Comment entretenir les arbres fruitiers ?

un joli verger en pleine santé

En plus de produire des fruits sains et délicieux, les arbres fruitiers nous convient au spectacle grandiose de leur floraison. Pour qu’il en soit ainsi, encore faut-il consacrer à l’entretien de son verger du temps et quelques efforts au cours des différentes saisons. Vous trouverez, dans cet article, des conseils utiles à la santé et à la fertilité de vos fruitiers. Voici comment entretenir ses arbres fruitiers pour un joli verger en pleine santé.

Du labour à l’éclaircissage : les étapes de l’entretien des fruitiers

Le labour

Le labour du sol au pied des fruitiers – Au courant de l’hiver

Afin que les racines des fruitiers et le sol qui les entoure respirent à leur aise, il est essentiel d’ameublir la terre au pied des arbres.

L’arrosage

L’arrosage des fruitiers – En été, surtout par temps chaud et sec, deux fois par semaine, le soir

À l’instar de la plupart des végétaux, les arbres fruitiers ont besoin d’un apport d’eau suffisant et régulier pour vivre. Cela est surtout vrai pour les jeunes arbres récemment plantés qui développent leur système racinaire.

La fertilisation

La fertilisation des arbres fruitiers – À l’automne

Les arbres fruitiers sont d’incorrigibles gourmands ! Afin de les aider à lutter contre les intempéries de l’hiver et à reconstituer leurs réserves d’éléments nutritifs, il leur faut un engrais riche, surtout en phosphore et potasse.

La taille

La taille des arbres fruitiers – À l’automne ou en hiver

Pour obtenir de bonnes récoltes, en qualité et en quantité, la taille est indispensable. Cette étape d’entretien consiste en la suppression des branches mortes ou malades. Au mois de mai, après la taille, enlevez les nouvelles pousses qui n’ont aucune utilité dans la fertilisation et ramassez les branches et les feuilles tombées au pied des arbres.

La taille des arbres fruitiers doit être efficace et précise… Consultez notre dossier  » Comment tailler un arbre fruitier  » : des schémas et illustration sont là pour vous aider.

L’éclaircissage

L’éclaircissage des arbres fruitiers – En fonction des espèces de fruits

L’éclaircissage des arbres fruitiers consiste en l’abolition partielle des fruits sur les arbres pour éviter d’épuiser ces derniers. Cet éclaircissage s’effectue lorsque les fruits ont plus ou moins la dimension d’une bille. Les fruits obtenus sont alors plus gros et ont un goût plus exquis. C’est le cas notamment des pommiers, des poiriers et des pêchers.

Protéger les fruitiers : quelques conseils

Au printemps et en hiver, il convient de protéger vos fruitiers :

La protection des fruitiers au printemps

Au printemps, il convient d’effectuer quelques travaux simples mais qui permettent de bien protéger vos arbres fruitiers des insectes ravageurs :
– Pièges à phéromones (contre les larves de carpocapses)
– Bandes de glu (contre les fourmis, pucerons)

La protection des fruitiers en hiver

En hiver, c’est plutôt contre les maladies des fruitiers qu’il faut se prémunir.
– Pulvérisation de bouillie bordelaise (contre de nombreuses espèces de parasites)
– Chaulage du tronc des arbres (contre tavelure, cloque, moniliose…)

La protection des fruitiers en automne

En automne, il faut également limiter le risque de maladies mais aussi celui d’attaques d’insectes sur les arbres fruitiers. Pour cela, après la cueillette de vos fruits il vous faut :

– Ramasser les feuilles mortes
– Enlever les fruits malades encore accrochés aux branches.
– Bien nettoyer votre jardin.

Les œufs d’insectes et les champignons éventuels qui se seront formés sur les feuilles ne contamineront plus vos fruitiers.

L’entretien des arbres fruitiers en pot

Les fruitiers en pot nécessitent davantage de soins que les arbres plantés en pleine terre. Ils ont besoin d’un arrosage plus fréquent et d’un apport d’engrais très régulier (un engrais bio en granules est idéal). De temps à autre, une opération rempotage doit être effectuée entre novembre et mars, lors de la période de repos.

Le meilleur moment de la récolte des fruits

La majorité des fruits sont prêts à être cueillis et consommés lorsqu’ils sont bien mûrs. On peut alors profiter de tous leurs bienfaits nutritionnels, de leur goût savoureux et de leur parfum. Certains fruits peuvent en revanche être récoltés un peu avant leur pleine maturité, comme les nectarines et les abricots, tandis que d’autres continuent de mûrir après la récolte et doivent donc être cueillis avant qu’ils soient mûrs. C’est le cas entre autres des kiwis, des pommes d’hiver et des poires d’été.

Pour tout savoir sur la récolte des fruits n’hésitez pas à consulter notre dossier  » Comment et quand récolter les fruits du jardin « .

figuier

Comment favoriser la vie microbienne au pied des fruitiers ?

Afin de favoriser la vie microbienne si importante (elle est quasiment impossible sur un sol nu) et de conserver au sol une structure grumeleuse idéale, cette surface peut être recouverte avec les déchets de tonte du gazon.

Le mulching : la technique idéale au pied des fruitiers

La méthode dite  » mulching  » est particulièrement recommandée pour maintenir le sol meuble et humide, qu’il pleuve ou non.
Le besoin en eau d’un arbre fruitier atteint son maximum en été, pendant les mois de juillet et août. S’il n’y a pendant cette période ni précipitations normales ni orages, il sera nécessaire d’arroser et cela naturellement jusqu’à la fin de la sécheresse.
Au printemps, du mois d’avril au mois de juin, après un hiver où les pluies ont été abondantes, le sol est généralement gorgé d’eau. Toutefois, un arrosage peut s’avérer nécessaire, même pendant cette période, si la sécheresse avec de fortes températures se maintient plus de deux semaines.

Comment entretenir les fruitiers en sol sablonneux ?

En sol sablonneux vous devez apporter de plus grandes quantités d’eau  vos fruitiers car ils ne retiennent pas l’humidité, mais sans excès toutefois, afin que les éléments fertilisants ne soient pas lessivés.
Il s’agit de trouver ici un équilibre entre l’eau et la fertilisation.

Comment enrichir le sol au pied des arbres fruitiers ?

L’enrichissement du sol par un apport de matières organiques a également une très grande importance pour les arbres fruitiers. Compost et tourbe doivent être incorporés chaque année en surface afin que les racines ne risquent pas d’être endommagées. Des engrais minéraux doivent être également apportés: l’acide phosphorique et la potasse sous forme d’engrais complet (avec azote) ou binaire (sans azote).
Adoptez une formule à dominante potassique (par exemple 4-12-20) pour un premier apport à l’automne, ou un apport séparé d’acide phosphorique et de potasse:
– superphosphate et scories pour le premier, poudre d’os également ;
– Chlorure de potassium, sulfate de potasse pour le deuxième.

Les engrais azotés ont intérêt à être distribués en trois fois en hiver, après la nouaison ( formation des fruits ), au début d’août. Nous vous recommandons les engrais solubles qui s’infiltrent dans le sol jusqu’aux racines.

arrosage et fertisaltion des arbres fruitiers

Arrosez et fertilisez dans la zone qui se trouve à l’aplomb de la couronne des fruitiers. C’est que se situent les racines et qu’elles profiteront le mieux des arrosages et de la fertilisation.

 Les engrais azotés ont intérêt à être distribués en trois fois en hiver, après la nouaison ( formation des fruits ), au début d’août. Nous vous recommandons les engrais solubles qui s’infiltrent dans le sol jusqu’aux racines.

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !