Comment cultiver la cymbalaire Ruine-de-Rome dans le jardin ?

cymbalaire ruine de Rome

La cymbalaire Ruines-de-Rome est une plante vivace à feuillage persistant. Sa floraison s’étend sur une longue durée et habille les vieilles pierres et les murs traditionnels. Si la plante paraît complexe, il est toutefois très simple de la cultiver et de l’entretenir.

Qu’est-ce que la cymbalaire Ruine-de-Rome ?

Originaire des zones méditerranéennes, la cymbalaire Ruine-de-Rome est une plante vivace qui a la particularité de pousser dans les fissures de roches ou de murs. Ses feuilles ont une forme de cœur et la plante est sertie de très petites fleurs mauves rappelant les mufliers. Elle fleurit de mai à septembre dans toutes les régions tempérées de France.

Son mode de propagation est très spécifique. En effet, la cymbalaire Ruine-de-Rome se déplace vers la lumière. Poussant à l’intérieur des crevasses sombres, elle se déploie et s’étend grâce à une exposition prolongée au soleil.

La plante forme de petits tapis muraux parsemés de fleurs violettes. Elle est présente dans les régions ensoleillées de France pendant tout l’été. Ne nécessitant que très peu d’entretien, la fleur s’auto-ensemence, ce qui favorise sa propagation. Si elle apprécie la présence du soleil de midi, cette plante vivace ne se plaît cependant pas dans le climat chaud et humide. Enfin, si une exposition régulière au soleil est bénéfique pour la plante, elle aime également bénéficier d’ombre, l’après-midi.

cymbalaire ruine-de-rome

Comment planter la cymbalaire Ruine-de-Rome ?

La plantation se fait au cours de deux périodes distinctes. En effet, vous pouvez planter vos cymbalaires Ruine-de-Rome entre septembre et novembre et entre mars et avril. Attention toutefois à planter vos fleurs hors des périodes de gel.

Mettez en terre les racines sur quelques centimètres en laissant le feuillage à l’air libre. Tassez la terre autour du pied pour ne laisser aucune bulle d’air. En outre, en effectuant cette action, vous forcerez la plante à développer des racines fortes. Ensuite, il vous suffit d’arroser généreusement.

Si vous plantez votre cymbalaire Ruine-de-Rome en pot, prenez soin de choisir un contenant ni trop petit, ni trop grand. Utilisez également du gravier à la base de votre pot pour offrir à la plante un meilleur drainage. Enfin, ajoutez un peu de compost ou de terreau pour favoriser la croissance saine de votre cymbalaire Ruine-de-Rome.

ruine de rome

Comment entretenir la cymbalaire Ruine-de-Rome ?

L’un des atouts de la cymbalaire Ruine-de-Rome est qu’elle ne demande aucun entretien. Même si vous lui fournissez un peu de fertilisants, elle n’en a pas vraiment besoin pour se développer naturellement. Elle ne demande pas non plus d’arrosage abondant et régulier, ni de taille ou de protection contre les parasites.

Faites toutefois attention à lui apporter un arrosage fréquent lors des semaines qui suivent sa plantation. Arrosez-la lors des après-midis ensoleillés pour minimiser le risque d’accumulation d’humidité à la base de la plante. La cymbalaire Ruine-de-Rome s’auto-ensemence dans les endroits où elle se plaît.

Enfin, vous pouvez prélever de jeunes plants présents dans certains murs pour les repiquer dans d’autres interstices. La plante s’habituera d’elle-même son nouvel environnement et s’étendra rapidement aux pierres avoisinantes.

la cymbalaire pousse en pot comme dans lejardin

Grâce à sa simplicité d’entretien et sa floraison abondante, la cymbalaire Ruine-de-Rome ne manquera pas de se faire remarquer sur vos murets de pierres brutes. Parfaite pour décorer un puits, son feuillage persistant et ses petites fleurs violettes vous accompagneront d’avril à septembre.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !