Comment planter les arbres et arbustes ?

Contrairement aux idées reçues, planter des arbres n’a rien de compliqué. En réalité, il s’agit même d’une variété de plantes parmi les plus faciles à planter ! Il suffit d’appliquer quelques techniques simples et de faire preuve d’un peu de patience. Comment planter les arbres et arbustes ? Willemse vous conseille.

Quand planter les arbres et arbustes ?

Outre la terre, l’eau et l’air, certains éléments entrent également en jeu lors de la plantation des arbres et arbustes. Les experts jardiniers affirment, en effet, que la lune décroissante se présente comme le moment propice à leur plantation. Placer ses conifères en terre durant l’automne, par exemple, présente l’avantage de stimuler efficacement les racines.

Si les lunes croissantes s’adressent plutôt aux arbres fruitiers, la période de repos végétatif est à privilégier pour la plantation des arbres à racines nues. Par ailleurs, il est déconseillé d’installer ses arbres en terre en été afin d’éviter que la sécheresse ou les fortes pluies ne viennent perturber leur implantation.

Quelles préparations avant d’entamer la plantation des arbres et arbustes ?

Il est primordial de bien choisir l’emplacement de son arbre ou de son arbuste, en essayant d’imaginer l’effet qu’il aura près d’un mur ou en compagnie des massifs une fois sa taille adulte atteinte. Si les grands arbres sont idéaux pour donner du relief et de l’ombre dans le jardin, faites attention à ce qu’ils ne viennent pas cacher les fenêtres ou la lumière !

Non-exigeants, les arbres et la majorité des arbustes se plaisent dans tout type de sol et s’adaptent dans presque tous les climats. Les sols trop acides et calcaires sont à éviter.

Les étapes de la plantation des arbres et arbustes

  • Le trou de plantation : Il est préférable de creuser le trou un mois avant la mise en place afin que la terre soit bien aérée et décompactée. Il doit être 3 fois plus large que la motte et faire environ 50 à 60 cm de profondeur pour un arbuste et 70 à 80 centimètres pour un arbre. Le fond de chaque trou doit être bien ameubli et tapissé de matériaux de drainage pour garantir un enracinement efficace et rapide.
    Côté espacement, comptez 60 à 80 centimètres pour les arbustes de moins d’un mètre et 80 à 100 centimètres pour ceux qui mesurent de 1 à 2 mètres. Les arbres doivent être espacés de 120 à 150 centimètres. Pensez également à réserver un tas de terre pour le dessus. Il sera mélangé à des feuilles, de la corne broyée, de la poudre d’os marine et de la tourbe.
  • L’habillage : Il s’agira de couper les extrémités des racines les plus longues pour favoriser la pousse de nouvelles racines.
  • Le pralinage : Cette pratique booste la fertilisation et maintient l’humidité des racines. Il vous suffira pour cela de placer les racines de l’arbre dans une bouillie d’eau et de terre (ou même de bouse de vache) pendant 10 à 20 minutes.
  • Le tuteurage : Le tuteur est à installer avant la plantation pour ne pas abîmer les racines. L’idéal est de l’enfoncer à environ 60 centimètres de profondeur.
  • L’haubanage : Elle concerne surtout les grands arbres de type conifère pour les aider à lutter contre les vents violents. L’haubanage consiste à planter 3 à 4 tuteurs à environ 1 mètre du tronc.

La mise en terre selon les variétés

Planter en pot : Bien que les petits pots soient tout à fait charmants, il est toujours préférable d’adopter de grands pots d’environ 50 centimètres de profondeur pour la plantation d’arbres et arbustes en pots. Optez pour une seule espèce dans un pot de taille moyenne afin de bénéficier d’une belle touffe et mélangez les arbustes à feuillage persistant et caduc pour un grand bac attrayant toute l’année.

Planter en conteneur : Du fumier ou de l’engrais doit être placé au fond du trou pour un meilleur développement. Humidifiez la motte dans le conteneur, retirez-la de son contenant, plantez-la dans le trou, puis arrosez copieusement.

Planter à racines nues : Le collet ou point de greffe ne doit jamais être enfoui, il doit être bien droit et au milieu. Eviter les espaces libres permet de prévenir les poches d’air. Recouvrez ensuite avec la terre de dessus et du compost (5 à 10 centimètres). Creusez finalement une cuvette autour du tronc pour l’arrosage.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !