Le Lilas des Indes de A à Z

Acclimaté à nos régions par une famille de pépiniéristes de la région de Bergerac, le lilas des Indes se présente comme un arbuste dont la floraison colorée est vibrante en été. La Dordogne étant soumise aux hivers parfois rudes, la provenance de cette variété de lilas est donc un gage de sa rusticité.

Caractéristiques du lilas des Indes

Le lilas des Indes, Lagerstroemia indica, fait partie de la famille des lythracées. Encore appelé fleur de papier crépon, fleur de mousseline, myrte de crêpe, lagerose, myrte chinois crépu, il fleurit de juillet à octobre et peut pousser jusqu’à 2 mètres de hauteur lorsqu’il arrive à l’âge adulte. En isolé, en massif, aligné en plusieurs plants ou en pot, sa floraison exquise est continue tout au long de l’été. De couleur rose ou grenat, les fleurs du lilas des Indes sont légèrement frisotées et réunies en panicules. Cultivé en arbuste, le lagerstroemia indica résiste jusqu’à -15°C. Sur une terrasse ensoleillée, en pot, il devient un élément décoratif à part entière, élégant et coloré à souhait.

Lilas des indes

Conseils de plantation du lilas des Indes

La plantation du lilas des Indes s’effectue de préférence au printemps. La terre dans laquelle vous planterez votre lilas doit être riche et légère. L’exposition la plus favorable, quant à elle, est en plein soleil.

Si vous choisissez de planter votre lilas des Indes en pot, choisissez un contenant suffisamment large pour éviter d’avoir à rempoter votre lagerstroemia indica trop rapidement. Le pot doit bien évidemment être percé au fond, puis rempli partiellement de billes d’argile ou de gravier sur plusieurs centimètres afin d’assurer un bon drainage. Optez pour un terreau pour arbustes à fleurs ou pour rosiers puis plantez votre lilas des Indes et arrosez abondamment.

L’entretien du lilas des Indes

Le lilas des Indes a besoin d’être arrosé abondamment, surtout pendant les périodes de grosses chaleurs. En été, paillez le pied de votre plante et arrosez abondamment. Le paillage permet en effet de conserver la fraîcheur du sol, surtout lorsque les températures sont excessivement élevées.  l’approche des grands froids, en revanche, prévoyez d’abriter la souche de votre arbuste sous un matelas de paille ou de feuilles mortes maintenues par un plastique. Dès le mois de mars, vous pourrez retirer cette protection et, pendant une période de temps plus doux, profitez-en pour couper les rameaux au ras du sol. Cette technique permettra à la végétation de repartir de plus belle, dès l’arrivée des beaux jours.

Le lilas des Indes doit être taillé chaque année, en février-mars. La taille du lagerstroemia indica consiste à couper les rameaux florifères très courts, en laissant un maximum de 4 à 6 bourgeons. Si votre lilas des Indes est cultivé en buisson, rabattez la touffe à une trentaine de centimètres du sol. Les lilas des Indes en arbre, quant à eux, doivent être débarrassés de leurs branches secondaires sur les deux tiers de leur longueur. Il s’agit de procéder à un nettoyage global de l’arbre afin que le centre de reste bien aéré, en enlevant les rameaux superflus et les branches qui créent un déséquilibre au niveau de la silhouette de l’arbre.

Pour conserver sa vigueur, le lilas des Indes apprécie un apport d’engrais complet pour rosier chaque année, au printemps. Prenez soin de verser l’engrais à proximité du tronc, les racines du lagerstroemia indica n’étant pas étendues.

Le lilas des Indes est favorable à une association avec des Campanula pyramidalis et des Salvia scalera, au sein d’un massif adossé à un mur, en plein sud. Cette association aboutit à une magnifique scène colorée très décorative.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !