Myosotis : conseils de plantation et entretien

Tout le monde connait le myosotis : cette petite plante aux petites fleurs qui parsèment les jardins en recouvrant le sol. On l’appelle parfois « oreille de souris » du fait de ses feuilles velues et arrondies mais aussi grémillet, scorpione ou herbe d’amour !

Qu’est-ce que le myosotis ? 

L’espèce de myosotis cultivée dans les jardins s’appelle myosotis sylvatica. II en existe de nombreuses variétés. Presque toutes ont une croissance limitée et des fleurs à centre jaune. Outre le bleu ciel, il en existe des variétés blanches et roses.

Le myosotis des Alpes (Myosotis alpestris) est une plante herbacée de la famille des Boraginaceae (comme les phacelies par exemple).
Cette petite plante pousse par petites touffes vertes et velues. Elle ne dépasse guère les 30 cm de hauteur.
Elle est essentiellement reconnue pour sa capacité à pousser en milieu montagnard, à l’état sauvage ou dans les jardins de montagne.
À l’état sauvage, elle se développe grâce à l’eau de la fonte des neiges. Dans le jardin c’est surtout l’humidité de la pelouse qui constitue son apport en eau.

Les fleurs du myosotis sont bleues. La gorge des fleurs est jaunâtre. Les fleurs sont groupées en haut d’une tige relativement courte qui surplombent des feuilles foncées et couvertes de duvet. Dès le mois de mars, les boutons floraux font leur apparition… La floraison peut être prolongée jusqu’à mai, voire juin.

Comment planter le myosotis ? 

Myosotis : conseils de plantation et entretien

Le myosotis se plait dans un emplacement ensoleillé ou mi-ombragé.
Cette plante est utilisée comme plante fleurie. Elle trouve tout à fait sa place entre les plantes bulbeuses, dans les platebandes et vous permettra de réaliser de jolis bouquets floraux.

Le myosotis se plante et se sème. Il est possible de semer les myosotis au mois de mai sous abris. Par repiquage (= plantation des premiers plants), la plantation s’effectue de préférence à 20 cm de distance des autres plantes dans un sol frais. Notez que dans un sol humide, elles fleurissent plus longtemps.

Il est également possible de semer les graines durant le mois d’août (période à laquelle les graines tombent naturellement) pour une floraison l’année suivante. Naturellement, le myosotis se resème d’une année sur l’autre.

Il est également possible de cultiver le myosotis en pot ou en jardinière pour décorer subtilement le rebord des fenêtres.

Comment entretenir le myosotis ? 

L’entretien de myosotis est simple car cette plante peut pousser facilement à l’état sauvage (et donc sans intervention d’un jardinier).
Pour favoriser sa floraison, le soleil est le facteur clef… Mais sans trop de chaleur (il s’agit d’une plante montagnarde, ne l’oublions pas).

Si vous cultivez le myosotis en pot sur un balcon ou une terrasse, un apport d’engrais liquide dilué dans l’eau d’arrosage peut lui être bénéfique.

D’autres variétés de myosotis tel que le myosotis du Caucase peut être divisé en scindant la souche racinaire. Il sera important d’effectuer cette démarche au printemps.

les fleurs du myosotis

À quelles plantes associer le myosotis ?

Le myosotis confère un aspect naturel au jardin.
Vous pourrez l’associer à de nombreuses plantes bulbeuses telles que les narcisses, les tulipes, les jacinthes, les muscaris pour créer un véritable décor champêtre. Le myosotis permet de jouer sur les hauteurs des massifs… Ainsi l’associer à des lupins forme un décor original et somptueux. En jouant sur les contrastes, le myosotis met en valeur les autres plantes. Le muflier par exemple rayonne véritablement au milieu des myosotis.

Le myosotis, une plante compagne de certains fruitiers

Le myosotis est bénéfique aux framboisiers… En effet, cette plante repousse les vers des framboisiers : son odeur incommode ces derniers.

Cette plante fait donc partie des plantes compagnes du potager au même titre que la bourrache, la capucine, le souci, le lin, les œillets d’Inde, les phacélies, les cosmos et toutes les autres plantes mellifères (sauges, nielles, marguerites, coquelicots, escholtzias, lavandes, mauves et bien d’autres…)

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !