la violette du Cap

S’il est bien une plante d’intérieur cultivée un peu partout dans le monde, c’est bien la violette africaine. Une plante facile d’entretien qui conviendra à tous les jardiniers !

L’origine de la la violette du Cap ou violette africaine

La Saintpaulioa ionantha, plus communément appelée « violette africaine » ou encore « violette du cap » a été découverte en 1892 en Tanzanie (Afrique orientale) par le baron Walter von Saint Paul, officier colonial allemand. On ne connait alors que l’espèce à fleurs bleues, blanches et lavandes. Puis d’autres variétés ont été implantées aux États-Unis.
La violette africaine est une espèce très facile à hybrider. Et dorénavant, environ 16 000 espèces d’hybrides existeraient selon l’ « African Violet Society of America », Société internationale qui promeut la culture de la violette africaine.

L’entretien de la violette du Cap

Jolies et peu coûteuses, ces violettes n’en demandent pas pour autant pas d’entretien. Mais avec quelques bons soins, vous pouvez espérer jusqu’à 10 mois de floraison par an. Elle permet donc d’avoir un intérieur fleuri une grande partie de l’année.

La luminosité pour la Violette du Cap

Les violettes africaines sont exigeantes en lumière (ce n’est pas un hasard si elles ont été découvertes en Afrique), mais craignent quand même la pleine exposition. Pensez par exemple à l’exposer au Nord en été, mais au Sud en hiver. Les plus experts d’entre vous lui proposeront même de la lumière sous lampe fluorescente. La maintenir à température ambiante dans la maison est suffisant, c’est bien ce qui lui confère sa possibilité d’être cultivé un peu partout dans le monde. Elles ne supportent pas le gel ni même ne survivront sous le seuil de 15°, c’est bel et bien une plante d’intérieur idéale en hiver !

L’arrosage de la Violette africaine

Concernant l’arrosage, rien de nouveau sous le soleil. Un arrosage hebdomadaire lui conviendra très bien. Évitez de mouiller les fleurs (prendre garde aux taches sur le feuillage). Pas de vaporisation donc. Sachez enfin qu’il existe aussi des engrais spécialement pour cette espèce, mais un engrais classique fera tout aussi bien l’affaire. Pensez à retirer les fleurs fanées et jaunies pour ne pas voir de pourriture apparaitre.

Le bouturage de la Violette du Cap

Pour faire des boutures de violettes africaines, voici la méthode la plus simple. Au printemps, sélectionnez une feuille mature et coupez la à 3 cm de sa feuille avec un instrument tranchant et non coupant (pour éviter la pourriture). Attendez une demi-heure que les tissus se cicatrisent. Puis plantez simplement la feuille à 45° dans la terre. Comptez voir apparaître les premières pousses après un mois et les premières fleurs dans les huit mois. Durant ce premier mois, laissez bien le terreau sécher entre chaque arrosage (les jeunes plantules sont très sensibles à la pourriture). Lorsque les plantules font 5 à 8 cm de hauteur, séparez-les de la feuille-mère et rempotez-les.

La violette africaine est donc une jolie plante facile d’entretien adaptée à la végétalisation de votre intérieur. qui conviendra à tous les jardiniers : autant au débutant qui fera ses premières boutures qu’à l’expert qui prendra plaisir à soigner cette plante délicate. Ses jolies couleurs décoreront superbement votre intérieur…

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !