Pour qu’un rosier grimpant puisse se développer dans les meilleures conditions, vous devez l’aider à grandir. Il existe des tas d’astuces qui permettront à votre rosier de grandir au mieux : prenez notes !

collection_3_rosiers_grimpants_ronsard_goden_gate_santana_r00410786010_0

Comment planter un rosier grimpant ?

  1. Tout d’abord, veillez à placer le rosier grimpant bien au milieu d’un trou préalablement creusé (30 ou 40 cm de profondeur).
  2. Les racines ne doivent pas être tordues mais bien étalées dans la terre : elles doivent prendre de l’ampleur.
  3. Le bourrelet de greffe (la partie située entre les racines et le départ de la ramure) ne doit pas être enterré mais il doit dépasser du sol.
  4. Rebouchez le trou, tassez la terre puis arrosez.

Si votre rosier possède déjà des ramures assez longues pour être attachées, fixez-les à l’aide d’une cordelette sur un support (treillis, pergola, etc.). Attention les rosiers grimpants disposent de petites épines. Équipez vous de gants de jardinage pour palisser votre rosier

Les branches ne doivent pas être tenues trop serrées pour ne pas entraver leur développement.

Attention : si vous courbez les branches, ne soyez pas trop brutal ! Un geste trop violent risque de casser les branches du rosier.

Entretenir et prendre soin de son rosier grimpant

Si le rosier grimpant n’est pas bien attaché, il risque de s’affaisser et de se casser en grandissant. Pour éviter ce genre de désagrément :

  • les rosiers grimpants sont toujours fixés sur un support solide tel qu’un treillis, un pylône, une tonnelle, etc.
  • fixez les branches au fur et à mesure du développement du rosier
  • Si votre rosier est planté contre un mur… Veillez à l’écartez d’une vingtaine de centimètres pour que les feuilles et les fleurs n’étouffent pas contre celui-ci !

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !