sa récolte se fait dès le mois de juin tandis que l’arbuste reste décoratif toute l’année grâce à son feuillage quasi persistant.

floraison du myrtillier vitaminos (Vaccinium corymbosum Vitaminos)

Quels sont les avantages du myrtillier ?

Planter un myrtillier dans son jardin propose plusieurs avantages. Le myrtillier est un arbuste remarquablement rustique (avec une forte résistance au froid hivernal) qui ne craint qu’une seule chose : les terrains calcaires. Planté au soleil ou à la mi-ombre dans un sol acide, il s’épanouira sans difficulté. En revanche, certaines variétés demandent une période de froid importante pour parvenir à fructifier. Dans le sud de la France, il convient donc de privilégier les variétés peu exigeantes en froid. De même, le choix d’un myrtillier se fait en fonction de ses dimensions qui peuvent aller de 30 centimètres à 2 mètres de haut.

Myrtillier Top Hat Pot Myrtilles (Vaccinium corymbosum)

Le myrtillier est donc un sujet idéal pour les jardiniers souhaitant profiter à la fois d’un arbuste décoratif et de récoltes savoureuses. Sa valeur ornementale se combine à ses qualités gustatives pour nous offrir un attrait quasi permanent au jardin ou sur la terrasse.

,
Qu’est-ce que l’aconit napellus (Aconitum napellus) ou casque de Jupiter ?
Comment entretenir une orchidée (Orchidaceae) ?
Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !