Azalée (Azalea) : conseils de plantation et entretien

Botaniquement les azalées sont très proches des rhododendrons. Cependant, on les distingue en pratique des rhododendrons en raison de leur taille moins élevée, de leur port plus ramifié, du feuillage qui est caduc chez plusieurs espèces et enfin de la gamme de leurs coloris qui s’étend au jaune et à l’orangé.

Quelle est la différence entre Azalée et Rhododendron ?  

Les azalées et rhododendrons font partie des plus beaux arbustes d’ornement du jardin. Mais quelle est la différence entre ces deux arbustes qui ont des fleurs similaires, qui fleurissent tous les deux au printemps et qui ont un feuillage presque identique ?

Voici une réponse assez simple : l’azalée est un rhododendron miniature (tant par la forme que botaniquement) ! La différence principale : les rhododendrons sont des arbustes à feuillage persistant (feuilles qui ne tombent pas et qui restent vertes même en hiver), alors que certaines azalées ont un feuillage caduc qui disparait à partir de l’automne.
Notez que toutes les azalées appartiennent donc au genre rhododendron qui fait partie de la famille des Ericacées (Ericaceae) comme certaines bruyères par exemple.

Une légère différence horticole 

Il y a de quoi se perdre dans la différenciation ! On parle parfois de rhododendron « azalées » ou d’azalées tout simplement…

Il est de coutume d’appeler azalée tous les rhododendrons caducs (qui font partie de l’espèce Rhododendron mollis et parfois appelés azalées caduques ou azalées de Chine).
Il est également habituel de nommer azalées, les petits rhododendrons dont les feuilles sont plus petites (et les fleurs également).

Les «  azalées des fleuristes  » sont des azalées d’intérieur. En effet, elles ne sont pas rustiques (n’étant pas capable de résister au froid). Il s’agit toutefois de petits arbustes qui ont besoin de lumière mais qui ne peuvent pas supporter une température inférieure à 5 °C (autant ne pas la planter à l’extérieur). L’Azalée d’Inde (Azalea indica) est la plus connue de ces plantes d’intérieur.

Dernière azalée à évoquer : l’azalée du Japon (Azalea japonica) qui est rustique (capacité à résister au froid) et qui peut donc se planter à l’extérieur. Il s’agit en réalité du Rhododendron obtusum que l’on peut retrouver dans les jardins de Bretagne et les jardins du bord de mer.

Quelle est la différence entre azalée persistante et azalée caduque ? 

Nous disions que les rhododendrons étaient persistants alors que seulement certaines azalées l’étaient. En effet, il existe deux types d’azalées : les azalées persistantes et les azalées caduques.

Les azalées persistantes sont généralement connues sous le nom d’azalées japonaises. Il existe différentes variétés naines (de 50 à 60 cm de haut) qui se développent bien à une exposition ensoleillée ou à mi-ombre.

Les azalées caduques sont plus grandes que les azalées persistantes. Elles atteignent 1 m à 1,50 m de hauteur. Leurs fleurs ont des coloris qui s’étendent du blanc crème au jaune, orangé, rouge feu, saumon et rose. On distingue les azalées Mollis ou azalées de Chine, avec leurs grandes fleurs s’épanouissant début mai, des azalées Pontiques hybrides à fleurs plus petites, de forme tubulaire, qui s’épanouissent au milieu de mai.

Toutes les fleurs de ces différentes espèces ont un parfum agréable et une floraison abondante et prestigieuse. Elles forment leurs boutons l’année précédant la floraison. Pour cette raison, il ne faut pas les tailler plus que les rhododendrons à qui elles ressemblent. De ce fait, elles nécessitent en particulier peu de soleil et des arrosages copieux pendant la floraison.

Comment planter une azalée ? 

La floraison de l’azalée apparait généralement entre mars et mai et peut se prolonger jusqu’à juin. Cet arbuste propose une floraison extrêmement généreuse qui contraste fortement avec un feuillage verdoyant composé de feuilles ovales.

Les azalées sont des arbustes qui ne supportent pas le calcaire et ne se plaisent qu’en sol vraiment acide, assez riche, frais et bien drainé.
Tout comme les rhododendrons, les camélias ou les hortensias, il s’agit d’arbustes de terre de bruyère.
Les azalées apprécient la forte hygrométrie, c’est à dire un degré élevé d’humidité dans l’atmosphère.

début de la floraison des azalées
azlée en exposition semi-ombragée

Généralement, les jardiniers aguerris préfèrent planter les azalées en automne entre octobre et novembre. Le sol est encore chaud (à la suite de l’été) et les pluies sont plus importantes favorisant la reprise végétale.
Toutefois, il est possible de les planter au printemps entre avril et mai lorsque les températures extérieures remontent et que le sol se réchauffe. Le plus important alors est de bien arroser l’azalée pour une bonne reprise végétale.

Les azalées poussent à mi-ombre comme en plein soleil. Généralement, on opte pour une exposition semi-ombragée car l’azalée peut mal vivre les rayons brûlant du soleil.
Autre constat pour l’exposition, les azalées fleurissent bien plus longtemps en situation mi-ombragée qu’en plein soleil.

Comment entretenir une azalée ? 

Que l’azalée soit à feuillage caduc ou à feuillage persistant, il est conseillé de pailler le sol à l’arrivée de l’hiver.
Puisque les azalées sont des arbustes qui aime un sol acide (arbustes de terre de bruyère), les écorces de pin mélangées à du terreau et des feuilles mortes du jardin sont à privilégier pour les protéger du froid voire du gel.

Les azalées à feuillage persistant ne réclament pas trop d’eau (l’arrosage est limité). En étant trop arrosées, elles produisent plus de feuilles que prévu au détriment de la floraison.
À l’inverse, les azalées à feuillage caduc demandent plus d’eau et donc d’arrosage durant l’été.

Comme pour beaucoup d’arbustes, les taches foliaires, la chlorose (surtout lorsque le sol est calcaire) et l’oïdium peuvent attaquer le feuillage des azalées. Il est donc déconseillé d’arroser directement le feuillage mais plutôt le pied des plantes.

L’utilisation de compost maison est parfait pour les azalées en basse saison.
Durant le printemps, il est possible d’effectuer un apport d’engrais universel ou de vinasse de betterave ( qui provient des déchets de la transformation des betteraves à sucre ) pour que la floraison soit prolongée. Sous forme de poudre, la vinasse de betterave s’enfouit dans le sol après un simple griffage. Cet apport peut être effectué à nouveau durant l’automne pour préparer le printemps.

Comme les rhododendrons, il n’est pas nécessaire de tailler les azalées.
Si vous souhaitez tout de même les tailler pour les contenir, il faudra privilégier une taille douce et légère : il ne faudra jamais rabattre complètement une azalée !
La taille devra s’effectuer après la floraison. On parle de taille en moutonnement, c’est-à-dire tout en rondeur (comme pour les buis par exemple). Nous vous conseillons de privilégier une taille manuelle avec une cisaille (et non pas un taille-haie).
Il faudra veiller à ne pas traumatiser la plante lors de la taille : 5 à 7 cm uniquement de coupe chaque année.

Pour conserver un aspect buissonnant et esthétique, à la fin de la floraison, retirez les fleurs fanées. Le feuillage sera alors mis en valeur pour ce joli arbuste.

À quelles plantes associer l’azalée ?

azalée

Il est difficile de trouver des arbustes ou d’autres plantes plus florifères que les azalées. Leur floraison est telle que les innombrables fleurs recouvrent presque dans leur intégralité le feuillage de l’arbuste !
Choisissez la variété, la couleur qui vous fera vibrer… Car la teinte florale s’installera durant quelques semaines dans votre extérieur !

Nombreuses sont les plantes de terre de bruyères et les parcelles semi-ombragées dans le jardin. Pensez donc à consacrer un bel espace à ces plantes ! Erables du JaponPieris, Camélias, Sarcococca (au feuillage persistant) et bien évidemment les bruyères se marieront parfaitement avec les azalées.

Vous noterez que toutes les plantes que nous avons évoquées sont des végétaux utilisés dans l’aménagement d’un jardin zen. Associées entre elles, elles forment un somptueux décor de type asiatique.

tulipes et azalées

Les azalées commencent à fleurir à partir de mars. Ce sont donc des arbustes à floraison printanière. Les azalées se marient donc très bien avec d’autres arbustes qui fleurissent à la même période comme les magnolias, les lilas, cytises, cerisiers à fleurs – prunusseringas, aubépines, viornes, glycines, forsythias, weigelias, cornouillers, acacia – mimosa, genêts, corêtes, amélanchiers… Vous devrez ainsi sélectionner ses voisins en fonction des couleurs que vous souhaitez mettre en avant à cette période !

Nous avons évoqué les arbustes qui structurent l’espace extérieur… Mais les azalées se marient très bien avec d’autres plantes du type plantes vivaces ou bulbes à fleurs.
Optez donc pour des plantes vivaces à floraison printanières (comme les iris par exemple) ou des bulbes de printemps comme les tulipes, les jonquilles, les jacinthes et bien d’autres encore !

Quelle variété d’Azalée de Chine choisir ? 

Parmi toutes les azalées, il est difficile de faire son choix ! Il s’agit avant tout d’un arbuste d’ornement très facile à vivre. C’est essentiellement en termes de couleurs de fleurs qu’il faudra choisir… Voici nos coups de cœur jardin…

  • L’Azalée de Chine blanche 

L’azalée de Chine blanche est injustement méconnue par rapport à l’azalée du Japon… C’est pour cela que nous l’affectionnons tant !
Sa floraison intense et son port plus aérien en fait un arbuste idéal pour tous les styles de jardins.
Elle est idéale pour agrémenter un massif ombragé ou ponctuer une haie fleurie.
Puisqu’il s’agit d’une azalée de Chine, son nom véritable est  » azalée Mollis » au feuillage caduc.
Elle offre chaque année une magnifique floraison printanière blanche avec, en son centre, une légère touche de jaune.
Ses fleurs de couleur blanche sont bien plus grandes que celles de sa cousine proche, l’azalée du Japon.

  • L’Azalée de Chine rouge orangé 

L’azalée de Chine rouge orangé est atypique en termes de couleurs ! Vous n’en verrez que très peu de la sorte !
Cette variété dynamique l’extérieur avec ses couleurs chatoyantes !

l'azalée de Chine blanche pour le jardin
azalee de chine rouge orange

Quelle variété d’Azalée du Japon choisir ? 

Les azalées du Japon végétalisent l’extérieur au fil des 4 saisons. Il s’agit effectivement d’arbuste à feuillage persistant dont les feuilles ne tombent pas en automne ou en hiver. Voici un tour d’horizon des variétés que nos jardiniers affectionnent particulièrement…

  • L’Azalée du Japon White Prince

L’azalée blanche White Prince offre chaque année une magnifique floraison lors des mois de mai et de juin où elle donne des fleurs blanches de forme frisée à gorges cerise qui en font toute la beauté.
Un « must have » du jardin !

  • L’Azalée du Japon Amoena

L’azalée du Japon Amoena est une ancienne variété du groupe Kurume cultivée depuis plus d’un siècle. Elle forme un magnifique petit arbuste très décoratif au port buissonnant, qui présente l’avantage de résister au froid (jusqu’à -15 °C).
L’azalée du Japon ‘Amoena’ fleurit entre mars et fin avril en se recouvrant de petites fleurs éclatantes d’un violet pourpre, groupées en bouquets : une floraison intense qui rayonne dans le jardin !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !