Formation des végétaux : quelles variétés pour un arbre parasol ?

Avec leur grand houppier au feuillage dense, certains arbres créent un parasol naturel dans le jardin. Découvrez une sélection de 8 arbres pour créer de l’ombre dans votre extérieur.

Une ombre bienfaisante

Dans un jardin, les arbres ont de multiples avantages. Ils structurent l’espace, produisent parfois des fruits, offrent un habitat à la petite faune, donnent du charme et apportent de l’ombre. Ajourée grâce à un feuillage ou dense avec un houppier compact, l’ombre crée des espaces de fraîcheur tant recherchés lors des canicules. Certains arbres dont l’envergure est importante ont un port « en parasol » : ils forment une couverture végétale importante.

8 variétés d’arbres en parasol

Le catalpa

Son port étendu très ramifié fait de lui le candidat idéal. Ses grandes feuilles caduques en forme de cœur composent un houppier dense, offrant ainsi une ombre épaisse très rafraîchissante. De croissance rapide, il atteint une dizaine de mètres de haut pour une envergure de 15m.

La floraison estivale dévoile de grandes grappes crème, qui donnent suite à une fructification automnale en forme de longues gousses. Rustique, ce bel arbre tolère des températures descendant jusqu’à -20°C. Il apprécie un sol frais, drainé et une exposition ensoleillée. En revanche, évitez de le planter dans un sol trop sec.

catalpa avec une belle couronne sur l'herbe verte un jour d'été

Le pin parasol

Son nom parle de lui-même ! Le pin parasol a naturellement un houppier large et arrondi, comme un parasol de plage. Ce conifère star des régions méditerranéennes atteint jusqu’à 25m de haut pour 15m d’envergure. Son écorce craquelée prend des teintes allant du brun au pourpre. Ses branches hautes et ramifiées lui donnent une silhouette graphique très singulière.

Ses longues aiguilles créent une ombre dense très appréciée dans les régions chaudes. Entre avril et juin, de petits chatons dorés (fleurs mâles) et des cônes verdâtres (femelles) apparaissent. Plutôt frileux, le pin parasol est cultivé dans les régions aux hivers doux, comme le sud de la France et le littoral atlantique.

Maison blanche et pin parasol du sud de la France

L’albizia

L’albizia est un arbre au port parasol idéal pour les petits jardins. Atteignant 5m à 6m de haut pour une envergure similaire, il a une croissance lente. Résistant à la pollution, il convient tout à fait dans les jardins urbains. Ses feuilles décoratives et soyeuses sont très découpées et arborent un vert bleuté.

Dès le mois de juin, il est recouvert de fleurs en plumeaux aux nombreuses étamines. Souvent roses, elles sont parfois blanches ou rouges selon la variété. Leur port étalé offre donc une ombre large et agréable. Un sol bien drainé, du soleil et une exposition chaude sont nécessaires pour la culture de l’albizia.

Albizia julibrissin en fleurs en gros plan

Le sophora du Japon

Le sophora du Japon offre une silhouette arrondie et harmonieuse. Ce grand arbre de 15 à 25m de haut dévoile un feuillage aéré composé de petites folioles ovales d’un vert moyen, virant au doré en automne. La variété ‘pendula’ est idéale pour profiter d’une ombre en toute intimité. Ses grands rideaux de feuilles tombent en cascade jusqu’au sol, formant ainsi un abri végétal.

Les sujets de plus de 20 ans fleurissent en juillet-août. Des panicules crème ou rose dégagent un parfum sucré. Elles sont suivies par des gousses vertes qui tirent sur le brun à l’automne. Le sophora est un arbre facile à vivre qui supporte aussi bien le froid que la chaleur. Tout type de sol lui convient, tant qu’il n’est pas trop acide.

Sophora du Japon dans un jardin

Le chêne vert

Arbre typique de la garrigue, le chêne vert résiste bien à la sécheresse, mais aussi au froid. Contrairement à la plupart des espèces de chêne, le Quercus ilex dispose de feuilles persistantes. Coriaces, vert foncé au recto et duveteuses au verso, elles sont petites (2cm à 4cm) mais nombreuses. Ainsi, elles composent une cime compacte et une ombre aussi dense que fraîche.

De croissance lente, le chêne vert atteint jusqu’à 20m de haut pour 15m d’envergure. Ses branches tortueuses sont caractérisées par une écorce grise et lisse qui tend à craqueler au fil du temps. Tolérant des températures jusqu’à -15°C, le chêne vert demande seulement du soleil. Le vent et les embruns ne lui font pas peur et il a une préférence pour les sols calcaires, profonds et drainés.

Grand chêne avec ciel bleu

Le mûrier

Grâce à leur feuillage épais, les mûriers sont particulièrement recommandés pour créer de l’ombre. S’ils sont couramment plantés dans le sud de la France, ils poussent facilement dans toutes les régions de l’hexagone. Le mûrier mesure 5m à 10m de haut pour 8m à 15m de large.

Le mûrier noir est apprécié pour ses fruits alors que le mûrier blanc est plutôt cultivé car ses feuilles sont l’alimentation exclusive du ver à soie. Si vous avez peur de tacher votre terrasse, il existe aussi des variétés dépourvues de fruits. Au-delà de l’ombre qu’ils procurent, les mûriers se distinguent par leur tronc noueux, leurs feuilles larges et dentées. Le mûrier pousse partout ! Il faut simplement éviter les sols très lourds et les vents froids.

Mûrier (Rubus fruticosus) ou ronce aux petits fruits, mûres noires et rouges

Le platane

C’est un grand classique de nos villes. Le platane offre toutefois un port large s’il n’est pas planté en alignement serré. Il est reconnaissable par son écorce marbrée aux coloris crème, rosé, gris et vert. Ses grandes feuilles lobées et découpées ressemblent à celles de l’érable.

Les petites fleurs discrètes donnent ensuite des akènes, formant de petites boules brunes à picots. Mesurant jusqu’à 30m de haut, cet arbre de grande envergure se plaît dans un sol ordinaire, mais pas trop sec. Attention à ne pas le planter trop près de la maison, ses racines pourraient l’endommager.

Platanes verts et rayons de soleil en arrière-plan

Le magnolia parasol

Le magnolia parasol, ou Magnolia tripelata est un petit arbre culminant à 6m de haut pour 5m de large. Les bouquets de feuilles lobées arborent un joli vert vif et mesurent entre 20cm et 60cm de long. C’est grâce à ces grandes feuilles caduques et son port ramifié que ce magnolia est particulièrement recommandé pour l’ombrage.

En mai, des fleurs en gobelet blanc-crème font leur apparition. Toutefois, elles restent peu nombreuses et le feuillage apporte plus d’intérêt que les fleurs, contrairement aux autres magnolias. Le magnolia tripelata apprécie un sol frais, riche, drainé et acide. En termes d’exposition, le soleil et la mi-ombre lui conviennent bien, il faut seulement le protéger du vent.

Magnolia tripetala
, ,
Les 5 meilleures variétés d’abricotiers (Armeniaca)
10 plantes anciennes méconnues à planter dans son jardin au printemps
Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !