Que faire avant et après les Saints de glace au jardin ?

Non, les Saints de Glace n’ont rien à voir avec le film de George Lautner avec Mireille Darc …

Ces trois anciens saints du calendrier, du 11 au 13 mai, sont réputés pour la froideur de leurs nuits. L’adage veut que planter avant les Saints de Glace entraînent immanquablement le gel de vos plantes.

Démêlons le vrai du faux, et surtout comment réagir au jardin !

Les Saints de Glace : origine et définition

Les 3 saints de Glace ne sont pas répertoriés dans les calendriers actuels. Pourtant, leur renommée les a suivis. Débutons donc par les présentations :

  • Saint Mamert le 11 mai : un évêque de Vienne au moyen-âge a donné ce délicieux proverbe :

« Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace. »

  • Saint Pancrace le 12 mai : ce jeune martyr de 14 ans tué à Rome en 304 incarne le second saint de Glace. Il est l’objet de la phrase suivante :

« Saint Pancrace, Gervais et Boniface apportent souvent la glace (« Saints de Glace ») »

  • Saint Servais, le tout dernier le 13 mai semble clore la marche des saints de glace. Toutefois cet évêque médiéval peut être parfois supplanté par Saint Urbain, dont nous reparlerons plus tard. L’adage qui se rapporte à ce Saint confirme la fin de cette période glaciale :

« Avant Saint-Servais, point d’été, après Saint-Servais, plus de gelée. »

Le calendrier des saints ayant beaucoup évolué, ces prénoms ont disparu de nos tablettes modernes. Dorénavant, il vous faudra être attentifs à Sainte Estelle le 11, Saint Achille le 12 et Sainte Rolande le 13 mai.

Des quatre cavaliers aux Saints de Glace

On pourrait penser le sud de la France épargné par cette vague de froid. Détrompez-vous, les régions méridionales en souffrent aussi, mais un peu plus tôt dan la saison. Soyez donc attentifs à ces quatre noms :

  • Saint Georges 23 avril
  • Saint Marc le 25 avril
  • Saint Eutrope le 30 avril
  • Sainte Croix 3 mai

Après ce déluge de dictons, examinons un peu les fondements de la croyance populaire des Saints de Glace.

Fleur bleue de printemps dans un jardin recouvert de neige pendant la vague de froid des saints de glace

Ils sont surnommés « les 4 cavaliers du Froid » et seraient annonciateurs des frimas des saints de Glace. Ne passons pas non plus sous silence le dernier, Saint Jean Porte Latine, fêté le 6 mai, qui est censé clore la porte du froid.

De l’autre côté du calendrier, le 25 mai, le fameux Saint Urbain ferme la marche des coups de froid intempestifs. On lui attribue le proverbe : « Mamert, Pancrace et Servais sont les 3 saints de glace mais Saint Urbain les tient tous dans sa main. »

Après ce déluge de dictons, examinons un peu les fondements de la croyance populaire des Saints de Glace.

Pourquoi fait-il si froid aux Saints de Glace ?

Une tradition ancienne

Les 3 jours des Saints de Glace sont nés des observations des paysans du Moyen-âge. À cette période, nombreux sont ceux qui se sont fait abuser par une chute soudaine des températures au mois de mai, entraînant irrémédiablement une récolte gâchée.

Se méfier des Saints de Glace s’est peu à peu ancré dans l’imaginaire collectif, jusqu’à devenir un mantra chez certains jardiniers.

Fait-il vraiment plus froid pendant ces 3 jours ?

La météorologie semble accréditer la thèse des coups de froid à cette période : en effet, les fronts froids venus du pôle sont encouragés par l’arrivée d’anticyclones estivaux qui, eux, dégagent le ciel. Ainsi privé de sa couverture nuageuse, le ciel est à la merci du froid mordant provenant du nord.

Quant à savoir si les trois jours des Saints de Glace correspondent bien à ce phénomène, nous nous permettrons d’être plus circonspects. En effet, des relevés météorologiques n’ont pas permis d’établir de changement significatif de températures entre le 11 et le 13 mai.

Alors, faut-il croire cette croyance populaire ?

L’idée serait plutôt de verser dans le scepticisme éclairé : si vous décelez la présence d’un anticyclone entre la fin avril et jusqu’à l’avant-dernière semaine de mai, rappelez-vous que le risque de voir débarquer un cavalier du froid ou un saint de glace n’est pas une légende…

Comment adapter ses gestes de jardinage aux Saints de Glace ?

Entre avril et mai, la période est stratégique pour le potager et le jardin d’ornement. Certes, les arbustes et la plupart des vivaces ont pu être plantés à l’automne, mais le printemps demeure une période charnière pour les légumes  et aromatiques :

  • Semis en pleine terre
  • Repiquage des semis de février
  • Plantation en pleine terre

N’oublions pas non plus, du côté des fleurs, la mise en place des bulbes estivaux ainsi que des annuelles d’été, telles que les cosmos, pavot, roses trémières…

Les Saints de Glace agissent donc comme un coup de frein sur ce programme bien chargé. Comment répartir alors son planning de jardinage pour éviter les accidents ?

Jardinier retire une mauvaise herbe au jardin

Que peut-on planter avant et après les Saints de Glace ?

Le programme de plantation des plantes résistantes (dites non gélives) ne sera pas bouleversé par un coup de froid intempestif. Vous pouvez d’ores et déjà installer les plantes vivaces qui enchanteront vos parterres d’automne, comme :

  • Les asters et anémones du Japon
  • Les primevères
  • Les pensées
pensées

Du côté des annuelles, les bégonias, géraniums et impatiens sont souvent résistants à un coup de frais bref. Pour les autres, nous vous recommandons d’observer attentivement lune rousse et les étoiles dans le ciel (signe d’un ciel dégagé) et surtout de passer en mode protection hivernale pour ne pas subir de dégâts :

  • Le voile d’hivernage limitera une descente du mercure
  • Recouvrir votre terre d’un paillis pour préserver les racines du froid
  • Si vous possédez un châssis pour vos semis, pensez à bien le refermer la nuit tombée. Il en est de même pour les serres et mini-serres ainsi que les cloches. N’oubliez pas d’aérer la journée, car les températures sont douces.

 

Que semer après le 13 mai ?

La Saint Servais semble sonner le glas des gelées nocturnes dans la plupart des régions françaises. Il est alors temps de lancer les semis des frileuses. Du côté des légumes, il s’agit des ingrédients de la ratatouille (tomate, courgette, aubergine et en tout dernier les poivrons, très frileux) et de quelques autres comme les choux et les haricots.

Quant au reste de vos plantations, vous n’avez plus besoin de vous restreindre. A vous les plantations d’annuelles sans passer par la case voile d’hivernage, les bulbes d’été (lys) et bien sûr toutes les fleurs vivaces. Bref, amusez-vous !

Issue d’anciennes croyances populaires, cette période de trois jours n’a finalement que peu de base scientifique. Elle a cependant l’avantage d’alerter le jardinier trop confiant au moment de semer en pleine terre. Le plus simple ? Observer le ciel la veille au soir entre avril et fin mai : si le ciel est découvert, les Saints de Glace risquent d’avancer à découvert.

Quelle est la différence entre la lavande et le lavandin ?
Qu’est-ce que la vernalisation ?
Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !