Comment cultiver la benoîte dans le jardin ?

benoîte geum

La Benoîte est une plante vivace qui fleurit du printemps à l’été. Très appréciée, on la retrouve dans de nombreux jardins de nos régions. Dotée de vertus thérapeutiques, elle est utilisée depuis des années pour guérir certains maux comme les brûlures notamment.

Qu’est-ce que la benoîte ?

Plante de bordure, de terrasse ou de balcon, la benoîte offre une multitude de fleurs du printemps à l’été. Ses têtes sont ornées de graines décoratives arborant des akènes plumeux ou crochus. L’abondance de feuilles autour de la tige comble les espaces entre les fleurs pour former un bloc naturel et uni.

La croissance de la benoîte est lente. En outre, la floraison s’effectue sur de courtes durées. Pour profiter de vos plants de benoîte sur une longue période, il convient de les diviser et les replanter tous les 3 ans.

La benoîte fait partie de la famille des roses. Son nom botanique, Geum, vient du grec geuô, en référence à l’odeur atypique de ses racines. Son feuillage à la base de la tige est très dense. Les feuilles de benoîte sont vert foncé, une couleur froide qui contraste avec les touches orangées de ses fleurs. Ces dernières, en grappes, forment des soucoupes. Selon la variété, les fleurs de benoîte peuvent être simples, doubles ou semi-doubles. Enfin, la benoîte est une plante vivace herbacée rhizomateuse. Elle possède donc une tige souterraine qui favorise le filtrage des sols.

benoîte du jardin

Comment planter la benoîte ?

Préférant les environnements humides et ombragés, la benoîte est parfaite pour les bordures peu éclairées. En effet, la plante tolère très bien la mi-ombre, tout comme les zones d’ombre totale. S’adaptant à tout type de sol, la benoîte s’épanouit dans les jardins urbains, à la campagne et dans les balconnières. Pensez à acidifier un peu votre terre et à l’humidifier régulièrement pour aider la plante à grandir plus rapidement.

En hiver, le sol doit être gardé au sec pour ne pas abîmer les racines et la plante. Leurs rhizomes facilitent le déterrage de la plante et donnent la possibilité de replanter cette dernière à l’abri pendant la saison froide. Enfin, au printemps, il est possible de diviser la benoîte et produire des graines pour créer de futures pousses.

Benoîte orange

Comment entretenir la benoîte ?

En pleine terre, les benoîtes sont relativement protégées des maladies et des parasites. En effet, elles ne craignent ni les limaces ni les herbivores qui pourraient en faire leur repas. Néanmoins, en jardinières, elles sont sensibles au charançon des vignes. Si vous détectez d’éventuels dégâts comme des entailles au niveau du feuillage à l’arrivée de l’été, c’est que ces nuisibles se sont installés. Le charançon ne s’attaque d’ailleurs pas qu’aux feuilles… Il pond dans le sol, à la base de la plante et ses larves se nourrissent des racines de benoîte…

Si vous constatez la présence de charançons, vous devez traiter vos plants sans attendre. Pour éviter les produits chimiques qui risqueraient de gêner la faune environnante, vous pouvez opter pour un traitement naturel. Pour cela, utilisez un traitement à base de pyrèthre ou de nématodes. Si les plantes sont trop fortement atteintes, nous vous conseillons de les brûler pour que les nuisibles ne s’attaquent pas à vos autres fleurs.

Enfin, pour augmenter la durée de vie de vos plantes, vous devez les diviser tous les trois ans.

benoite nepeta

La benoîte a longtemps été utilisée pour créer des remèdes dans les tribus amérindiennes. Fleur à tout faire, elle calme les problèmes gastriques, ralentit les hémorragies et apaise les maux de dents. Un véritable atout décoratif pour vos balcons et une aide précieuse dans vos pharmacies !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !