Comment planter les rosiers ?

Cueillir ses propres roses et en composer un magnifique bouquet qui embaumera votre intérieur, que peut espérer de mieux un jardinier, même débutant ? Voici quelques petits conseils pour réussir à planter les rosiers.

Comment planter les rosiers ?

Quelques conseils avant de planter les rosiers

Les rosiers sont généralement commercialisés en pots, prêts à être plantés. Cependant, il est vivement conseillé de raccourcir l’extrémité de leurs racines et branches de quelques centimètres en ne laissant que 10 à 20 centimètres environ.

Si vous ne les plantez pas immédiatement après l’achat, recouvrez-les de journaux humidifiés pour éviter qu’ils ne se dessèchent ou placez les racines dans une boue épaisse.

Si vous réalisez le remplacement d’anciens rosiers, il est préconisé de renouveler entièrement leur terre, jusqu’à 40 à 50 centimètres de profondeur en utilisant la terre située à côté de l’emplacement choisi.

La plantation du rosier étape par étape

  • Creusez un trou de 50 centimètres de large et 40 centimètres de profondeur pour que les racines puissent se développer aisément.
  • Disposez, au fond du trou, un mélange de fumier et d’algues ou un stimulateur de racines.
  • Mélangez la terre avec du terreau pour plantation ou utilisez uniquement du terreau spécial ou universel.
  • Séparez les racines les unes des autres avec vos doigts.
  • Immergez la motte de rosier dans un seau d’eau pour bien humidifier ses racines. Cette phase facilite la reprise du rosier.
  • Placez le rosier et sa motte au milieu du trou en disposant délicatement les racines au fond en prenant soin de ne pas les casser.
  • Recouvrez la motte avec votre mélange terre et terreau et tasser bien pour chasser l’air entre la terre et les racines.
  • Arrosez généreusement et tassez encore une fois la terre.

Quand planter un rosier ?

La plantation des rosiers s’effectue de mi-octobre à mi-mai. Cependant, l’automne constitue la période idéale de plantation des rosiers, particulièrement les mois de novembre et décembre en ce qui concerne les sols légers.
En altitude et en cas de terrain lourd, il est alors préférable d’attendre les mois de février ou de mars.
Bien évidemment, il ne faut pas planter un rosier lorsque le sol est gelé ou fortement détrempé par des pluies importantes.

Petits conseils pour réussir la plantation des rosiers

En matière de plantation, il faut penser à deux choses, essentiellement : la distance de plantation, d’une part et l’emplacement d’autre part.

Distance de plantation :

  • Rosiers à grandes fleurs : les espacer de 45 à 50 centimètres, soit 4 à 5 rosiers par m²
  • Rosiers à fleurs groupées : 40 à 45 centimètres de distance soit 5 à 6 plants par m²
  • Rosiers paysagers : pour les espèces buissonnantes ou érigées : 50 centimètres ; pour les couvre-sols : 70 centimètres.
  • Rosiers grimpants : laisser 2 à 3 mètres de distance entre eux.
  • Rosiers tiges : les espacer d’au moins un mètre ou les isoler.
  • Pour les haies ou bordures : 40 à 45 centimètres de distance entre deux rosiers pour éviter les espaces disgracieux.

 

Emplacement :
Les rosiers s’épanouissent dans un endroit ensoleillé et sec. Le soleil favorisant leur développement et leur floraison. Le sud-est et le sud-ouest constituent une exposition idéale, toutefois, les rosiers se contentent d’une demi-journée de soleil.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !