Chrysanthème, au cimetière mais pas seulement! 10 compositions inspirantes

Chrysanthème à petites et grosses fleurs envahissent les rayons des jardineries et des fleuristes dès le début de l’automne. On l’achète bien sûr pour la Toussaint, mais savez-vous qu’il a bien d’autres qualités au jardin ?

Découvrez l’histoire du chrysanthème en France… mais aussi comment le sortir de ses potées de fleuristes et en profiter jusqu’au cœur de l’automne en compagnie d’autres vivaces.

Pourquoi le chrysanthème est-il réservé à la Toussaint ?

Nous sommes à l’automne 1919. Clémenceau souhaite rendre hommage aux soldats décédés pendant la 1ère guerre mondiale, et permettre ainsi aux familles de fleurir les tombes à la Toussaint. Sauf que les fleurs de novembre ne sont pas légion… La seule qui tire son épingle du jeu, c’est le chrysanthème. Adopté !

bouquet de belles fleurs de chrysanthèmes en pot dans un jardin

Au fur et à mesure des années, l’hommage à 1914-1918 s’efface et on ne retient du chrysanthème que le symbole de la fête des morts. Or, la France est bien seule dans ce cas : au Japon, le chrysanthème est un emblème impérial, en Australie, il est de coutume d’offrir des chrysanthèmes pour la fête des mères, et en Hollande, le chrysanthème figure dans les bouquets de mariée.

Faisons donc un pas de côté et sortons les chrysanthèmes des cimetières !

Le saviez-vous ? En France, l’achat de chrysanthèmes représente le second poste de dépenses en végétaux pour les foyers français avec 186 millions d’euros en 2020, après les achats de Noël (incluant les sapins de Noël). (Source : panel consommateurs Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer – 2020)

Du chrysanthème des fleuristes à la marguerite d’automne

Gros plan d'un bouquet de fleurs de chrysanthèmes orange dans un pot dans un jardin

Pour répondre à la demande toujours plus forte, les obtenteurs ont mis au point des chrysanthèmes des fleuristes, des cultivars très colorés en fleurs pour la fin octobre, destinés aux potées. On retrouve parmi eux :

  • Des chrysanthèmes à petites fleurs qui ressemblent à des marguerites
  • Des chrysanthèmes pomponnette aux fleurs très doubles en pompon
  • Des chrysanthèmes à grosses fleurs

Ces différences établies, vous trouverez bien des déclinaisons variétales : pétales spatulés, en tube, orientés vers le bas ou le haut, en forme d’étoile ou d’araignées … Un vrai feu d’artifice.

Attention, la version à grosses fleurs n’est pas la plus adéquate au jardin et au balcon. Préférez les variétés à petites fleurs, plus robustes et aussi plus simples à accorder.

Plantation, taille, arrosage : si vous souhaitez savoir comment bien cultiver le chrysanthème, un coup d’œil sur notre article dédié au chrysanthème au jardin vous aidera sûrement !

Chrysanthème : des idées de jardinières et potées

Chrysanthèmes multicolores en pot

Commercialisé en potée, le chrysanthème fleurira les jardinières d’automne dès le mois d’octobre. Sa plantation est simplissime et ses exigences faibles. Tout au plus, pourrez-vous le pincer pour le ramifier et lui donner une allure plus trapue. L’autre avantage est sa résistance aux coups de froids intempestifs de l’automne. Une fois défleuri, vous pouvez le tailler et l’hiverner dans un local aéré (comme un garage).

C’est parti pour un automne tout en fleurs !

1. Une jardinière d’automne en blanc

Cyclamen et pensée pour les fleurs, lysimaques et heuchère pour les feuillages, les chrysanthèmes en pot vont bien vite trouver à se marier dans les jardinières d’automne. Pour un rendu tout en élégance et originalité, partez sur une potée blanc-argent : chrysanthème et cyclamen blancs, cinéraire ou calocephalus, sauge panachée ‘Tricolor’.

2. Une potée automne-hiver

Pensez à prolonger le plaisir des floraisons et couleurs d’automne avec de jolies plantes suffisamment rustiques. Elles pourront ainsi accompagner votre chrysanthème longtemps et même lui survivre. Citons dans ce cas les choux d’ornement, les bruyères d’hiver et l’indétrônable lierre.

3. En mode arbrisseau

Connaissez-vous la version tige du chrysanthème ? C’est le moment d’exploiter sa silhouette graphique et haut perchée ! Choisissez d’abord la couleur pour les chrysanthèmes. Puis, pour la base, faites quelques rappels de couleur et n’ajoutez qu’une autre teinte, pour éviter une potée trop bariolée. Mélangez plantes retombantes et érigées. Pour une potée jaune et violette, partez ainsi sur un chrysanthème jaune soleil, des choux d’ornement et des bruyères violettes, et une véronique (Hebe) à feuillage panaché jaune-vert et à floraison violine. Simple et efficace.

4. Une jardinière pourpre

Parmi les nombreuses teintes du chrysanthème, le jaune et l’orange sont souvent privilégiées. Mais le pourpre et le bordeaux ont de sérieux atouts ! Pensez à marier ces coloris d’une graminée, elle aussi, marron-rouge (Imperata cylindrica ou une Cordyline) ou une heuchère à feuillage sombre. Il ne vous reste plus qu’à trouver le contenant qui mettra cette composition raffinée en valeur.

5. Une potée plein soleil

Avec des chrysanthèmes orangés, sortez des sentiers battus et convoquez des piments d’ornement ou des physalis. Étoffez ensuite votre potée avec du lierre panaché ou une lysimaque. Rien ne vous empêche non plus de piocher dans les nombreuses variétés de pensées jaunes ou corail, pour un résultat facile d’entretien.

Des compositions en massif

Voici quelques suggestions de compositions en massifs :

1. Le massif classique

Associez vos chrysanthèmes avec des vivaces d’automne comme les asters ou les anémones du Japon. Les asters ont l’avantage de proposer les teintes bleues qui ne sont pas accessibles aux chrysanthèmes. Pensez aussi aux vivaces de fin d’été comme les gaillardes et les échinacées, aux couleurs chaudes.

Massif de chrysanthèmes multicolores

2. La bordure échevelée

Avec des graminées, évidemment ! Parce que ces belles tiges légères insufflent un air de liberté à n’importe quelle bordure, ne vous privez pas de piocher dans les laîches (Carex), Herbe à écouvillons (Pennisetum), Eulalie (Miscanthus), cheveux d’ange…

3. La composition graphique

Le secret ? Prendre une plante à la silhouette fine et rouge pourprée, comme le Phormium ‘Purpureum’ ou la Cordyline et l’associer avec un chrysanthème rose pâle. Si vous habitez dans une région plus fraîche, passez aux mini conifères ou laissez-les en potée pour les rentrer lorsque les frimas surviennent.

4. En massif cottage avec des arbustes

Une composition toute simple : garnissez la base d’arbustes à fleurs bleues comme le Perovskia ou le Lilas de Californie avec les teintes chaudes du Chrysanthème ‘Herbsbrokat’ ou ‘Citronnella’. Puis apaisez le tout avec un orpin ‘Herbstfreude’ (ou ‘Sedum Joy’) rose.

5. En mode vitaminé

Ici l’idée est de rassembler toutes les couleurs de l’automne en un seul beau massif. Idéal pour agrémenter le devant d’un arbre au feuillage automnal spectaculaire (comme un érable du Japon ou un fusain ailé), composez une symphonie en orange et jaune avec des verges d’or, des alchémilles et bien sûr des chrysanthèmes dans les tons chauds.

Bien planter les chrysanthèmes

Pour bien planter en pot, rien de plus simple ! Il suffit de suivre le pas-à-pas :

  • Choisir un contenant muni de trous d’évacuation
  • Remplir le fond de matériel de drainage
  • Ajouter du terreau spécial rempotage
  • Disposer les plantes selon le schéma établi
  • Tasser et arroser pour en laisser d’air entre les racines
Mains de jardinier avec des gants de protection plantant un buisson de chrysanthèmes rouges dans la terre dans le jardin

Pour un beau massif de chrysanthème (ou la marguerite d’automne, son autre nom), il existe deux stratégies de plantation   :

  • Une plantation au printemps (entre février et mai) qui lui permet de bien s’enraciner au cours de l’été et présenter une belle floraison en automne
  • Une plantation directe en automne, ce qui permet de profiter immédiatement de ses capitules colorés.

Dans cette dernière configuration, le chrysanthème remplira un rôle apparemment peu gratifiant, mais hyper-utile : celui de « bouche-trou » de l’inter-saison, soit combler les vides entre les annuelles estivales défleuries et les vivaces d’hiver. Avec ses teintes vives et son port trapu, le Chrysanthemum indicum offre une allure folle aux bordures de septembre-octobre.

Potée blanc pur, massif aux couleurs explosives, jardinière longue durée… Le chrysanthème se prête à un grand nombre de déclinaisons au jardin et sur le balcon-terrasse. À vous de composer les harmonies qui vous accompagneront de la fin de l’été au cœur de l’automne. Et pour cela, quoi de mieux que le précieux chrysanthème ?

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !