Comment cultiver l’andropogon dans le jardin ?

andropogon

Plein de vie et très décoratif, l’andropogon est une graminée qui mérite sa place dans les jardins, en compagnie de plantes vivaces ou en isolé. Une plante vivace herbacée à découvrir absolument !

Qu’est-ce que l’andropogon ?

Les andropogons sont des graminées de saison chaude de la famille des poacées. Ils poussent en formant des touffes. Proches cousins du schizachyrium, ils constituent un choix de plante parfait pour des paysages durables. Les espèces indigènes d’Amérique du Nord sont résistantes et robustes, dotées de systèmes racinaires profonds et fibreux qui leur permettent de supporter la sécheresse, les sols pauvres et une certaine négligence de la part du jardinier. Les andropogons fournissent également de la nourriture et un abri à la faune du jardin.

L’andropogon ne se contente pas d’être une belle graminée ornementale. En effet, certaines espèces sont intéressantes pour contrôler l’érosion et remplissent parfaitement leur rôle lorsqu’elles sont plantées en masse. Le pied de dinde, comme l’andropogon est également surnommé en raison de la forme singulière de son inflorescence, peut également constituer un bon brise-vue entre différentes zones du jardin.

On compte quelque 13 espèces d’andropogons originaires d’Amérique du Nord, avec plus de 100 espèces réparties dans les régions tempérées et tropicales, notamment en Afrique, en Amérique centrale et du Sud, et dans les Caraïbes. Ce genre comprend des graminées utilisées en production à travers le monde, comme le sorgho, plusieurs épices des Indes orientales et autres huiles utilisées en parfumerie.

andropogon graminée touffue

Comment planter l’andropogon ?

L’andropogon gerardii pousse dans les sols pauvres, notamment l’argile, le sable ou les sols particulièrement secs. S’il a tendance à pousser rapidement dans les sols riches, il risque de s’affaiblir et de tomber lorsqu’il gagne en hauteur.

Un endroit ensoleillé est tout à fait conseillé pour faire pousser l’andropogon, bien que cette plante vivace tolère l’ombre légère. L’herbe ornementale est tolérante à la sécheresse une fois établie, mais apprécie une irrigation occasionnelle par temps chaud et sec. L’engrais n’est pas nécessaire pour la culture de l’andropogon, mais il est possible de prévoir une application très légère d’un engrais à libération lente au moment de la plantation ou si la croissance semble lente.

andropogon cairo

Comment entretenir l’andropogon ?

L’andropogon est une plante rustique et robuste. Une fois en place dans le jardin, il n’a besoin que de très peu de soins. Il résiste aux températures négatives jusqu’à -25°C. En revanche, pour donner le meilleur de lui-même, notamment ses magnifiques tons automnaux, il doit pouvoir profiter du plein soleil.

Creusez un trou d’environ 40 cm de profondeur et de largeur. Assurez-vous que l’endroit choisi est suffisamment distant d’autres plantes, en raison de la rapidité avec laquelle l’andropogon se développe.

Attention de ne pas trop nourrir l’andropogon, au risque de rendre le sol trop fertile ! Vous pouvez couper la plante vivace en toute sécurité, si elle semble hirsute. Cette tâche doit être effectuée avant le milieu de l’été afin de ne pas couper par inadvertance les grappes de fleurs qui se développent.

andropogon ha ha tonka

Originaire des prairies d’herbes hautes, l’andropogon semble exister pour être planté en masse. Les paysagistes et les jardiniers amateurs peuvent l’utiliser pour créer de jolis tableaux, en intercalant quelques plants d’andropogon avec d’autres plantes vivaces et des herbes indigènes. L’andropogon constitue un ajout parfait aux paysages difficiles, se fiant des conditions de sécheresse ou d’infertilité du sol dans lequel il est planté.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !