Comment cultiver la bignone dans le jardin ?

les conseils jardin de Willemse

La bignone du jardin

La bignone est une plante sarmenteuse très décorative. Elle offre une floraison particulièrement dense et parfumée qui agrémente vos façades et votre jardin avec de jolies fleurs qui attirent les colibris.

Qu’est-ce que la bignone ?

Connue sous les noms de Campsis ou Trompette de Jéricho, la bignone est une plante ligneuse qui fleurit de mai à octobre. Elle est dotée de racines adventives qui lui permettent de se cramponner aisément à des supports. À maturité, elle peut atteindre 10 m de hauteur.

Les fleurs produites par les plantes du genre Campsis peuvent être rouges, oranges ou roses. Elles se regroupent en bouquets de 4 à 12 fleurs. Ces fleurs en forme de trompettes sont accompagnées d’un feuillage lancéolé, caduc, denté, d’un vert foncé et persistant.

La bignone se décline en plusieurs variétés. Il y a par exemple le Campsis radicans Stromboli qui donne des fleurs rouge sang d’août à septembre et qui peut atteindre 4 m de hauteur. Nous pouvons également mentionner le Campsis capreolata Tangerine Beauty, une variété qui possède un feuillage vert sombre et produit des fleurs rouges en forme de longues trompettes avec un creux teinté en jaune.

La bignone se fait aussi appelée  » Trompette de Jéricho  »

les conseils jardin de Willemse

Comment planter la bignone ?

La bignone pousse sur tous les sols, résiste au froid et apprécie le plein soleil. Elle s’épanouit dans une terre fertile, profonde et bien drainée.

La trompette de Jéricho peut être plantée au printemps ou à l’automne, en pleine terre ou en pot. Pour la culture en pleine terre, vous devez alléger le sol de votre jardin s’il est lourd. Un apport de sable grossier sera suffisant. Creusez un trou de plantation profond et large. Faites une butte à l’intérieur du trou avec la terre que vous aviez extraite afin de fournir un support aux racines de votre bignone. Disposez ensuite dans le trou une couche de gravier et placez la plante au milieu sans enterrer totalement le collet. Refermez le trou avec de la terre et du terreau. Tassez et paillez. Arrosez régulièrement jusqu’à la reprise de la plante.

En ce qui concerne la plantation en pot, il faut planter la bignone dans un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable grossier. Apportez du compost ou des feuilles mortes pour enrichir davantage le mélange.

La bignone peut être multipliée par semis, par bouture ou par marcottage.
FredJardinier Willemse

Planter votre campsis dans un endroit exposé Sud

les conseils jardin de Willemse

Comment entretenir la bignone ?

Le genre Campsis est vulnérable au froid à sa mise en terre. C’est pourquoi avant l’hiver, vous devez renouveler le paillis qui permettait de garder son pied au frais. Un apport de compost au printemps sera utile pour garantir une floraison abondante. Pendant les premiers étés qui suivent la plantation, l’arrosage doit être régulier.

Quant à la bignone plantée en pot, un arrosage régulier et un apport d’engrais sont nécessaires durant le printemps. Pendant les périodes de gel, mettez le pot à l’abri. Rempotez tous les 3 ans afin de renouveler votre bignone. Taillez à la fin de l’hiver si la végétation que génère la bignone devient envahissante.

Les bignones sont sensibles aux attaques des araignées rouges, des pucerons et des cochenilles farineuses. Avec un coton trempé dans de l’alcool ou avec une solution de colza, vous pouvez traiter les cochenilles. Luttez contre les araignées rouges et les pucerons respectivement avec de la macération d’ortie et de l’eau savonneuse.

Attention, à sa mise en terre, la bignone campsis est vulnérable au froid.

les conseils jardin de Willemse

Rustique et facile à entretenir, la bignone habille de manière éclatante vos murs et peut aussi servir de couvre-sol si vous la laissez se développer sans support.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu