Comment réussir la plantation d’un hortensia ?

L’hortensia est un arbuste qui offre un réjouissant spectacle durant plusieurs mois, en particulier pendant l’été. Ses pompons ornés de fleurs de couleur blanche, rose, mauve ou bleue égayent les jardins avec brio, et ce aussi bien en haies qu’en isolés ou massifs. Pour obtenir une belle floraison, il est toutefois nécessaire d’avoir pris soin de bien planter son arbuste. Voici comment réussir la plantation d’un hortensia.

La période idéale pour planter un hortensia

Le début de la saison automnale est le meilleur moment de l’année pour planter un hortensia. En effet, cela laisse plus de temps à la plante pour s’installer avant les fortes chaleurs estivales. De plus, la terre est encore chaude pendant cette période et les pluies aideront à la reprise.

Il est également possible de planter son hortensia au printemps. Mais dans ce cas, il faut penser à régulièrement l’arroser.

Où planter un hortensia ?

L’hortensia craint les longues expositions au soleil. Il s’agit plutôt d’un arbuste d’ombre propice à la végétalisation de jardins ombragés. Pour qu’il bénéficie des rayons solaires de la matinée ou de la soirée sans souffrir de la chaleur de midi, il est conseillé de le planter à l’Ouest ou à l’Est. Il apprécie particulièrement les espaces de mi-ombre ; les couverts des grands arbres ou les pieds des murs offrent une zone idéale pour sa culture.

Par ailleurs, ses couleurs de base sont davantage belles lorsqu’il a été planté dans une terre acide ou neutre. Si la vôtre est calcaire, lesdites couleurs sont susceptibles de varier (le rose risque notamment de se transformer en bleu par exemple). Les hortensias sont d’ailleurs considérés comme des arbustes de terre de bruyère comme les magnolias, les érables, les pieris, les rhododendrons ou les camélias.

Comment réussir la plantation de son hortensia ?

Étape par étape, on vous dit comment procéder pour planter un hortensia

• Commencez par plonger le pot de votre plante dans un seau rempli d’eau, et ce, jusqu’à la disparition complète des bulles d’eau. La motte se gorgera ainsi d’eau et sera réhydratée ;
• À l’emplacement choisi, creusez un trou avec une profondeur 2 fois supérieure à la hauteur du pot ;
• Mélangez 2 pelletées de substrat et un peu de terre. Si cette dernière est calcaire, rajoutez un substrat acide et pauvre en matières fertilisantes ; si elle a une forte teneur en argile, rajoutez 3 ou 4 pelletées de sable sec et tamisé ;

• Versez 2 ou 3 poignées de poudre d’os ou de corne torréfiée au fond du trou, puis un mélange de compost et terre ;
Dénouez délicatement à la main le chignon racinaire de l’hortensia et sortez-le de son contenant (cette astuce présente l’avantage majeur de faciliter sa reprise) ;
• Placez la plante au milieu du trou et veillez à ce que son collet affleure la terre ;
• Ajoutez de la terre autour de l’hortensia et comblez tous les vides ;
• Tassez soigneusement à la main ;
Arrosez abondamment la plante avec au moins 10 litres d’eau.

Après avoir planté l’hortensia, il est important de veiller à ce que la terre ne soit jamais complètement sèche. Pour garder la fraîcheur au sol, pensez à installer un épais paillage d’écorces de pin ou une couche de compost.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !