Comment cultiver l’hélianthème dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

L’hélianthème du jardin

Caractérisé par un port étalé ou tapissant et des fleurs soyeuses au cœur doré, l’hélianthème fait sensation sur les rocailles, les bordures de massif et les jardins.

Qu’est-ce que l’ hélianthème ?

L’hélianthème est une vivace qui nous vient des régions chaudes. En réalité, c’est un petit arbrisseau qui appartient à la famille des cistacées. Pouvant résister à des températures avoisinant -20 °C, l’hélianthème est une plante véritablement rustique.

Durant sa floraison qui se déroule de mai à août, c’est un concert de jolies fleurs vêtues de jaune et d’orangé en passant par le rouge et le rose qui anime votre jardin. Son feuillage vert argenté persistant participe également au spectacle et imprime une touche de douceur à votre paysage extérieur.

Il existe plus d’une centaine de variétés d’hélianthèmes. La plus connue est l’Helianthemum nummularium ou hélianthème commun.

L’hélianthème est parfois appelé « fleur soleil »

les conseils jardin de Willemse

Comment planter l’hélianthème ?

Bien que l’hélianthème soit une plante rustique, c’est dans un milieu ensoleillé qu’il croît le mieux et vous gratifie de ses plus belles fleurs. Pour le planter, optez de préférence pour un sol léger, peu importe sa nature : pauvre, caillouteux, calcareux ou sablonneux.

Avant de le mettre en terre, assurez-vous que le sol est bien drainé. Cela est important pour éviter qu’il retienne l’humidité pendant l’hiver. Les plants d’hélianthèmes doivent être espacés de 30 à 40 cm les uns des autres. Après la mise en terre, recouvrez la surface d’une couche de 5 cm de gravillons. Cela permet de protéger le collet des plants de l’excès d’humidité.

En dehors de la plantation directe en terre dans le jardin, cette plante rustique trouve également sa place dans les grandes jardinières, les bacs, les pots, les murets de pierres sèches…

Comme le tournesol, l’hélianthème se tourne vers le soleil

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir l’hélianthème ?

L’entretien de l’hélianthème est facile à réaliser. Puisqu’il supporte assez bien la sécheresse et qu’il a horreur de l’humidité, vous n’avez pas besoin de l’arroser fréquemment. S’il a déjà plus d’un an, son arrosage n’est plus nécessaire. Il en est de même pour l’apport en engrais, étant donné qu’il se développe bien dans les sols pauvres.

L’hélianthème est par ailleurs une plante qui n’a pas vraiment besoin d’être taillée pour offrir une floraison abondante. Vous pouvez cependant la tailler après la floraison pour conserver sa forme en touffe. Lorsqu’il est cultivé sur un sol acide, il est important de neutraliser le pH en hiver avec un peu de chaux ou de cendre.

Mais attention, si vous l’avez planté dans une jardinière, pensez à l’arroser de temps à autre. Vous devez aussi lui fournir un engrais spécifique pour stimuler sa floraison au printemps. À l’automne, n’oubliez pas non plus de le tailler afin de maintenir sa touffe compacte.

Qu’en est-il de sa protection contre les risques d’infection ? C’est seulement si l’hélianthème est planté dans un sol lourd sans exposition au soleil qu’il est vulnérable. Dans ce cas, la seule solution pour le protéger contre les maladies cryptogamiques est de le transplanter ailleurs, dans un endroit plus favorable.

L’hélianthème supporte la sécheresse et le gel.

les conseils jardin de Willemse

Résistant à des températures avoisinant -20 °C, l’hélianthème est une plante vivace qui se cultive dans un environnement ensoleillé. Très apprécié pour sa floraison abondante, c’est une plante décorative qui s’utilise comme couvre-sol, notamment pour garnir les bordures, les rocailles et les talus…

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !