Le rempotage des plantes d’intérieur

rempotage plantes interieur

Dans un volume de terre restreint, les éléments nutritifs s’amenuisent avec les arrosages répétés et les besoins toujours plus importants de la plante d’intérieur en pleine croissance. Les apports en engrais ne suffisent plus, vient le moment du rempotage. Voici comment procéder au rempotage des plantes d’intérieur.

Quand changer de pot ?

Le meilleur moment se situe plutôt au printemps, avant le départ de la végétation.
Plusieurs signes doivent vous alerter : les nouvelles feuilles deviennent plus petites et moins nombreuses, de même que les fleurs qui se raréfient. En retirant la plante de son contenant vous remarquez que les racines forment un réseau serré à la périphérie de la motte. Il vous faut agir.

Attention à la dimension du pot qui va l’accueillir, vous serez peut-être tenté d’en choisir un très grand pour ne pas avoir à répéter l’opération avant longtemps.
Prévoyez plutôt trois à quatre centimètres de plus de chaque côté du bord de la motte, c’est suffisant. Les racines pourront ainsi occuper tout le volume de leur nouveau domaine et attirer l’eau des arrosages. Dans le cas contraire, le volume de terre inutilisé risquerait de se gorger de liquide en permanence et ainsi asphyxier le système radiculaire.

Notez que comme les plantes grasses, le cactus phosphorescent disponible chez Willemse sera plus à l’aise dans un contenant peu profond, de préférence en terre cuite.

Comment rempoter une plante d’intérieur ?

Vous procéderez comme pour sa plantation initiale, en ayant soin de dégager les racines enchevêtrées. Après avoir déposé au fond une couche de drainage, vous l’installerez sur un lit de nouvelle terre riche et aérée, et comblerez l’espace restant. Vous compléterez avec un apport copieux en eau en guise de bienvenue dans son nouvel habitat.

Munissez-vous de gants “à rosiers” lorsque vous manipulez les cactus ; vous pouvez également les couvrir d’un petit carton lors du rempotage.

Quant au terreau, les gammes concernant les plantes vertes et fleuries conviennent parfaitement. Les orchidées ont des besoins très spécifiques, et les cactus ne se plairont que dans un substrat particulièrement drainant.

Les plantes d’intérieur volumineuses

Comme vous l’avez deviné, il n’est pas question de les changer de pot ! Mais grâce au surfaçage, il est tout de même possible de les approvisionner en éléments nutritifs. La méthode est très simple. Tout d’abord, retirez les cinq premiers centimètres en surface, puis ameublissez la terre avec une griffe sans abîmer les racines. Il suffit de compléter ensuite avec un mélange de terreau et de compost. Cela ne remplace pas le rempotage, mais permet de maintenir une plante de grande dimension en bonne santé pendant plusieurs années. L’idéal est de procéder à cette opération de manière régulière en mars/avril au démarrage de la végétation.

pot plus grand

La période de rempotage est l’occasion pour vous de modifier le décor de votre lieu de vie ou de travail. Tentez de nouvelles associations de couleurs et de formes de pots, lancez-vous dans de superbes compositions de végétaux au feuillages variés.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !