Chèvrefeuille d’hiver (Lonicera fragrantissima)

Rustique, peu exigeant et agréablement parfumé, le chèvrefeuille d’hiver a tous les atouts pour plaire. Un arbuste à intégrer dans tous les jardins, quelle que soit leur taille, en haie, en isolé (en pleine terre) ou même en bac !

Le Chèvrefeuille d'hiver

Une plante mellifère et fragrante, même en hiver

Pouvant atteindre entre 2 et 3 mètres de hauteur à l’âge adulte, le chèvrefeuille d’hiver fleurit dès le mois de décembre, et ce, jusqu’au mois de février / mars. Cette plante est mellifère, c’est-à-dire qu’elle produit un nectar utilisé par les abeilles pour élaborer leur miel. Elle possède en outre des vertus médicinales, éloignant notamment les effets du virus de la grippe en raison de ses propriétés antivirales.

Le port du chèvrefeuille d’hiver est souple et ses fleurs blanches sont très parfumées, même au cours de la morne saison, alors que la nature est endormie. Lorsque le temps est plus doux, le parfum que dégage le chèvrefeuille d’hiver devient plus intense.

La plantation du chèvrefeuille d’hiver

En raison du fait qu’il fleurit en hiver, le chèvrefeuille est exposé au gel. Ceci ne l’empêche pas pour autant de dégager un parfum particulièrement agréable. Rustique, le Lonicera fragrantissima ne craint pas les températures basses (jusqu’à -15°C) et pousse sur tous les sols, quelle que soit l’exposition.

Choisissez le début de l’automne ou le printemps pour planter votre chèvrefeuille d’hiver. Le sol dans lequel il est planté, quant à lui, doit être bien drainé, profond et frais. À ce titre, il est important de préciser que cette plante arbustive non grimpante n’aime pas l’eau stagnante. Une exposition ensoleillée ou à la mi-ombre conviendra parfaitement à la plante. À noter que la culture en pot est tout à fait possible. La croissance du chèvrefeuille d’hiver étant rapide, prévoyez un bac suffisamment large pour ne pas avoir à le changer trop souvent.

Si vous décidez de planter plusieurs chèvrefeuilles d’hiver, veillez à espacer les plants de 1 à 2 mètres les uns des autres, pour leur permettre une floraison bien dense.

La floraison délicieusement parfumée d’un bel arbuste non grimpant

Le chèvrefeuille d’hiver sait se faire remarquer : outre ses jolies petites fleurs, il embaume les environs d’un délicieux parfum très agréable qui ne manque pas de surprendre, à une saison où la nature est endormie et où les fleurs se font rares. C’est en février que le chèvrefeuille d’hiver jaillit de son plus bel éclat et que les petites corolles nacrées qui forment ses fleurs se font le plus nombreuses. Les feuilles du Lonicera fragrantissima, quant à elles, apparaissent relativement tôt, souvent au même moment que les dernières fleurs .

Bien entretenir son chèvrefeuille d’hiver

Si votre Lonicera fragrantissima prend une forme arbustive, il devra être taillé au niveau des pousses ayant fleuri, au-dessus d’un œil. Les anciennes branches doivent être retirées de la base, afin d’aérer l’ensemble de la plante.

Le problème de maladies reste minime, chez le chèvrefeuille d’hiver. Il faut néanmoins rester vigilant par rapport aux pucerons sur les sujets grimpants, notamment lorsqu’ils sont exposés au soleil. L’oïdium peut également apparaître lors d’un printemps chaud et sec. N’attendez pas trop longtemps avant d’intervenir : si vous observez une couche blanc-grisâtre sur les feuilles, prévoyez une pulvérisation de soufre pour remédier au problème.

Le chèvrefeuille d’hiver peut être multiplié par couchage et par boutures qui reprennent rapidement.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !