Aussi pratique qu’esthétique, la haie se présente comme un élément incontournable de nos jardins, quelle que soit leur taille. Elle est indispensable pour créer de l’intimité, se protéger des vents et délimiter les espaces, mais également pour mettre en valeur les massifs de fleurs et apporter un charme supplémentaire au jardin. Libre, semi-libre ou taillée, les styles de haies varient tout autant que leurs techniques de plantation. Comment planter les haies ? 

Planter une haie : quelques règles à connaître avant de commencer

La plantation d’une haie sur votre propre terrain implique le respect de certaines règles afin d’être conforme à la législation française. Ainsi, la loi met en vigueur plusieurs normes à respecter en cas de présence de voisinage. 

jardinier-plante-haie-dans-un-trou-jardin

Respecter la distance minimum de plantation

Pour être en accord avec la réglementation du Code civil, vous devez impérativement respecter une distance minimum. En effet, votre haie doit se conformer aux règles qu’exige la commune dans laquelle vous vivez. Ces dernières représentent les règles locales. Dans ce cas, vous pouvez vous rapprocher de votre mairie. Elle vous indiquera les mesures de distances minimums à respecter. 

Cependant, si votre commune n’exige aucune règle concernant la distance minimum, vous devez vous soumettre aux normes générales. Ainsi, il est nécessaire de prendre en compte la hauteur de votre plantation. Les règles diffèrent dans deux cas : 

  • Votre plantation est inférieure ou égale à 2 m de hauteur : vous devez respecter la distance de 0,5 m par rapport au terrain avoisinant ; 
  • Votre plantation est supérieure à 2 m de hauteur : vous devez respecter une distance de 2 m par rapport au terrain avoisinant. 

Enfin, pour calculer la distance, vous devez la mesurer à partir du milieu de votre plantation. Concernant la hauteur, commencez à mesurer à partir du sol jusqu’en haut de la haie. 

plantation-haies-if-en-terre

Se conformer aux règles de mitoyenneté

En cas de non-respect des règles de distanciation, le voisin qui subit une gêne peut se retourner contre l’auteur de la plantation. Pour ce faire, il doit rédiger un courrier en recommandé avec accusé de réception. Si le trouble est avéré, votre haie peut être détruite. En revanche, si la gêne correspond à un problème de hauteur, il suffit de mettre votre haie à la hauteur adéquate. En cas de litige, il est possible de faire appel à un conciliateur de justice. Si cette mesure ne suffit pas, vous pouvez intenter une action devant le tribunal judiciaire. Il reste cependant préférable de régler le conflit de façon amiable. 

Il faut noter cependant que les plantations existantes depuis plus de 30 ans ne respectant pas les règles ne peuvent être contestées qu’à l’amiable. Il en est ainsi dans les deux cas suivants : 

  • Si la plantation est située à moins de 0,5 m du terrain avoisinant ; 
  • Si la plantation est située entre 0,5 m et 2 m du terrain avoisinant et qu’elle dépasse une hauteur de 2 m. 

Par ailleurs, l’entretien de la haie doit être effectué par les deux parties concernées. Chacune doit tailler la haie de son côté. Il est préférable que la haie soit taillée au même moment. 

jardinier-taille-haie

Quand planter sa haie ?

Bien qu’ils puissent être plantés toute l’année, les murs de verdure bénéficient d’une croissance optimale lorsqu’ils sont plantés en automne entre mi-octobre et mi-décembre. Cette période de gel est, en effet, marquée par la descente de la sève ainsi que la capacité des racines à bien s’intégrer au sol, ce qui favorise l’épanouissement de la haie au printemps. 

À l’instar des arbres et des arbustes, la plantation d’une haie requiert des conditions spécifiques. Ainsi, des saisons sont plus favorables que d’autres pour planter une haie.  

L’automne et le printemps sont les saisons les plus propices à une plantation optimale de votre haie. Pour rappel, l’automne débute fin septembre et se termine le 21 décembre. Cette saison offre les conditions idéales pour planter votre haie. En effet, l’été étant terminé, les terres restent néanmoins toujours légèrement chaudes. De plus, les pluies en automne permettront aux arbres et arbustes de parfaitement s’enraciner. Le processus d’enracinement se prolongera durant l’hiver. Ainsi, au printemps suivant, les plants se développeront naturellement. Toutefois, l’hiver peut être redoutable pour les plantations. Alors que les arbres et arbustes de haie doivent bénéficier de suffisamment d’eau pour se développer, le surplus d’humidité peut entraîner leur dégradation. Il est donc impératif de veiller à ce que les plantes ne reçoivent pas un excédent d’eau. 

Le printemps est également une très belle période pour planter une haie. La saison du printemps commence fin février pour se terminer à la fin du mois de mai. Durant cette période, les plantations sont sur le point de se développer. Il est néanmoins préférable d’entamer la plantation des arbres et arbustes de haie en début de saison. Ainsi, ils auront le temps de s’acclimater aux chaleurs de l’été et pourront plus facilement lutter contre la sécheresse. Contrairement à la période automnale, il faudra tout de même veiller à arroser régulièrement vos plantations. Dans ce cas, vous pouvez vous munir d’un arrosage automatique si vous le souhaitez. 

L’été et l’hiver sont donc des périodes à proscrire. En effet, les conditions météorologiques de ces saisons ne permettent pas un bon développement des arbres et arbustes de haie. Un excédent d’eau pourrait les faire pourrir. Quant à la sécheresse de l’été, ils pourraient ne pas se développer et s’enraciner convenablement, par manque d’eau. Par ailleurs, et pour assurer une meilleure évolution de la haie, veillez à ne pas tailler les plantes dans les six mois à un an suivant leur installation à l’extérieur. 

Planter-une-haie-de-cypres-de-Leyland

Les 6 étapes clés de la réussite de la plantation d’une haie

Si la tâche qui consiste à planter une haie semble compliquée, sachez qu’il n’en est rien. Suivez simplement ces 6 étapes pour réussir votre plantation. 

1. Nettoyez la surface de plantation  

En premier lieu, assurez-vous que la surface de plantation soit dépouillée de toutes mauvaises herbes vivaces. Quelles que soient les variétés d’arbustes de haies que vous choisirez, elles ont toutes un point commun : elles pousseront mieux dans un sol propre et bien préparé en amont. 

2. Paillez 

Une fois désherbé, le sol devra être recouvert d’une couche de paille ayant pour but de favoriser son activité microbienne. 

3. Paillez encore 

Un second paillage de 5 à 8 centimètres sera nécessaire avant la plantation de vos arbustes de haie. Cliquez ici pour en savoir plus sur la manière de pailler le sol de votre jardin. 

4. Délimitez la haie 

Il faudra ensuite repérer l’emplacement de la haie en la délimitant avec un cordeau, puis celui de chaque plant d’arbustes en distançant de 50 à 80 cm pour les haies champêtres, classiques, fleuries, conifères et défensives. Comptez environ 2,5 m pour les haies brise-vent. 

5. Ameublissez le sol 

La cinquième étape de plantation d’une haie consiste à ameublir le sol. 

6. Plantez !  

L’étape finale consiste à planter les jeunes pousses dans les trous creusés à partir d’un transplantoir ou d’une bêche avant d’arroser copieusement. 

paillage-plaquette-daulne
plantation-de-haie-jardin

Les techniques de plantation des haies

Pour la plantation des haies standard taillées et semi-libres, il est conseillé de creuser une tranchée de 50 cm de profondeur et d’environ 60 cm de largeur. Le fond du trou devra ensuite être bien aéré et enrichi en amendement organique ou en fumier bien décomposé. Il est toujours plus judicieux de plonger les racines nues dans de l’eau ou de la boue de pralinage pour assurer un meilleur développement des racines. 

L’étape suivante consiste à enterrer les plants, puis les recouvrir de terreau et de terre de jardin. Pour assurer la bonne circulation de l’eau entre les racines, pensez à creuser une rigole tout le long de la future haie. 

Ces techniques de plantation s’appliquent également aux haies libres, qui ont la particularité d’être plantées en quinconce et de prendre plus de place dans le jardin. 

amenager-bordure-de-haie-jardin

Les haies : une importance majeure au jardin !

Planter une haie nécessite de respecter certaines règles simples, autant en matière de règlementation qu’en termes de besoins propres aux arbres et arbustes. Willemse vous guide pas à pas pour obtenir une belle haie brise-vue ou brise-vent dans le jardin. 

Que pensez-vous de cet article ?
Menu
Gardez la main verte !

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de nos conseils, astuces, promotions et nouveautés pour aménager votre jardin, terrasse ou balcon !