Comment planter des bulbes ?

Aussi belles que coriaces, les plantes à bulbes sont de véritables bijoux qui ornent nos jardins du printemps à l’été et parfois même en automne. Bien qu’ils ne nécessitent guère de grandes techniques de plantation, ces incontournables de nos jardins ne s’épanouiront que si leurs exigences de plantation sont bien respectées. Comment planter des bulbes ?

Comment planter des bulbes à fleurs ?

Quand planter les bulbes ?

Ils symbolisent les beaux jours et subliment nos jardins après les gelées, les bulbes à floraison printanière ont l’avantage de résister aux gels hivernaux et se plantent donc dès l’automne. Les perce-neiges doubles et les crocus Mammouth s’éveilleront dès février et seront rapidement suivis par un festival de couleurs offertes par les tulipes Triomphe, Perroquet, Princesse Iren et Unicom.

Si certaines variétés estivales comme le lis royal et les jacinthes d’Espagne se plantent à l’arrivée du printemps, d’autres moins rustiques devront attendre les premiers rayons du soleil pour pouvoir être mises en terre. C’est le cas des cannas Empire, des majestueux arbres à papillons et des bégonias tubéreux.

Il vous sera notamment possible de profiter de belles floraisons explosives jusqu’en automne en plantant vos colchiques et cyclamens de Naples en été.

Techniques de plantation des bulbes

Hormis les anémones de Grèce, les tulipes à fleurs de pivoine, les muscaris et autres fleurs d’ombre, la majorité des bulbes préfèrent les expositions ensoleillées ou mi-ombrées. Ils se plantent partout dans le jardin, en massif, en bordure, au pied d’une clôture ou d’un arbre et sur un balcon.

Il est également conseillé d’opter pour des sols légers et chauds aptes à filtrer l’humidité stagnante. Les bulbes ne pourront, en effet, survivre longtemps dans des sols lourds, caillouteux ayant tendance à garder l’eau en surface. Si votre sol est mal drainé, les meilleures solutions seront de surélever les plantations ou d’incorporer de la tourbe et du sable au sol.

Comment planter les bulbes à floraison printanière ?

Les bulbes à floraison printanière comme les narcisses, les jacinthes et les muscaris se plantent entre septembre et mi-novembre, au moment où la température du sol varie de 10 à 15°C. Un sol trop froid empêchera les plantes de bien s’enraciner, ce qui retardera la floraison. Privilégiez la plantation de masse de multiples couleurs pour mettre en valeur vos bulbes rustiques avec une distance de plantation assez serrée d’environ 10 centimètres. Pensez à casser la régularité de l’espacement pour un effet plus naturel.

Le bulbe rustique doit être planté la pointe vers le haut, puis recouvert d’un paillis de 5 centimètres d’épaisseur après avoir été enterré. Cette technique permet d’offrir la chaleur dont le sol hivernal ne dispose pas. Comptez une profondeur de 10 centimètres pour les petites fleurs de type anémone et renoncule, jusqu’à 20 centimètres pour les bulbes moyens et 30 centimètres pour les fritillaires impériales et les arums blancs.

Comment planter les bulbes à floraison estivale ?

Les cannas, bégonias, dahlias et autres bulbes à floraison estivale craignent le gel et doivent donc être arrachés après fanaison, puis stockés en intérieur. Ils seront ensuite plantés au printemps et fleuriront en été.

La profondeur de plantation de ce type de bulbe doit faire deux voire trois fois leur hauteur afin qu’il puisse être parfaitement recouvert de terre. Ce dernier cas s’applique surtout aux plantes gélives et celles géantes comme l’agapanthe, la tigridie et le lis. Préférez l’utilisation d’un transplantoir pour assurer la bonne profondeur des bulbes.

Qu’ils soient de floraison printanière ou estivale, les bulbes en pot doivent bénéficier d’une terre riche constituée d’un tiers de sable et de deux tiers de terreau et de terre de jardin pour assurer une croissance optimale.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu